Sport

Anelka règle ses comptes : Un bon point pour Toulalan, un coup de poing pour Lizarazu

Jeudi 15 Juillet 2010 - 11:47

Anelka règle ses comptes : Un bon point pour Toulalan, un coup de poing pour Lizarazu
L'attaquant français de Chelsea, Nicolas Anelka, a accordé une interview exclusive au quotidien France-Soir. Exclu de l'équipe de France pendant la Coupe du monde après que le quotidien l'Equipe ait révélé qu'il aurait insulté Raymond Domenech, exclusion qui a entraîné le boycott de l'entraînement par les joueurs le lendemain, le joueur règle ses comptes.

Tout d'abord, l'avant-centre revient sur l'ambiance au sein du groupe : "Si ce n'était pas par moi que tout s'était précipité, cela serait arrivé par quelqu'un d'autre. Ça devait exploser". Revenant sur l'épisode dit de la "grève", Nicolas Anelka, même s'il n'était pas présent dans le bus français, assure que "tout le monde, je dis bien tout le monde, était solidaire", ajoutant que "s'il y avait des joueurs qui voulaient s'entraîner, qu'ils parlent maintenant. Mais je suis certain à 100% que personne ne le fera".

"Lizarazu, c'est qui ?"

L'ancien joueur du Paris-Saint-Germain revient également sur les propos de Jérémy Toulalan, considéré comme appartenant au "clan" Gourcuff-Lloris, et qui avait pourtant déclaré qu'il avait participé à l'écriture de la lettre lue par Raymond Domenech. "Il faut une forme de courage et un gros mental pour assumer cela. Je suis fier d'avoir joué avec lui et avec toute l'équipe de France. Jérémy est un joueur de caractère, il l'avait prouvé en critiquant France 98, il vient à nouveau de le démontrer".

Concernant les anciens de 98, Nicolas Anelka en écorche un au passage. Très critique avec les Bleus sur TF1, où il est consultant, Bixente Lizarazu est dans la ligne de mire du buteur de Chelsea : "Lizarazu, c'est qui ? Lorsqu'il parle et qu'on l'écoute, on a l'impression d'entendre une légende vivante. C'est juste un ancien joueur en manque de reconnaissance, frustré de la reconversion réussie de ses potes girondins Zidane et Dugarry. (...) Tout ce qu'il a trouvé comme reconversion, c'est le torpillage. Mais ça, la terre entière sait le faire. A-t-il oublié qu'il était à la Coupe du monde 2002 ? Je n'avais pas été retenu dans la liste mais je m'étais abstenu de tout commentaire. Jamais je ne me serais permis de tailler ainsi. (...) Qu'il arrête de parler de respect : on a tous en mémoire la gifle adressée à son capitaine au Bayern Munich...

Hier, la Fifa a publié son dernier classement : la France est 21ème.
Benjamin Postaire
Lu 5410 fois



1.Posté par Petit Lizarazu le 15/07/2010 12:16

Lizarazu l'a joue un peu trop star. En 2002 il était dans l'équipe des bleus et LUI AUSSI a été lamentable, ça il ne faut pas l'oublier. Footballeur c'est un métier et journaliste c'est un autre. Lizarazu ferait bien de la fermer et de la jouer plus modeste. sa fin de carrière a été à sa taille physique : une petite sortie.

Quant à Anelka il règle ses comptes c'est un peu normal, mais ce qu'il a fait avec les Bleus est inadmissible.


2.Posté par Gil Xavier le 15/07/2010 13:33

Pour mémoire, voici ce que je disais ici le 25 juin (Blog de Pierrot : "A propos du salaire des joueurs") sur ce que l'on a appelé« L'affaire Anelka » :

"Le contexte et la vraie personnalité de Nicolas Anelka ont été superbement ignorés par beaucoup de journalistes et consultants, lesquels (par ignorance ou par malhonnêteté intellectuelle : la mémoire sélective !) n'ont retenu que l'insulte que Nicolas Anelka a marmonné à l'égard de Raymond Domenech. Tous ceux qui ont participé un jour à l'Equipe de France (joueurs, sélectionneurs, dirigeants, encadrement technique) peuvent-ils jurer qu'il ne s'est jamais rien passé de grave ou de plus grave du côté des coulisses de l'Equipe de France. Dans le passé, des joueurs et non des moindres n'en sont-ils pas venus aux mains ? Bixente Lizarazu, consultant de TF1, n'a t-il pas un jour giflé le célèbre Lothar Matthaus (150 sélections, cinq phases finales de Mondial disputées) dans le vestiaire du Bayern de Munich ?"

Une première forme de justice a été rendue à Anelka par Laurent Blanc, qui a déclaré lors de sa première conférence de presse, à propos des conflits dans les vestiaires : "Vous savez, tout au long de ma carrière de joueur, j'en ai vu et entendu des choses dans les vestiaires, et même pire que ça".

Les masques tombent et c'est tant mieux. J'espère que Bixente Lizarazu, que la plupart de ses admirateurs ont suivi aveuglément dans le lynchage médiatique de Nicolas Anelka, restera désormais strictement dans son rôle de consultant technique. Au lieu de s'égarer sur des terrains visiblement bien trop grands pour lui.

3.Posté par Loic le 15/07/2010 14:08

il ne vaut rien contre lizarazu à la belle époque... Lizarazu lui au moins mouillait le maillot, allait dans tous les sens, JOUAIT.


4.Posté par LEBOURBONNAIS le 15/07/2010 15:30

Qu'est ce que ANELKA espérait du boycott de ses coéquipiers ? Que Domenech le rappelle ? Pourquoi après s'être expliqué avec Domenech et les révélations du journal a-t-il attendu d'être d'être viré de l'équipe ?. Pourquoi après lui avoir dit ses quatre vérités, n'a-til pas claqué la porte ?
Que se serait-il passé si le journal l'Equipe n'avait pas révélé l'affaire : Domenech l'aurait-il fait jouer devant l'Afrique du Sud ?
Ceux sont là les vraies bonnes questions. Si Nicolas avait été quelqu'un d'honnête et franc, en clair responsable, il serait parti de lui même quitte à s'expliquer publiquement et demander à ses partenaires de continuer à jouer pour au moins essayer de sauver les meubles.
Mais non trop d'égo, trop de prétention - non avérée sur le terrain de vérité : le stade - à l'image de l'entraîneur qui a fabriqué ces gamins insuportables de prétentions et rarement à la hauteur de leur arrogance.
A quoi rime ces déclarations aujourd'hui alors que la France vient d'être releguée à la 21ème place du football mondial ? Que cherche t-il à justifier alors qu'il n'a pas été capable d'assumer en épargnant le reste de l'équipe ?
Liza contrairement à lui a toujours mouillé le maillot même si parfois il a été mauvais je ne l'ai jamais vu marcher dans un match international à fiotiori en coupe du monde. Si ANELKA avait prouvé quoi que ce soit sur le terrain, au moins l'envie, il pourrait la ramener. Là je crois qu'il vaut mieux qu'il se taise surtout que l'épisode du Bayern s'est déroulé en club. En Equipe Nationale il y a des intérêts supérieurs qui ne permettent pas les mêmes comportements.
Alors au lieu d'utiliser le peu d'amour propre qui lui reste, il est visiblement vexé, pour s'en prendre à Liza et détourner les questions sans réponse de son attitude puérile, lâche, et indigne de son talent, qu'il fasse plutôt son méa culpa car je vois pas beaucoup de remords dans sa déclaration
ANELKA out pour longtemps et s'il reste sur ce type de position définitivement.

5.Posté par Jacky le 15/07/2010 15:39

Comme LOIC ( post 3 ), je dis:
" LIZA " était un " VRAI " joueur, qui se défonçait à chaque match.
Pas étonnant qu'avec des joueurs comme les ANELKA, EVRA, GALLAS... l'équipe de France était au fond du trou pendant cette dernière coupe du monde.
Une Bande de " Gros l'esprit " !!!!!!
Grâce à eux, l'équipe de France est aujourd'hui , tombée bien bas dans le classement FIFA.

6.Posté par et Liza 2002 ???? le 15/07/2010 16:49

Lizarazzu oublie sa prestation LAMENTABLE en équipe de France ?

Il oublie un peu vite. Et qui a giflé le capitaine du Bayern ? il a encore oublié ?

Il oublie aussi d'être intelligent et de la fermer.

7.Posté par Ray_au_Port le 15/07/2010 23:48

Anelka : cagnard un jour, cagnard toujours ! ! !

8.Posté par fiuman le 16/07/2010 05:34

La vraie différence en Anelka et Lizza :
Anelka a choisi de haïr la France et préfère la mouvance kaira-islamique de la banlieue 93.

9.Posté par pour fiuman le 16/07/2010 11:11

Et Lizarazu dans la mouvance populiste limite Front national comme toi Fiuman !

10.Posté par Edouard le 16/07/2010 11:13

Aucune différence entre LIZA et "Dark Vador" ! Les comparer est une insulte ! Effectivement, si l'histoire retiendra que LIZA fut le meillur latéral gauche, lui au moins "mouillait" son maillot ! LIZA est fier du Pays Basque ... et c'est bien ! LIZA au moins chantait à plein poumons la "marseillaise", tout comme les autres ! LIZA n'a jamais imposé une quelcnque pratique religieuse, linguistique dans les vestiaires ! Mr ANELKA avec viotre "haine" retournez dans votre banlieue ... où vous n serez sans doute pas le bienvenu ! Vou et vos frèrs les "caractériels" du 93 ! Si votre '"carrière" se termine ainsi, c'est le résultat de toutes vos magouilles pour la signature de vos contras ! Vous avez assez ramassé de pognon pour allez terminer la dite carrière en Arabie Saoudite ou autre Quatar...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >