Société

"Amputation" de la chirurgie infantile sud: Ratenon appelle à la résistance

Mardi 27 Mars 2018 - 23:56

Jean-Hugues Ratenon, était ce mardi en visite dans le sud, au chevet du CHU. Le député était accompagné de Jacquet Hoarau, qui représentait le maire du Tampon, André Thien Ah Koon. Au programme: plongée dans le quotidien difficile du service des urgences et rencontre avec le personnel du service de chirurgie infantile menacé. 

Selon la CFTC, le projet des travaux intermédiaires des services des urgences a été adopté vendredi dernier lors d’un CHSCT.  Reste à fixer une date précise des travaux prévus pour cette année. "Nous ne pouvons que nous féliciter de l’aboutissement de ce projet de rénovation d’urgence qui s’est fait en partenariat avec les équipes médicales, paramédicales, l’écoute de la direction et des syndicats", insiste Eddie Dijoux de la CFTC.

Des travaux qui auront pour objectif de décloisonner l’espace, gagner en superficie et ainsi fluidifier le nombre de passages. Avec ce projet, le circuit d’urgences pédiatriques devrait également être repensé. "Auparavant les enfants étaient mélangés avec les autres patients, à côté de l’homme ivre ou de la personne avec des troubles psychiatriques. Depuis 6 mois, nous leur avons aménagé un endroit mais ils doivent quand même passer devant des personnes plus ou moins grièvement blessées", explique une infirmière.

Une réalité décrite au député qui s’ajoute à une longue liste de situations édifiantes vécues au quotidien par le personnel et les patients: absence d’intimité, nombre insuffisant de salles réservées aux urgences vitales, manque criant de personnels paramédical et médical, pas de salle de polytraumatisé… "Ce matin, une infirmière a dû s’occuper seule de 5 AVC", déplore-t-elle.

Ce projet de travaux programmé en différentes phases devrait arriver à terme en avril 2019 pour un coût estimé de 540 000 euros sur fonds propres, en attendant le chantier d’extension des urgences prévu pour 2021. 

Chirurgie infantile : "les médecins ne vont pas rester les bras croisés"

Après les urgences, le député s’est rendu au service de chirurgie infantile. Alors que la dernière réunion du Conseil de surveillance s’était soldée par l’attente d’un nouveau rapport dans un délai de 4 mois, une note d’information datée de ce jour de la direction du CHU, réaffirme l’adaptation des ressources du service à l’activité. "Le CHU appliquera la mesure 1 du plan de maîtrise de la masse salariale qui prévoit une réduction de 9 postes au titre de l’adéquation des ressources humaines à l’activité dans le cadre d’une réduction de capacité de 4 lits d’hospitalisation complète. 8 postes non médicaux seront rendus d’ici à la fin de l’année; le 9e sera trouvé au sein du pôle FME sur une autre activité", indique Lionel Calenge, directeur général du CHU de La Réunion.

Pour le personnel et la CFTC, "la direction renie la parole donnée". " Le groupe de travail indiqué est constitué de la même équipe qui a composé le projet initial sans concertation avec le personnel concerné", dénonce le syndicaliste, Joseph Lallemand. 

Les médecins, qui ont "perdu confiance au vu des éléments signifiés par le COPERMO", ne vont pas rester les bras croisés et s’atteler à produire un projet médical à présenter à la direction, indiquent Jean-Christophe Ruzic et Samuel Jacopin, chirurgiens dans le service. Sans concertation avec la direction, la menace d’un bras de fer pèse.

"Avec les autres parlementaires et la population, il faut mener la résistance", a conclu, convaincu, le député Insoumis. 

-------
Afin de lutter contre "l'amputation" du service de chirurgie infantile de St-Pierre, le personnel a lancé une pétition

PB
Lu 1522 fois



1.Posté par Zoreil du sud le 28/03/2018 08:05 (depuis mobile)

Quel pantin ce ratenon
Il ne sait pas comment il faut faire mais il savait qu il ne fallait pas faire comme ça

2.Posté par Ti tangue le 28/03/2018 11:13 (depuis mobile)

Post 1 hi hi hi .... en plus lé vrai ...na allé loin avec un zigoto pareil

3.Posté par JORI le 28/03/2018 11:26

Quelle est la proposition de ratenon sur le sujet ??.

4.Posté par ZembroKaf le 28/03/2018 11:54

@3 "JORI"
Rien...il communique c'est tout...il occupe "l'espace média"...à défaut d'occuper les bancs de l' AN !!!

5.Posté par nana le 28/03/2018 13:19

ce bougre la lé vraiement pas a la hauteur ,il se montre seulement ,dans les médias pour aboyer. son travail c'est d'aboyer sur tous les sujets .

6.Posté par Marie le 28/03/2018 18:38

post 5 nana, en clair Ratenon est devenu "aboyeur professionnel".... oui bien vu!

7.Posté par Candide le 28/03/2018 18:59

Le fondateur CFTC vote le plan social au conseil de surveillance et la CFTC appelle RATENON pour défendre les conséquences de ce vote traître ...

qui manipule qui?

le SG de la CGTR santé la change couleur?
Les agents sont roulés dans la farine avec ces chrétiens là.

8.Posté par Guignol ! le 28/03/2018 20:23 (depuis mobile)

L''''élève a réussi l''''exploit de dépasser son maître, le clown de St Leu !
Incroyable, pourtant le guignol de St Leu semblait être intouchable, que nenni, le guignol de Bras Panon à réussi l''''exploit de faire mieux, enfin PIRE voulais je dire...

9.Posté par specialized le 29/03/2018 07:36 (depuis mobile)

1 seule député suffit pour la réunion...pourquoi autant vue qu a lui seule il mène tous les combats!!! Sérieusement s est pas possible Mr Ratenon d être comme 1 tomate dans tous les caris

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter