MENU ZINFOS
International

Angela Merkel invite Hollande à Berlin "aussitôt que possible"


Par Gabriel Kenedi - Publié le Lundi 7 Mai 2012 à 12:08 | Lu 1220 fois

Angela Merkel invite Hollande à Berlin "aussitôt que possible"
François Hollande avait promis de s'entretenir rapidement avec Angela Merkel, c'est chose faite. "La chancelière a invité le président français élu François Hollande à se rendre à Berlin aussitôt que possible après son entrée en fonction", selon un communiqué du porte-parole du gouvernement allemand. Un peu plus tôt, son directeur de campagne, Pierre Moscovici, avait précisé que François Hollande se rendrait dans la capitale allemande "très rapidement après son investiture", selon une information du Parisien. 

Angela Merkel, qui avait soutenu la candidature de Nicolas Sarkozy, a appelé le nouveau président socialiste "pour le féliciter de son élection, ils ont eu un premier échange et sont convenus de travailler ensemble à une relation franco-allemande qui soit forte, amicale et au service de l'Europe", selon Pierre Moscovici.

François Hollande, qui a fait part de son désir de renégocier le traité européen et d'en finir avec les seules politiques d'austérité, va devoir trouver un terrain d'entente avec la chancelière allemande, afin de constituer un axe franco-allemand efficace au service de l'Europe.




1.Posté par Pôv Angela Merkel !!! le 07/05/2012 12:35

Tu vas apprendre ce qu'est un neuneu socialo français ...
"Je donne tout, j'ai pas de pognon, ça fait rien j'emprunte"
Faudra pas compter sur la France pour financer l'Europe, neuneu va nous foutre en faillite, c'est l'Allemagne qui devra raquer ...

2.Posté par le taz le 07/05/2012 13:58

la patrone du deutchmark siffle son nouveau toutou.
deux options :
soit il collabore avec la chef et il signe les accords européens - avec ses incantations qui ne mangent pas de pain, le peuple de france est suffisament idiot pour croire que hollande a réussi à imposer un pacte de croissance dont les allemands ont déja définis les applications réelles, au contraire du maitre illusioniste de tulle.
au passage, y'aurait-il une ame charitable de gauche qui m'indique CLAIREMENT comment le PS compte faire de la croissance ? (faire en sorte que les carnets de commande se remplissent, entrainent l'activité et l'embauche, tout ça.....)
soit il dénonce les traités et il sort de l'euro.
que croyez-vous qu'il se passera ?
au pied, schnell !

3.Posté par La chanchelière invite... le 07/05/2012 13:59

C'est pratiquement une convocation !

4.Posté par "Aussitôt que possible" le 07/05/2012 14:19

Au pied ! Couché !

5.Posté par Sansblague le 07/05/2012 14:41

post 2
Pas exact. En effet
"Pour "réorienter" la construction européenne, François Hollande pourra compter sur le soutien de ceux qui attendaient discrètement son élection pour contrecarrer le leadership allemand dans le pilotage de la crise.

Parmi eux se trouvent le Britannique David Cameron, et surtout Mario Monti, le président du conseil italien, deux hommes avec qui François Hollande s'est également entretenu au téléphone dimanche soir. Les résultats des élections en France et en Grèce "imposent une réflexion sur la politique européenne", a fait savoir l'Italien : "Il est fondamental que l'Europe adopte d'urgence des politiques concrètes pour la croissance." Un souhait martelé par l'un des rares alliés socialistes du nouvel élu en Europe, le premier ministre belge Elio Di Rupo, et par son homologue danoise, la socialiste Helle Thorning-Schmidt, dont le pays assure la présidence des Vingt-Sept ce semestre".

C'est Angela, très affaiblie en Allemagne qui devra composer....Il y a de la revanche dans l'air, notamment du côté italien....Ils n'ont pas oublié comment SARKO et MERKEL se sont foutu d'eux....

6.Posté par Choupette le 07/05/2012 15:18

Schnell ! Schnell !

7.Posté par le taz le 07/05/2012 16:27

@post 5
merkel, qui fait de la croissance avec une politique sociale assez dure, doit en effet lâcher un peu de lest... c'est pourquoi elle reprend l'idée de faire de la croissance en europe.
sauf que au contraire de la france socialiste qui n'a aucune idée de comment en faire, elle, elle sait déjà et avec mario monti, ce nouveau couple a déja publié une liste de mesures LIBERALES afin de faire de la croissance.
je vous l'avais déja signalé lors d'un de mes posts.
je recommence donc.
lisez ceci
je cite : "les équipes de Merkel et de Monti s'étaient déjà rencontrées pour préparer une série d'initiatives italo-allemandes pour préparer des mesures pour stimuler l'économie."
alors que hollande exige un pacte de croissance et personne n'en sait pas plus, je vous le répète, il ne s'agit que d'incantations et de tours de magie. peut-être ira-t-il bruler des cierges....
mais avec son programme de dépenses, nul doute qu'il va se faire méchamment rabrouer.
quand comprendrez-vous que la france a un poids économique assez faible et ne peut plus rien imposer à personne ?
merkel, pour éviter les vagues gardera quelques distances diplomatique de qu'on entend déjà aujourd'hui : l'allemagne accueillera les bras ouverts hollande... si c'est pas de la bonne langue de bois, ça....
nein, pas de renégociations

8.Posté par le taz le 07/05/2012 16:36

au cas ou cela n'aurait encore pas été compris.
du même article (le monde, le 7 mai, "Merkel accueillera Hollande "les bras ouverts", mais refuse de renégocier le pacte budgétaire")

extrait :
La chancellerie allemande a également réaffirmé qu'elle ne voulait pas "d'une croissance par des déficits, mais d'une croissance par des réformes structurelles". Il n'est donc pas question, pour le gouvernement Merkel, d'encourager en Europe des politiques de relance, mais de promouvoir la voie choisie par l'Allemagne et les réformes du marché du travail mises en place par l'ancien chancelier Gerhard Schröder.

voilà, TOUT est dit.
soit hollande accepte et se couche.
soit il quitte la zone euro.

à mon avis, cela sera la première option, avec un cadeau (genre deux trois mesurettes qui laissent croire que hollande a gratté quelquechose en allemagne) de la maitresse du deutchmark pour faire passer la pillule en france.u[

9.Posté par zétoil4 heure le 07/05/2012 16:42

Mme Merkel vient d'annoncer qu'il n'y aurai pas de re négociation du pacte budjétaire auquel Flamby voulait inclure un volet sur la croissance.
On vas maintenant voir ce que Hollande ca faire devant la réalité de la crise et comment il vas faire pour réaliser ses promesses.
Bienvenu en 2012

10.Posté par JD974 le 07/05/2012 16:59

L’Allemagne a posé, ce lundi, ses conditions au nouveau président élu français François Hollande en excluant toute renégociation du pacte budgétaire européen et toute initiative de « croissance par les déficits ».

Il n’est pas possible de renégocier le pacte budgétaire », qui a déjà été « signé par 25 des 27 États membres de l’Union européenne » a t-elle ajouté.

Ce pacte a pour but de renforcer la discipline dans la gestion des finances publiques, a dit le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, lors d’une conférence de presse régulière.

Il était interrogé sur la volonté de François Hollande d’adjoindre à ce pacte un volet sur la croissance.

Mais ne nous y trompons pas, c’est exactement ce que souhaitait Hollande comme excuse à son échec inévitable qui commence.

Le refus allemand était connu de longue date et Hollande va pouvoir rejeter tous les maux du monde sur le manque de croissance de l’Europe et se dédouaner, sur elle, de toute responsabilité.

On est un bon cran au-dessus du refus. Merkel vient d’envoyer un seau d’eau froide sur Hollandréou pour qu’il arrête de se palucher.

11.Posté par Sansblague le 07/05/2012 17:04

HOLLANDE est plus matois qu'on ne le pense....Cette affaire européenne est une conversation de marchands de tapis. Je te donne ça, tu me donnes ça....Ci-dessous un article intéressant:


"Au lendemain du débat Hollande-Sarkozy, la presse allemande a compris qu'Angela Merkel aurait très vite un nouvel interlocuteur en face d'elle lors des prochaines rencontres franco-allemandes. Un nouveau président qui, pour imposer un volet croissance au pacte budgétaire européen pourrait menacer, selon le journal Der Spiegel de s'opposer à la nomination du Ministre des finances Wolfgang Schaüble à la tête de l'Eurogroupe. La chancelière le prendrait comme un déshonneur.

Les deux élections régionales qui vont avoir lieu dans le Nord et l’Ouest de la République fédérale [dans le Schleswig-Holstein le 6 mai, et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie le 13 mai] détermineront si, de son côté, Angela Merkel a une chance de conserver les rênes du pouvoir.

Certains journaux d’Outre Rhin envisagent déjà les difficultés pour Angela Merkel à gérer l’après Sarkozy. Sur la fin l’idylle avait tourné vinaigre, mais le couple avait trouvé son rythme après les œillades du président français à son homologue britannique en début de mandat. François Hollande a annoncé qu’il jouerait cartes sur table. Le candidat socialiste souhaite rouvrir la négociation sur le pacte budgétaire européen déjà ratifié par plusieurs pays européens pour y ajouter un « volet croissance ».
Un projet qu’en parfaite tenante de l’austérité, Angela Merkel a d’ores et déjà repoussé. Dans un article titré Dans la main de Hollande, le journal der Spiegel annonce que la nomination du prochain chef de l'Euro groupe sera sans nul doute le premier véritable stress-test des relations franco-allemandes ."

« Le candidat socialiste n’a laissé dans le passé aucun doute sur le fait qu’il entendait adoucir la dure ligne d’austérité allemande. Pourquoi dans ce cas autoriserait-il le placement du tenant d’un des plus durs défenseurs de cette ligne sur le trône de l’Euro-groupe ? » interroge Der Spiegel « Hollande aurait du mal à s’en expliquer auprès de ses soutiens. En tant que nouveau président, ne serait-ce que pour émettre un signal, Hollande devra s’attaquer aux plans du gouvernement Merkel ».

Plus facile à dire qu’à faire. « Du point de vue allemand, un tel démarrage serait perçu comme désastreux. La chancelière serait dupée » écrit le journal. La nouvelle relation franco-allemande partirait sur de très mauvaises bases.

Car c’est la géographie du pouvoir de l'Europe qui va se redessiner dans les prochains mois. Evidemment, l'Allemagne veut jouer son vrai rôle, celle de la puissance dominante de la zone euro. Et il y a peu de chances que la chancelière lâche facilement le dossier « Wolfgang Schäuble ». Placer un Allemand à la tête de l’Eurogroupe serait une forme ouverte d'affirmation de la puissance allemande. Reste à convaincre Paris et surtout François Hollande qui semble attachée à marquer le territoire français et limiter sur le plan formel la puissance de l'Allemagne. A moins d'une contre-partie: « On est dans un donnant-donnant classique des relations entre les deux pays », confie à l'AFP Claire Demesmay, responsable des relations franco-allemandes de la Société allemande pour la politique étrangère, selon qui l'Allemagne aura à coeur « d'éviter l'impression d'un diktat ». Alors ? Un « volet croissance » contre un tenant de l'austérité à la tête de l'Eurogroupe. L'équilibre des forces..

12.Posté par JD974 le 07/05/2012 17:37

Equilibre des forces ? Donnant-Donnant ? Sans blague ! Dis sansblague, qui est le plus fort, la fourmi avec son trésor ou la cigale avec sa caisse vide ?

13.Posté par E. Delest le 07/05/2012 18:06

A part le français et le corrézien est-ce que hollande est bon en langues ?

14.Posté par Sansblague le 07/05/2012 20:19

post 12

L'Allemagne ne peut rien faire sans l'aval de la France et en cas de "raidissement" de HOLLANDE, la FRANCE ne sera pas forcée de quitter la zone euro, ce sera l'éclatement.
"Le lien entre la France et l’Allemagne, même si c’était un lien déséquilibré, assurait une passerelle entre l’Europe du Nord et de l’Est et l’Europe du Sud. Nous allons vers une rupture de ce lien. Et la constitution de deux blocs opposés au sein de la zone euro. Une occasion peut être pour l’Allemagne de relancer l’idée qu’elle avait caressée un moment, une zone euro avec deux euros, un euro du nord et un euro du sud. Le Wall Street Journal a raison. Les élections Françaises vont marquer un tournant dans les relations franco allemandes mais surtout un tournant dans la gestion de la crise. Deux écoles vont s’affronter. Deux méthodes. Deux approches. Si le débat est ouvert, ce sera un progrès pour l’Europe. Si le débat se transforme rapidement en affrontement, ce sera un pas de plus vers une scission de la zone euro".

Certes la France a décrochée dans maints domaines (industriel, économique, agriculture) mais le déficit entre l'Allemagne et la France n'est que structurel (nombre de fonctionnaires, dette publique), mais en ce qui concerne le pognon il n'y a pas photo:
"Comme le rapporte le magazine Challenges, “à en croire la dernière étude du Crédit Suisse publiée ce mercredi 19 octobre 2011, l’Hexagone compterait 2,6 millions de foyers millionnaires en dollars”. C’est moins qu’aux Etats-Unis (10,1 millions) et au Japon (3,1). Mais c’est plus qu’en Allemagne (1,7), au Royaume-Uni (1,6), et en Italie (1,5). En France, il y a donc un millionnaire pour vingt-cinq habitants. C’est la densité la plus élevée au monde, si on exclut les petits pays ! Par rapport aux autres Etats de l’Union européenne, l’écart s’explique par les placements fructueux dans la pierre, le faible endettement, et aussi, selon la banque helvète, par “des inégalités de fortune plus élevées que chez ses voisins”.

La France a donc encore du poids et d'ailleurs l’Allemagne et la France dépensent plus qu’elles ne gagnent, et les deux pays empruntent autant d'argent aux banques du monde entier. Le seul atout de l'Allemagne est la balance commerciale du fait qu'elle vend des produits à forte valeur ajoutée et de "bonne qualité" quand dans le même temps, la France ne fabrique plus que de la mauvaise qualité. MERKEL bénéficie du plan SRHOEDER mais ça commence "à gueuler" sur les salaires. Ils sont devenus compétitifs en dérégulant les salaires et contre-coup la pauvreté est passé à 11/12%, ce qui est terrible aux yeus des allemands. SARKOZY voulait copier le modèle Allemand mais la mentalité française est différente de celle des allemands: les premiers dépensent sans compter, les deuxième économisent investissent dans leurs industries.

15.Posté par JD974 le 08/05/2012 07:37

Exact. Pour les allemands le plus important c'est Sparren mais pas dans des bas de laine : dans les Sparkasse, c'est d'épargner comme le font les fourmis pour le bien public. Max Weber avait bien vu cela surtout chez les protestants, surtout chez les calvinistes qui ont fondé le capitalisme.

Le représentant des cigales a, lui, une autre stratégie de sortie de crise. Il va l'exposer : c'est un modèle sans austérité, sans réduction de dépenses publiques, sans réformes structurelles, mais avec quand même un plan de relance : faire des billets de banque.

Or Frédéric Bastiat disait déjà en 1848 : "Il faut absolument, dans cette question, oublier l'argent, la monnaie, les billets et les autres instruments au moyen desquels les produits passent de main en main, pour ne voir que les produits eux-mêmes, qui sont la véritable matière du prêt.

Car quand un laboureur emprunte cinquante francs pour acheter une charrue, ce n'est pas en réalité cinquante francs qu'on lui prête, c'est la charrue. Et quand un marchand emprunte vingt mille francs pour acheter une maison, ce n'est pas vingt mille francs qu'il doit, c'est la maison.

Le problème c'est que la France joue un jeu dangereux qui peut mener à une scission de la zone euro.

On verra le visage souriant de Merkel à qui FH va donner enfin l'occasion de s'affranchir de ses obligations vis-à-vis de la zone euro.

L'Allemagne rêve de ne plus avoir à soutenir tous les canards boiteux européens. FH lui apporte la clé de sortie sur un plateau.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes