Océan Indien

Andries Viljoen : Un nouveau PDG qui fait polémique à Air Mauritius

Lundi 13 Décembre 2010 - 10:12

A l'île Maurice, selon le leader de l'opposition, Paul Béranger, la nomination de Andries Viljoen à la tête d'Air Mauritius fait "polémique". Il lui reproche d'avoir enregistré "des pertes records" lors de sa présidence à la South African Airways, explique l'Express de Maurice.


Andries Viljoen : Un nouveau PDG qui fait polémique à Air Mauritius

Une nomination qui fait débat à Air Mauritius. Celle d'Andries Viljoen à la tête de la compagnie, sur fond de crise, juste après le débarquement de l'ancien PDG, Soobhiraj Bungsraz, seulement 70 jours après sa nomination à la tête de la compagnie.

Paul Beranger, le leader de l'opposition mauricienne, a souligné le fait que le nouveau Chief Executive Officer (ndlr : PDG), installé de manière intermédiaire à la tête de d'Air Mauritius, fait déjà "polémique" en raison de son passé et notamment de son départ "mystérieux" de la direction de la compagnie South African Airways (SAA), compagnie qui a enregistré "des pertes records".

Selon la presse sud-africaine, Andries Viljoen a quitté la compagnie SAA alors qu'elle enregistrait des pertes historiques de l'ordre de 15 milliards de rands, laissant la compagnie "techniquement en faillite" selon le quotidien. La compagnie SAA a du être sauvée par l'État sud-africain pour éviter sa fermeture.

Des "pratiques contraires aux lois régissant la compétition"

Le quotidien mauricien souligne que la compagnie Air Mauritius avait changé de PDG en octobre dernier à cause de pertes records enregistrées sous la direction de Manoj Kumar Ujoodha (remplacé en octobre par Soobhiraj Bungsraz, lui même débarqué pour être remplacé par Andries Viljoen) et que la compagnie avait dû être sauvée par le gouvernement mauricien.

Le passage d'Andries Viljoen à la tête de la SAA a aussi été remarqué pour des "pratiques contraires aux lois régissant la compétition", rappelle l'Express de Maurice. Au cours de l'enquête "des documents sensibles quant à des rachats de firmes, fermées juste après, avaient tout bonnement disparu". Andries Viljoen avait expliqué dans la presse qu'il s'agissait "sans doute" de son prédécesseur qui avait dû les mettre à la "poubelle".

Andries Viljoen compte 26 ans de carrière dans l'aviation, il a été la tête de la Thompson Holidays mais aussi de la SA express, compagnie régionale sud-africaine.
Julien Delarue
Lu 2056 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane