Courrier des lecteurs

Alon respect a nou dann Port !

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:38

Les évènements qui se sont déroulés sur la commune du Port et qui amènent de vives réactions, sont loin d’être simples à gérer. Le sujet des rodéos sauvage a mis le feu à la colère et aux frustrations d’une population (surtout jeune) trop souvent ignorée, stigmatisée, pas assez écoutée et pas suffisamment accompagnée.

Il ne s’agit nullement de cautionner les exactions et les dégradations de biens publics et privés ou d’être d’accord avec la décision de l’autorité municipale de fermer l’avenue. Je pense que chacun a sa part de responsabilité. L’un dans la manière d’imposer une décision unilatérale à la population. L’autre dans sa réaction violente et absolument condamnable. Une grande partie de la population, prise entre deux feux, subit malheureusement et malgré elle, les conséquences. Lé pas bon là !! La situation n’est déjà pas facile tous les jours pour tout le monde, aussi il est impératif qu’une politique de concertation s’impose !

Pour preuve, il est regrettable que le maire ait refusé catégoriquement d’étudier la proposition d’un conseiller municipal de sa commune, président de la ligue de motos qui plus est, sur la question d’une piste dédiée et sécurisée. C’était une proposition qui allait dans le bon sens face à la problématique posée des rodéos sauvages, notamment. Ça aurait permis de discuter et d’avancer un peu. Na point la politique là d’dan ! On fait, on ne fait pas ou on ne peut pas faire ! Mais on aurait discuté au moins.

Je pense qu’il serait urgent pour le maire de mettre en place de véritables espaces d’échanges, d’écoutes, de propositions et de rencontres avec la population. Ce qui permettrait d’aboutir à des projets et des décisions véritablement partagés et d’éviter surtout des désagréments.

Ce n’est pas simple tout ça, c’est vrai ! Mais pas kapab lé mort sans essayer, kom dit kréol ! En tout état de cause, la municipalité doit prendre toutes ses responsabilités pour assurer le bien être de ses habitants, en toute équité.

Par ailleurs, il y a une chose sur laquelle tous les protagonistes doivent être d’accord pour entamer ensemble des discussions, trouver ensemble des solutions : c’est le respect. 

« Le respect de nos semblables est la règle de notre conduite » dit-on. Il n’est pas inutile de rappeler que ca marche dans les deux sens.

Respect des personnes et des biens. Respect de l’autorité. Respect des idées, des passions, des libertés individuelles… Tout le monde doit y trouver son compte, si tant est que nous soyons tous d’accord au Port, pour redonner des vrais couleurs à notre ville et de la dignité à ses habitants.

Personne lé plus et personne lé moins dann Port, alon respect a nou !
Henry Hippolyte Conseiller municipal du Port (Groupe « le Port nout combat, nout fierté »)
Lu 585 fois



1.Posté par Cimendef le 22/11/2017 11:04 (depuis mobile)

Bla bla bla ! à ce rythme à défaut de créer de l'emploi on devra créer des pistes dédiées à la pousse dans chaque commune.

2.Posté par Boa Bill le 22/11/2017 11:25

Courrier des lecteurs du Monsieur.... Morceaux choisis :

"Le sujet des rodéos sauvage a mis le feu à la colère et aux frustrations d’une population (surtout jeune) trop souvent ignorée, stigmatisée, pas assez écoutée et pas suffisamment accompagnée. "

Je vais l'écrire en majuscules tellement je suis outré ! COMMENT ONT FAIT NOS ANCIENS ? CEUX QUI ONT CONSTRUIT LA REUNION dénaturée .... aujourd'hui... par cette population, comme vous dites, qui n'a jamais rien fait d'utile, a raté la chance de l' Ecole, ne respecte plus rien.... ni aucune loi !

"C’était une proposition qui allait dans le bon sens face à la problématique posée des rodéos sauvages, notamment."

IL NE DEVRAIT PAS AVOIR DE PROBLEMATIQUE DE RODEOS SAUVAGES ! Ils sont interdits pour cause de nuisances publiques et de danger pour les participants eux-mêmes !

Finalement, avec la volte-face honteuse du Maire de la commune du PORT qui parle de jeunesse en souffrance... en faisant déni du lien entre sa juste décision et la réaction violente des cagnards.... il m'est désagréable de constater que vous êtes tous les deux sur la même longueur d'onde .... du chaos programmé ! .... ou de la démagogie orchestrée !

3.Posté par Boa Bill le 22/11/2017 11:51

Une personne issue du Port a prôné pendant des dizaines d'années le même langage que vous .... en parlant d'explosion sociale et en caressant les mêmes que vous dans le sens du poil.... RIP à lui....mais son clan a été bien servi !

La dignité de la ville du PORT exige un autre langage.... A continuer de jouer à ce jeu - d’une population (surtout jeune) trop souvent ignorée, stigmatisée, pas assez écoutée et pas suffisamment accompagnée - vous allez vider la ville du PORT des entreprises productrices d'emplois !

En êtes-vous conscient ?

4.Posté par GIRONDIN le 22/11/2017 12:01

J'ai vu à la télé certaines de ces motos.
Pour m'en payer une, faudrait que je travaille 350 heures.....

5.Posté par Pierre Balcon le 22/11/2017 13:02

Qu'en pense Massicot , notre guide suprême , aussi bien en matière mécanique qu'en matière politique ?
La loi doit elle être respectée parce qu'elle est rationnelle ou parce que c'est simplement la loi .
That 's the question .
Et son Macron !! est il le président de la république , ou bien le président des conseils d'administration d'Altice et de LVMH , ou bien la encore le filet de sécurité contre le FN , Auschwitz bis, la Shoah ter

6.Posté par Georges 974 le 22/11/2017 16:40 (depuis mobile)

Ou sont les parents bordel...😡😡

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?