Société

Aménagement à La Réunion: L’AGORAH renforce ses partenariats lors de ses 25 ans

Lundi 4 Décembre 2017 - 11:52

Le vendredi 1er décembre, l’Agence d’urbanisme de la Réunion a célébré son 25ème anniversaire à la Villa Lenoir (Saint-Denis de la Réunion). Une journée durant laquelle l’AGORAH, présidée par Fabienne Couapel-Sauret, a valorisé ses études et les travaux de ses partenaires à travers des expositions. L’Agence s’est projetée sur les enjeux de la Réunion 2050.


De nombreuses personnes  se sont déplacées tout au long de la journée portes ouvertes de l’AGORAH. Objectif de cette manifestation: faire connaître cette institution au grand public: experts, partenaires, institutions, associations de quartier, et faire un véritable lieu d’échanges. Pari réussi.  

Le public et des lycéens venus des quatre coins de l’île ont pu échanger avec les experts de l’AGORAH sur leurs missions et les études menées par l’agence d’urbanisme. Ils ont pu assister à l’élaboration de sa dernière fresque du graffeur réunionnais  Jace. Ce dernier a partagé sa vision de la Réunion avec le public. Parmi les personnalités présentes (EPCI, AFD, Caisse des Dépôts et de Consignations, CPME Réunion), les députés Nathalie Bassire et David Lorion étaient également présents. Ils ont tous deux souligné l’importance de l’expertise de l’AGORAH. "Elle mutualise différents partenaires, et différents moyens économiques et humains pour faire avancer le développement du territoire", déclare Nathalie Bassire.

"Cette agence est un outil qui est indispensable pour les collectivités, les politiques d’une part pour  avoir un regard sur le long terme dans le cadre de l’aménagement de la Réunion. D’autre part, elle permet d’avoir des outils régulièrement mis à jour qui puissent aider les décideurs à prendre les bonnes décisions avec les bons éléments de connaissance, les bons éléments cartographiques et envisager de faire de la prospective" soutient David Lorion.

"Co-construire une vision du territoire réunionnais"

Durant cette journée, les participants ont pu assister à des débats thématiques organisées en partenariat avec le groupe RTL Réunion qui ont permis de donner plus d’écho à cette manifestation. Chaque intervenant a pu dresser un état des lieux et discuter sur des sujets divers qui façonnent l’aménagement de la Réunion. 

Sur la question du logement à la Réunion par exemple, Sabine Rivière chargée d’études à l’Agorah a mis en exergue la situation préoccupante concernant l’habitat indigne. "Plus de 16 000 bâtis ont été recensées sur l’île. Alors que la CIREST constate une baisse de 3% de l’habitat indigne, la situation s’aggrave sur les territoires de la CIVIS et du TCO". Pour Bernard Fontaine, président de l’ARMOS-OI, il est nécessaire de construire un nouveau modèle de construction de logements pour les familles disposant de faibles  ressources.

La valorisation des déchets, l’évolution des modes de mobilité, sur la situation du foncier économique réunionnais ont fait l’objet d’échanges fructueux. Enfin, les partenaires de l’AGORAH se sont interrogés sur la "Réunion de 2050".  La Présidente de l’AGORAH souhaite que les citoyens s’approrprient davantage l’expertise de l’institution. "Il est important de co-construire ensemble une vision du territoire réunionnais. La Réunion possède tous les outils prospectifs pour mener une action cohérente des politiques publiques. Cette cohérence des politiques publiques va créer plus de cohésion".

Une convention  avec l’Université de la Réunion

L’Agence de l’Urbanisme à la Réunion a signé une convention avec l’Université de la Réunion afin de partager les connaissances entre les experts de l’AGORAH et les universitaires, en présence du Préfet de la Réunion Amaury de Saint-Quentin et des personnalités présentes. "Il nous a semblé essentiel de resserrer les liens entre l’AGORAH, agence d’urbanisme et l’Université sur le plan institutionnel. Nous souhaitons partager nos préoccupations sur de sujets d’intérêt commun en aménagement du territoire, sur l’urbanisme, les transports", a déclaré le représentant de l’Université de la Réunion. "Il y a une véritable culture à l’AGORAH pour accueillir des étudiants, des apprentis, qui sont de plus en plus nombreux à frapper à notre porte.C’est de leur intelligence que l’AGORAH tire sa force", a conclu Fabienne Couapel-Sauret la Présidente de l’AGORAH.

Source : Outremers360

Outremers360
Lu 1129 fois



1.Posté par La vérité si je mens ! le 04/12/2017 13:16

Fabienne Couapel-Sauret , encore une inconnue en mal de réussite sur cette île

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 16:24 Civis : Le premier village solaire lancé à Cilaos