MENU ZINFOS
National

Alexandre Benalla: Ce qu'il faut retenir de sa comparution devant la commission d'enquête


Par - Publié le Mercredi 19 Septembre 2018 à 17:12 | Lu 1497 fois

Alexandre Benalla: Ce qu'il faut retenir de sa comparution devant la commission d'enquête
Alexandre Bénalla a été entendu pendant deux heures et demie par la commission d'enquête du Sénat ce matin.

L'ancien chargé de mission n'a éludé aucune question, contrairement à ce qu'il avait laissé entendre la veille sur France Inter. Ses réponses avaient manifestement été bien préparées en amont et il s'est attaché à répondre clairement aux questions des sénateurs, même s'il a pu parfois paraitre un peu long. Au point que le président Bas a été contraint de rallonger le temps qui avait été initialement prévu..

En préambule, il a dit regretter avoir dit sur France inter que Philippe Bas était un "petit marquis". Il a voulu faire "amende honorable". "J’ai ressenti un acharnement médiatique et politique", a-t-il dit, assurant avoir "un profond respect pour le Sénat et les sénateurs".

A la question de savoir quel était son rôle auprès du président de la République, il a répondu : "Je n’ai jamais été le garde de corps d’Emmanuel Macron", expliquant sa présence permanente aux côtés du président par la volonté de ce dernier de ne pas transformer ses gardes du corps en porteurs de manteaux ou de cadeaux. D'où la nécessité d'avoir auprès de lui, en permanence, quelqu'un du cabinet pour assurer ce genre de taches.

Benalla assure par ailleurs que "la délivrance de passeports diplomatiques pour l’ensemble des personnels qui se déplacent avec le président de la République est automatique" et que "ça ne confère aucun avantage ou immunité". Il a précisé ne plus en disposer aujourd’hui.

Concernant son logement de fonction dans une annexe de l'Elysée, il a expliqué: "Je commençais à 6h30 pour finir à 23 heures, minuit, 1 heure… Je ne voyais plus ma femme, ni mon fils". 

Concernant la voiture de fonction, équipée d’un gyrophare de police, qu’il avait à sa disposition, il a précisé qu'elle n'était  voiture de police n’est pas une voiture de police. "Les véhicules de service de l’Elysée sont équipés d’avertisseurs spéciaux", a-t-il déclaré.

A la question qui lui a été posée : "Pourquoi un port d’armes ?", il a répondu que c'était pour sa "sécurité personnelle" car il était "exposé médiatiquement plus que l’ensemble des collaborateurs pendant la campagne", ce qui n'était pas selon lui une exception. Et de prendre l'exemple l'exemple de Michel Charasse qui bénéficiait du même privilège quand il travaillait au cabinet de François Mitterrand. Par ailleurs, il a fait état de "menaces" qu'il avait subies, mais sur lesquelles il n'a pas souhaité donner plus de détails.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Grangaga le 20/09/2018 01:11

La Franss' èk'.........Fransé domin...........................
HA HA HA HA HA HA HA HA HA AHHAHAHAHAHAH............

2.Posté par pas drole le 20/09/2018 08:06

ENFUMAGE... l'empreinte de MACRON est bien présente.

3.Posté par GIRONDIN le 20/09/2018 08:40

Ce que ZINFO A RETENU de l'audition du favori de manu, usurpateur et frappeur de femme, payé 6000 € net / mois de nos impôts!!!!!

4.Posté par colimaconvert le 20/09/2018 10:47

Effectivement Alexandre Benalla a très bien préparé cette comparution et ses réponses ont été très claires. Contrairement aux sénateurs qui ont été très légers et peu cohérents dans l'ensemble. En fait tout à tourner autour de savoir et faire avouer Benalla qu'il était réellement garde du corps du Président et qu'il avait une mission de police. La comparution du Directeur du Préfet de Police de Paris a bien démontré que les sénateurs étaient dans l'erreur sur ce point.
Le sénateur Le Sueur est d'une lenteur exaspérante dans sa diction. Le président Bas a voulu absolument démontrer que Benalla avait une mission de police en interprétant l'arrêté légal de l'attribution du port d'arme
prévue pour un policier ou à toutes personnes autres que policiers pouvant être exposée à des risques physique dans pareille situation.

5.Posté par Desireless le 20/09/2018 10:56

Il a eu tout le mois d'août pour réviser son grand oral .....un vrai comédien .... c'est l'effet "Benalla"

L'enquête judiciaire permettra de clarifier certains points .... non divulgués au Sénat... à suivre...


6.Posté par Hugh le 20/09/2018 17:34

Ce que je retiens sur Benalla, c'est qu'il n'aime pas qu'on lui positionne à la figure. Voilà !

7.Posté par momo le 20/09/2018 23:51

esperons que les senateurs n ont pas avalés de telles conneries

8.Posté par vanille le 21/09/2018 07:43

Benalla a donné la version imposée par Macron comme la plupart des auditionnés. La vérité est tout autre et les sénateurs ne sont pas dupes. Macron et sa cour s'acharnent trop sur le Sénat pour ne pas savoir que la tempête dans un verre d'eau devient un véritable tsunami.

9.Posté par Bien appris sa leçon le 21/09/2018 12:53 (depuis mobile)

Il a eu l été pour apprendre sa leçon et réciter devant les sénateurs.


10.Posté par Honteux le 22/09/2018 09:58 (depuis mobile)

Y a des moments on se pose des questions sur le fonctionnement de notre démocratie.

Et on se permet de donner des leçons aux autres ?

11.Posté par Le flingue sur la tempe pour deconner le 25/09/2018 16:57

le pistolet sur la tempe d'une serveuse c'est un comportement psychopathe mais jamais un professionnel de la securité, ne risquerait ce genre de geste. Au Raid ou au GIGN un gars comme ca ne pourrait meme pas postuler meme s'il se mettait au sport avec son gros bide.

Voila la republique de macron: une bande de degeneré. Les policiers qui ont couvert ce gars doivent rendre des compte car être leche cul n'excuse pas tout.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes