Santé

Androcur : Le médicament qui favorise le développement de tumeurs cérébrales

Vendredi 5 Juillet 2019 - 17:24

Une étude a révélé le mois dernier quatre cas de développement de tumeurs intracrâniennes survenus lors de la grossesse chez des femmes ayant pris le médicament Androcur. Ce traitement hormonal, prescrit comme contraceptif et contre l’hirsutisme (une pilosité de type masculin), expose les femmes au moment de la grossesse - où le niveau de progestérone dans le corps augmente – à des risques de tumeurs, même plusieurs années après qu’elles l’aient arrêté. La tumeur serait déjà présente, mais grossirait au moment de la fluctuation d’hormones.
 
C’est l’étude du centre régional de pharmacovigilance (CRPV) à Paris qui a porté sur 298 cas de tumeurs cérébrales (seulement 11 étaient des hommes) sous acétate de cyprotérone, le principe actif d’Androcur entre 2014 et 2018, et révélé quatre cas survenus pendant la grossesse.
 
L’Androcur et ses génériques auraient trop souvent été prescrits en dehors des indications autorisées. Selon l’assurance maladie, plus de 400.000 femmes ont été traitées avec de l’acétate de cyprotérone entre 2006 et 2014. À partir de 2018, les ventes ont baissé de près de 50%. Et La Réunion est également concernée. Les médecins sont encouragés à inviter leurs patients – même ceux qui ne sont plus sous Andocur - à passer des IRM pour s’assurer qu’il n’y ait pas de tumeur.
 
"Ma gynécologue ne m’a même pas avertie »
 
C’est le cas d’Anaïs* qui a pris Androcur pour ses effets contraceptifs pendant 20 ans, avant de l’arrêter il y a quatre ans. Ce n’est que récemment qu’elle a été informée du risque et a décidé de faire des analyses. Tout va bien pour elle, fort heureusement. "Je pense que peu ou pas de femmes à La Réunion sont au courant, s’indigne-t-elle, ma gynécologue ne m’a même pas avertie".
 
Le médicament est désormais très encadré et seuls les gynécologues et urologues peuvent le prescrire. L’ANSM (Agence nationale de sécurité des médicaments) a néanmoins lancé un numéro vert (0 805 04 01 10) pour toute personne ayant des questions à ce sujet.

Androcur : Le médicament qui favorise le développement de tumeurs cérébrales
*nom d’emprunt
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 2020 fois



1.Posté par Prosper Yves Techer le 07/07/2019 13:19 (depuis mobile)

Il faudrait carrément le retirer du marché. L'urologue peut, lui aussi, commettre un impair.

2.Posté par ladodo le 08/07/2019 08:17

Il n’y a pas que ce médicament qui est susceptible de provoquer des méningiomes : Luteran, Lutenyl sont logés à la même enseigne... renseignez-vous auprès de gynécologues!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie