Communiqué

André Thien Ah Koon: "Non à l'aventure institutionnelle"

Mercredi 27 Juin 2018 - 09:33

Communiqué d'André Thien Ah Koon relatif au débat portant sur l'article 73 de la Constitution de la Vème République.


Un débat a surgi au niveau de la classe politique autour de l’article 73 de la Constitution, à l’occasion de la discussion sur  du projet de loi de révision constitutionnelle voulue par le président de la République.
 
L’actuel alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution - l’amendement dit « Virapoullé », amendement dont j’ai été à l’époque l’un des initiateurs en ma qualité de député - repose sur un principe simple : c’est au législateur de faire la loi, et le cas échéant de décider de son adaptation. Ce n’est pas aux collectivités locales de faire la loi. Autrement dit, non aux lois pays !
 
 
A France-Réunion-Avenir, nous avons toujours considéré qu’il faut mener le combat pour que notre Département de La Réunion soit traité a minima comme n’importe quel Département français. C’est sur ce socle du droit commun que nous nous sommes battus pour l’égalité et que nous continuerons de nous battre.
 
La Réunion a besoin de stabilité et de sécurité juridique pour rassurer les investisseurs et les acteurs économiques.
Et elle a aussi besoin de la solidarité nationale indéfectible pour protéger les plus fragiles, compte tenu notamment du coût de la vie qui est plus élevé.
 
Toute évolution institutionnelle est porteuse du risque d’un désengagement de l’Etat.
 
C’est pourquoi, en tant que président du FRA, je tiens à réaffirmer mon attachement à l’article 73 et à son alinéa 5, tel qu’il figure actuellement dans la Constitution. D’ailleurs la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique n’ont tiré aucun bénéfice de leur régime particulier.
 
L’actuel article 73 de la Constitution permet déjà toutes les adaptations nécessaires par le législateur.
 
Aller au delà, c’est prendre le risque d’une aventure dangereuse pour notre population et notre Département quant à son évolution politique.
 
La gravité de la situation économique et sociale exige que nous concentrons surtout nos efforts sur les questions du développement. Nous avons pris un grand retard.
 
Dans ce contexte, j’appelle chacun à faire preuve d’esprit de responsabilité et à écarter tout risque de dérive institutionnelle qui mettrait en danger notre statut de Département français. 
 
 
André Thien Ah KOON
Président de France Réunion Avenir
N.P
Lu 422 fois



1.Posté par la roue le 27/06/2018 08:39

Et la titurilisation du personnel il attend quoi ?

2.Posté par Locataire le 27/06/2018 22:00

KAT a bien raison, d'ailleurs au NOPMAT il faire de la politique à l'envers

3.Posté par CITOYEN le 02/07/2018 01:45

NOUS AVONS BESOIN DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE MAIS CETTE SOLIDARITÉ DOIT ÊTRE MIEUX GÉRÉ ET NON DILAPIDE PAR NOS ÉLUS LES PLUS MAUVAIS GESTIONNAIRES .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 12:24 St-Paul: 9ème marché de Noël ce samedi