Société

Alimentation: Plus d'un quart des additifs présentent un risque pour la santé

Mercredi 24 Octobre 2018 - 11:40

Plus d'un quart des additifs contenus dans les produits alimentaires en Europe présentent des risques pour la santé. C'est l'alarmant constat qui ressort d'une compilation de résultats d'études publiée ce mardi par l'UFC-Que Choisir.

L'association de défense des consommateurs a défini une grille d’appréciation des additifs alimentaires autorisés, des plus acceptables à ceux à éviter. Sont notamment pointés du doigt pour leur dangerosité les nitrates et nitrites présents dans le jambon (E249, E250, E251, E252), lequel présentent un risque accru de cancer du côlon, les caramels au sulfite d’ammonium (E150c, E150d) suspectées d’être cancérigènes, ou encore les colorants azoïques qu'on retrouve dans les confiseries (E102, E104, E110, E122, E124, E129), ceux-ci risquant de rendre les enfants hyperactifs. 

L'UFC-Que Choisir appelle le législateur à bannir 87 additifs

Sur les plus de 300 additifs autorisés, les travaux de l'association révèlent que 87 d’entre eux sont "à éviter ou peu recommandables". L’UFC-Que Choisir dénonce ainsi leur "présence massive, y compris dans les produits de grandes marques". Parmi les produits à éviter : les bonbons Jelly Belly, les nouilles Yum-Yum saveur poulet grillé, ou encore les chewing-gums "Airwaves menthol extrême sans sucres". L'association précise : "L’exposition quotidienne pendant des années à ces molécules accroît encore les risques". 

L’organisme reproche aux instances communautaires un laxisme dans leur évaluation de ces différentes substances, cette évaluation consistant généralement en une simple relecture d’études fournies par les fabricants d’additifs eux-mêmes (les industriels ayant tout intérêt à ne présenter que des travaux en leur faveur).

L'UFC-Que Choisir réclame ainsi une évaluation "réellement indépendante" de la dangerosité des additifs, "à partir d’études financées par un fonds abondé par les fabricants". Et appelle le législateur à interdire les 87 additifs reconnus à risque.

--
Le comparatif des additifs alimentaire à retrouver ici : www.quechoisir.org/comparatif-additifs-alimentaires-n56877/
N.P
Lu 3403 fois



1.Posté par Ministre de la santé le 24/10/2018 11:48 (depuis mobile)

Que fait la ministre de la santé ?

RIEN

2.Posté par Jp POPAUL54 le 24/10/2018 13:16

A éviter ou peu recommandables...
Donc ne mangeons plus ni jambon, ni bonbons.

3.Posté par La gitane le 24/10/2018 16:10 (depuis mobile)

Bientôt un vaccin anti additif ?

4.Posté par Et si ça continue le 24/10/2018 17:03 (depuis mobile)

Si ça continue.... même plus de femmes.

5.Posté par jean-richard bennala@ le 24/10/2018 18:13

c'est dangereux mais que fait l'état pour y remédier? la force c'est nous ne plus acheter un point c'est tout, la devise de l'état plus de guerre mais il faut les tuer à petit feu, tous des faux culs et hypocrites en cols blancs, la politique c'est comme la mafia disait mon cher papa .

6.Posté par L'Ardéchoise le 24/10/2018 20:44

Un quart , c'est une blague ?
C'est plutôt environ 75%...
Boycott, il n'y a que ça de vrai, cela n'empêche pas de manger sain, bon et pas forcément plus cher, parce que tous ces additifs, on paye pour eux et pour s'empoisonner !
Et la secte "végan",quand est-ce qu'elle la ramène ?
Parce que si vous saviez toutes les cochonneries cancérogènes, mutagènes et autres on trouve dans leurs produits !!!

7.Posté par Tony le 25/10/2018 00:59 (depuis mobile)

Merci à l'État français... a ce gouvernement et aux gouvernements précédents... de nous laisser bouffer de la merde en toute impunité...
Vive le lobby européen... français... de l'agro alimentation !...

8.Posté par a qui la faute le 26/10/2018 03:23 (depuis mobile)

l homme veut toujours mieux, toujours plus,...mais plus forcément au vrai coût. les industriels ne voient.... que de l or.... au détriment de nous pourrir la santé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >