Education

Allons koz anglais avec Anglais.re

Mardi 9 Février 2016 - 07:45

Apprendre ou perfectionner son anglais via des podcast à la sauce péi, tchater après la projection d’un film sous-titré en français, c’est ce que proposent des anglophones installés à La Réunion.


Les teachers d'Anglais.re, Richard, Cobie, Daniela, Shani et James, le plus "ancien" à La Réunion, 16 ans tout de même
Les teachers d'Anglais.re, Richard, Cobie, Daniela, Shani et James, le plus "ancien" à La Réunion, 16 ans tout de même
Anglais.re peut voir loin. Ses bénévoles viennent d’obtenir une subvention triennale en forme de salut du quasi travail d’intérêt général accompli depuis deux ans.
 
L’apprentissage de l’anglais devient en effet une priorité pour les pouvoirs publics et cette clairvoyance se retrouve dans le montant - 14 millions d’euros  - mobilisable dans le cadre du Fonds social européen dédié à cette thématique. Localement, il revient à la préfecture de sélectionner les projets qui lui semblent répondre aux exigences des objectifs européens.
 
Anglais.re - co-fondé par Richard Thom et James Christie - fait ainsi son entrée dans le cadre du fameux Plan Anglais de La Réunion, ambitieux sur l’apprentissage de cette langue dès l’école primaire. Et c’est pour annoncer la bonne nouvelle et officialiser le perfectionnement de ses outils pédagogiques que son équipe a donné rendez-vous hier dans un cinéma de Saint-Paul.
 
Derrière le site Anglais.re, on retrouve Jen, Daniela, Shani, Cobie, Richard, James et bien d'autres. Ils ont la vingtaine ou (légèrement) plus, sont Américains, Anglais, Angolais, Australiens… installés à La Réunion depuis 5 ans ou même 16 pour certains et ont en commun l’envie de faire découvrir leur langue natale.
 
Le podcast channel se professionnalise
 
Avec la garantie de son financement pour les trois prochaines années, la petite équipe d’Anglais.re envisage de pérenniser et professionnaliser sa mise à disposition de podcast réalisés jusqu’à présent au rythme non garanti des disponibilités de ses bénévoles. 81 enregistrements pédagogiques en libre écoute ont été produits jusqu’alors. C'est déjà ça.
 
Les enregistrements réalisés avec les moyens du bord (un téléphone mobile pour ne pas trahir de secret de fabrication, ndlr) laisseront désormais place à des enregistrements professionnels, réalisés en studio à Saint-Denis. Le petit plus d’Anglais.re est, comme son nom l’indique, de permettre aux auditeurs des podcast de pouvoir s’identifier aux leçons dispensées grâce à une mise en situation locale de chaque histoire racontée. "Ce sont des histoires vécues par des anglophones à La Réunion,...ou d'Américains à Mafate", illustre tout simplement James.

Une belle idée face aux méthodes d’apprentissage standardisées mises à disposition sur le web. Son projet Anglais.re joue quant à lui déjà dans la cour des grands. Localement, ses podcasts sont, avec 46.000 téléchargements, les plus sollicités de la toile toutes catégories confondues.

Un autre outil gratuit pour les internautes est lui aussi lancé par la jeune équipe. Il s’agit de Kafé - Koz Anglais qui propose une formation en ligne avec plus de 500 quizz ludiques et là aussi "réunionisés", terme employé hier autour de la table par les membres d’Anglais.re.
 
En dehors du Plan Anglais, autre moment d’apprentissage autour d’un verre cette fois, un créneau horaire permet chaque mois, dans un pub, de pouvoir échanger en anglais avec des natifs. Ceux qui franchissent le pas ont le plus souvent "un niveau intermédiaire", confirme James Christie, fondateur du projet. Cela n'empêche pas les plus frileux de venir simplement "écouter parler anglais", histoire de s'acclimater. Allez go, speak English ! Info et agenda sur Anglais.re.
 
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3626 fois



1.Posté par Simandèf le 09/02/2016 08:56

Bien vu on pourra voir que la syntaxe de la langue créole réunionnaise à des similitudes avec l'anglais et que la langue créole compte de nombreux mots anglais créolisé.

2.Posté par interlude le 09/02/2016 10:28

... ! faudra tout de même pas négliger le FRANÇAIS ! hein !... l'anglais, c'est bien mais le français l'est tout autant. N'est-ce pas ?

3.Posté par Sortons de la France. le 09/02/2016 12:10

Le système éducatif colonial étant si mauvais.
Très bonne idée de la part de ses ressortissants étrangers.

La langue française n'a qu'un rayonnement très limité dans le monde.
Cette langue est comme son Etat (la France) en fin de vie.

Le peuple Kreol doit faire de l'apprentissage de la langue anglais une priorité. (Dans un but touristique futur évident...).

4.Posté par Erasmus le 09/02/2016 21:30

Merci, j'inscris mon enfant... et moi aussi !


5.Posté par Mamyocline le 10/02/2016 09:57

YES ! On ne peut qu' applaudir et s 'inscrire à ces projets !! Bon vent !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter