Education

Aline Murin-Hoarau : Le "trafic d'élèves après le trafic négrier"

Mercredi 31 Août 2011 - 14:19

Dans le concert de satisfecit ce matin devant le rectorat, seul se démarquait le cas de Sainte-Suzanne. Le Recteur, Mostafa Fourar, ayant fait une proposition pour le moins surprenante.


 
A l'écoute du représentant des parents d'élèves qui sortait tout juste de la réunion avec le Recteur, la conseillère régionale de l'Alliance Aline Murin-Hoarau, qui attendait devant le bâtiment, n'a pas tardé à embrayer sur ce qu'elle qualifie de "trafic d'élèves".

Un peu plus tôt dans la matinée, le Recteur avait pourtant lâché du lest concernant les écoles des Avirons et de Saint-Leu, toutes deux ayant obtenu ce fameux poste tant espéré.

A Sainte-Suzanne cependant, Mostafa Fourar a proposé une solution intermédiaire : reverser dans des classes moins nombreuses les élèves des établissements Victor Hugo et José Barau, qui ont des effectifs jusqu'à 29 élèves.

"L'équité" n'est pas respectée

Une solution qui est loin de satisfaire l'élue. "Cette solution est vraiment inadmissible. On est en train de mettre en place un trafic. Le Recteur nous demande d'aller déplacer les élèves, de les mettre dans d'autres écoles, nous ne comprenons pas cette attitude, c'est du mépris vis-à-vis des enfants", s'est énervée l'élue de l'Alliance qui ne manque pas de convoquer l'Histoire.

"A l'époque il y avait le trafic négrier, aujourd'hui, c'est le trafic d'élèves. C'est inadmissible". Selon elle, si deux établissements ont pu repartir sourire aux lèvres ce matin, il doit en être autant pour sa commune (Aline-Murin-Horau est également conseillère municipale en charge des affaires scolaires à Sainte-Suzanne, ndlr), dans un souci "d'équité", dit-elle.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2367 fois



1.Posté par FREDO974 le 31/08/2011 14:47

JE RIGOLE MAIS OU ETAIT SES ELUS DE L'ALLIANCE QUAND ILS ETAIENT AU POUVOIR A LA REGION?

QUI A MANGé DES PETITS FOURS AVEC LES MINISTRES DE DROITE ET 1ER MINISTRE?

MAINTENANT ON CRACHE DANS LA SOUPE, ON DENONCE QUE DU VENT VRAIEMENT QUE DU VENT.


2.Posté par Noé Mie de Pain le 31/08/2011 14:52

Qu'en dit Noé ?

3.Posté par !!!!! le 31/08/2011 14:54 (depuis mobile)

Quelle comparaison madame . Vous êtes complètement zinzin.

4.Posté par Sarkozy 2012 le 31/08/2011 14:54

C'est le Maire qui inscrit les élèves de sa commune dans les écoles ... ses services connaissent bien le nombre de places dans les écoles de la commune ....
Souvent pour favoriser telle ou telle école ....un directeur (trice) "copain" , la mairie gonfle un peu les effectifs pour que le directeur garde certains privilèges ...
Par exemple : au-dessus de 14 classes en élémentaire , le directeur est exemplé de faire classe ....
Petits arrangements entre gens "bien élevés" .... souvent au détriment d'autres ...

5.Posté par Hugues Neau le 31/08/2011 15:27

Quand on s'appelle Murin on n'a que ce mot là à la bouche "trafic négrier"...encore une qui a perdu l'occasion de se taire!

6.Posté par Noé BABET le 31/08/2011 16:07

noe974
On voit qu'il y a un gros soucis sur Ste Suzanne ...
C'est au Maire d'inscrire les élèves de sa commune dans ses écoles ...il ne doit pas favoriser une école par rapport à d'autres ...Le maire peut utiliser le système "de vases communicantes" ... quand une école a trop d'élèves , il met un peu dans les autres écoles situées à côté ....pour équilibrer les classes , pour que chaque Prof ait le même nombre d'élèves ...

On peut dénoncer avec virulence le fonctionnement du ministère de l'Education nationale et l'immense gâchis que représente, à ses yeux, l'évolution du système éducatif français.

Pour moi , j'y ai vu clair quand j'ai compris que les politiques, depuis une vingtaine d'années, avaient décidé dans une sorte d'abandon de sous-traiter la question de l'éducation nationale aux experts. Depuis, en vertu d'un pacte virtuel, c'est une sorte de clergé qui gère l'éducation nationale, et les ministres qui essaient d'exercer leur autorité s'y cassent les dents : Fillon, avec ce qu'il a voulu faire sur la dictée ; de Robien, avec le syllabique ; plus récemment la réforme des programmes de français et en ce moment , quand on veut mettre la « morale » à l’école , avec Chatel .. Les directives ne vont pas jusqu'aux enseignants parce qu'il y a un blocage, quelque part ...Trop d'énarques ! Le système ressemble un peu à la roue du hamster qui tourne sur elle-même. Mais en même temps, à tous les étages, beaucoup de gens sont indi­gnés par cet état de jachère et d'abandon.....
Ainsi va le Monde !

7.Posté par Django : ko sa sa ? I fé rire la bouche !! le 31/08/2011 16:09

Elle a un coup de fatigue cette dame ! Est-elle dépressive pour s'exprimer ainsi de la sorte ? Elle est conseillère municipale à Ste Suzanne et c'est tout ce qu'elle trouve à dire !!!!! Vingt dious !!!
En tant qu'adjointe aux affaires scolaires, cette comparaison est indigne et ridicule !
Même pas peur ! Il fallait oser la faire celle-là !
QUAND ON A RIEN A DIRE, ON FERME s. gu...... ! Ou alors, on fait attention à ce que l'on dit !

8.Posté par Rhum arrangé le 31/08/2011 16:32

Elle est enseignante cette dame me semble-t-il. Eh ben!!! les parents d'élèves de cette "transmetteuse" de savoirs qui sort de telles âneries ont du souci à se faire. A leur place je ne serais pas tranquille.

9.Posté par un habitant de la marine le 31/08/2011 16:35

après l affaire de la fete du 20 décembre
voilà qu elle met en cause "" le trafic négrier""
vous et votre équipe vous ferez mieux de vous occupez de ses mauvaise odeurs qui nous pollues
la population et les enfants des écoles
au lieu de DIRE N IMPORTE QUOI vraiment minable tomber vraiment bas

10.Posté par jeanrené le 31/08/2011 17:02

dans le trafic négrier,il y avait des vendeurs,des acheteurs ou des recéleurs... de toutes les couleurs...
combien de temps de temps encore les soi disants intellectuels de gauche vont essayer de nous reservir ce meme plat réchauffé qu'ils n'ont jamais digéré pour la la simple raison qu'ils n'y ont jamais gouté,et j'en suis à me demander si ce n'est pas un peu dommage,cela éviterait des raccourcis aussi stupides.

11.Posté par sgeg le 31/08/2011 18:45

à trop vouloir sortir une " petite phrase " devant les médias les politiques les moins talentueux finissent par pondre des énormités ridicules....faut dire que les journalistes ne se nourrissent plus que de ça !
tout ceci ne sert qu'à détourner un peu plus les gens de la politique et à gonfler les effectifs du plus grand parti de france...le parti des abstentionnistes !

12.Posté par Caton2 le 31/08/2011 20:10

Verges et ses sbires intello, Françoise, le professeur auto proclamé et Carpanin, l'historien auto proclamé, sont en train de faire exploser le vivre ensemble réunionnais. Bordel! Laissons aux antillais leurs rancœurs! Y en a marre d'être obligé de répéter ce qu'écrit justement jeanrené (post 10°).
Que le Conseil régional paie un billet pour la Mauritanie à cette dame. Je lui dirai où aller pour voir des esclaves noirs, en terre d'Afrique, aujourd'hui. Après elle fera la différence entre des élèves transférés et le trafic des esclaves, si elle en réchappe!
"Le Recteur, Mostafa Fourar, ayant fait une proposition pour le moins surprenante." écrit Ludovic Grondin. Serait-il lui aussi contaminé? En tous cas Le recteur n'est pas seul responsable, comme l'explique dans le courrier des lecteurs un chef d’établissement (voir « De qui se moque-t’on ») «Depuis la rentrée je ne cesse de lire que 2011 est la pire des rentrées scolaires. En effet force est de constater que certaines écoles sont bondées et frisent l’implosion. Ce que l’histoire ne raconte pas c’est que M. le Maire et ses services ont une large part de responsabilité dans cette rentrée calamiteuse, puisque c’est la DPEG qui inscrit les élèves avant qu’ils ne soient accueillis physiquement dans les écoles. (…) Ne sommes nous pas face à une Direction Peu Efficace Généralisée ?
Comment expliquer alors que certaines écoles de la commune, pourtant équipées de tous les services nécessaires, soient ainsi désertées avec à peine une quinzaine d’enfants par classe alors que quelques kilomètres plus loin on entasse jusqu’à trente deux élèves dans la même classe."
No comment...

13.Posté par ndldlp le 31/08/2011 21:40

le recteur pour le coup, donne une leçon de gestion des effectifs à l'adjointe de ste suzanne chargée des affaires scolaires..

pour changer de sujet, que dire de la situation des écoles où le pq et le savon ne sont pas à disposition des élèves dans les endroits "d'aisance"...? les communes pcr en savent quelque chose, est ce le cas partout ? quelle est la position du recteur sur cet état de fait ? les assoc' de parents d'élève ne bougent pas ?

le pcr entend il tenir la dragée haute à ce parti qu'est l'ump, l'union des mecs pitoyables ??

14.Posté par ndldlp le 31/08/2011 21:43

12.
faudrait vraiment que les citoyens deviennent exigeant non pas envers l'Etat, mais envers la gestion communale sous tous ses divers aspects...Ensuite, si effectivement cela relève de l'Etat, on monte d'un cran..

en attendant, les sbires pseudo intello (il suffit d'entendre les propos démago des deux leperlier sur koi ce mercredi en fin de journée) devraient la fermer plutôt que de continuer à agiter leur médiocrité devant les caméras ou les micros.


15.Posté par ndldlp le 31/08/2011 21:44

entre la mobilité scolaire intra communale, des enfants pour leur permettre une meilleure scolarité, et l'immobilisme dont les communicants du pcr savent magnifiquement faire preuve, le choix est vite fait ...


16.Posté par polo974 le 01/09/2011 08:12

13.Posté par ndldlp le 31/08/2011 21:40
le recteur pour le coup, donne une leçon de gestion des effectifs à l'adjointe de ste suzanne chargée des affaires scolaires..

De la gestion gros doigt à travers 2 feuilles excell sans aucun lien avec la réalité du terrain.
On ne gère pas l'enseignement en ne regardant que les colonnes EURO...
Circuler aux heures de rentrées scolaires est un vrai casse tête, si on en rajoute, je ne vois pas comment les marmailles pourraient être en classe à l'heure et rentré le soir à une heure raisonnable sans les priver d'une partie de leur sommeil et de leur temps de travail extra-scolaire.
Il ne serait même pas étonnant que le surcout de transport scolaire soit supérieur à celui d'un poste d'enseignant.

17.Posté par Django : Prévisions scolaires le 01/09/2011 11:34

Je rejoins 13.Posté par ndldlp , la gestion doit être efficace au niveau communal d'abord ! Il doit bien y avoir une école à 3 km de celle surchargée en effectifs. Si c'est le cas, il suffit, bien avant la rentrée scolaire (mois de février), en conseil municipal, de redéfinir le périmètre scolaire (amoindrir celui de l'école surchargée et donc agrandir celui de l'autre école attenante).
Autre solution, c'est aussi de voir quels sont les enfants qui ne sont pas du secteur scolaire et qui ont bénéficié d'une dérogation de secteur (favoritisme ou autre) et de les réaffecter dans l'école de leur secteur !
Vérifier également l'adresse des parents (c'est souvent l'adresse de la mémée)
Ce travail là doit être fait dans chaque commune de façon ferme et efficace !
Bien sûr, c'est vrai, on fera des mécontents, mais avant tout, au niveau de chaque municipalité, il faut établir des règles simples, fermes et transparentes, et le cas de tout dérogataire (fratrie ou raison médicale) ne doit être qu'exceptionnel.
Au boulot madame l'enseignante, en charge des affaires scolaires : un poste d'élu doit se mériter !
Si tout ce travail est fait et qu'il y a problème, oui il faut s'adresser au rectorat !
PS : J'ai enseigné à la Réunion en CM2, ai eu 35 élèves par classe dans les années 79-80, et je vous dirai que celà n'est pas une mission impossible !!!!! Ah, c'est dur ! Oui, mais il faut travailler !
Là aussi, il faut mériter le titre d'enseignant !

18.Posté par Caton2 le 01/09/2011 12:09

16. Parce que le recteur est responsable de la circulation? C'est du délire polo!

19.Posté par Caton2 le 01/09/2011 12:14

17. Merci Django. Ce que vous écrivez est d'autant plus fort que vous êtes (ou avez été), enseignant vous même. Oui "il faut mériter le titre d'enseignant."

20.Posté par ndldlp le 01/09/2011 19:30

de toute façon, quelque soit le système mis en place, les règles de dérogation, il y aura toujours un mécontent.

ce qui est dommage, c'est que certains se défoncent vraiment dans leur fonction de fonx territorial, mais il y a toujours un ou deux gratteurs (quand ça n'est pas plus) pour que l'on en fasse une généralité, accentuée parfois par des situations ubuesques, avec des propos tenus par des (ir)responsables politiques de tout bord, et des hauts fonctionnaires dont il serait bon de rappeler ici, comment ils sont perçus par leur hiérarchie (genre on nous envoie les plus bancales). sur ce dernier point, cf un post de pierrot sur ce sujet.

21.Posté par ndldlp le 01/09/2011 19:39

16.
va bosser en collectivité, tu constateras le je-m'en-foutisme de certains services..

22.Posté par MURIN Erick le 08/09/2011 17:47

Oté Hugues Neau ,votre humour sur la famille Murin est a mon sens une frustration qui revèle votre malaise "d'etre" . Heuresement pour vous,les racines de" l'arbre familial" Murin est une "tizane" qui soigne la dépendance à" l'intégrisme intellectuel" !
La construction affective,morale,politik,intellectuelle et citoyenne chez la famille Murin:On s'attache à défendre nos idées et participons à la vie politik de nout pei.Nul chez nous "souille" le patronyme d'un homme ou d'une Femme.
La famille Murin accèpte les critiques au moment ou l'espace publik s'exprime,toutefois restons dans cette "matrice réyoné"Noulé pa plis,noulé pa mwn;respek a nou" :D'ailleurs nous assumons toujours nos positionnements publik .Nous ne sommes pas des laches...




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter