Courrier des lecteurs

Alerte sur le climat : Il faut désormais des lois pour sauver la planète

Lundi 15 Octobre 2018 - 17:37

Un mois après la première vague de mobilisation à laquelle j’ai pu participer en compagnie de Delphine Batho à Nantes en septembre dernier, les Français se retrouvent dans la rue ce samedi 13 novembre pour de nouvelles marches pour le climat.

À La Réunion aussi, chaque citoyen doit se sentir concerné, l’heure n’est plus à l’urgence mais à l’extrême urgence. De Paris à Antibes en passant par Roanne ou Vannes, près d'une soixantaine d'événements sont organisés à travers tout le territoire ce samedi 13 octobre. Des défilés qui viennent clore une semaine marquée, entre autres, par le nouveau rapport alarmant du GIEC (Groupement intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat).

Dans le texte présenté par le GIEC, dont le "résumé à l'intention des décideurs politiques" a été publié lundi 8 octobre, les scientifiques exposent les nombreux impacts déjà à l'œuvre, et notamment la menace d'emballement au-delà d'1,5°C de réchauffement : vagues de chaleur, cyclones et typhons intenses, extinctions d'espèces et perte spectaculaire de biodiversité, déstabilisation des calottes polaires, source de montée des océans sur le long terme et la liste est longue. 

Villes, industries, énergie, bâtiment, mobilité... tous les secteurs sont appelés à s'atteler à de "profondes réductions d’émissions » : rester à 1,5°C demandera "une transition rapide et de grande portée", d'une ampleur "sans précédent".

Un nouvel électrochoc pour les décideurs politiques, mais aussi les Français qui classent désormais la lutte contre le réchauffement climatique en haut de leurs priorités. 

Il ne s’agit nullement de pointer du doigt les citoyens qui peuvent bien entendu, à leur échelle tenter d’enrayer l’emballement par une prise de conscience et viser à réduire son impact individuel en limitant sa consommation de produits issus des systèmes polluants ou très polluants, en boycottant les produits, dont on sait que les producteurs polluent allègrement et ne respecte pas l’environnement, en diminuant son confort personnel et en éliminant les choses superflues, en adoptant d’autres habitudes comme les modes de transport doux à chaque fois que cela est possible.…autant de mesures qu’il convient de faire en masse. Mais nous savons aussi que l’endoctrinement est tel que la plupart d’entre nous cèdent à la facilité du modernisme.

Il ne s’agit aucunement de pointer du doigt mais il faut alerter l’individu. 

En revanche, puisque nous savons tous qu’à titre individuel cela ne sera pas suffisant, alors il faut légiférer. Il faut que des lois viennent nous imposer à tous ce qui doit être limité ou banni. Il faut désormais que la loi oblige les entreprises, les gouvernements, les citoyens, les administrations à adopter un comportement vertueux sous peine de lourdes sanctions. C’est le seul moyen pour arriver à limiter notre impact sur l’environnement et contrôler un minimum l’emballement du réchauffement climatique.

Désormais le Président de La République, le Premier Ministre, les ministres, les parlementaires, les présidents de collectivités territoriales, les maires, l’ensemble de la classe politique doit se saisir de ce problème et vite trouver les moyens de coercition au-delà des lobbys pour redresser ce qui est encore redressable. La responsabilité de chaque homme et femme politique est engagée et nous avons tous rendez-vous avec l’histoire.
Jean Alain Cadet, Conseiller régional
Lu 683 fois



1.Posté par GIRONDIN le 15/10/2018 17:56

...... La responsabilité de chaque homme et femme politique est engagée et nous avons tous rendez-vous avec l’histoire.....

Si on doit faire votre solde pour tout compte.....
Ne cherchez pas à négocier..... 🤔

2.Posté par La donne pou alé le 15/10/2018 18:05 (depuis mobile)

Girondin post 1 : Ou lé fort.
C bien dit en plus.

Plaisir de vous lire.

3.Posté par JORI le 15/10/2018 18:06

"La responsabilité de chaque homme et femme politique est engagée et nous avons tous rendez-vous avec l’histoire" et quelle est votre action en tant qu'élu de la Région???.

4.Posté par Lanceur d alerte ? le 15/10/2018 18:13 (depuis mobile)

A vouloir être lanceur d alerte on montre son vrai visage : girouette politique et la même pas de dignité.

Avec les élues de la Reunion et ceux de la Région on peut faire plusieurs fermes éoliennes.

5.Posté par Impitoyable le 15/10/2018 18:20 (depuis mobile)

Comment décrire cette posture ? Impitoyable et petit de la part de 4 dés.

6.Posté par Une question le 15/10/2018 18:22 (depuis mobile)

Cadet à un lien de parenté avec défaut ? Ils ont le même profil.

7.Posté par Remaniement ministériel qui dure le 15/10/2018 18:46 (depuis mobile)

On a trouvé celui qui va remplacr Hulot dans le parti LREM girouette.

8.Posté par Carrière à vendre le 15/10/2018 18:59 (depuis mobile)

Cadet qui se dit ecolo veut vendre lui aussi une carrière comme Miranville ?

Pour 20 millions on peut vendre son âme.

9.Posté par A mon avis le 15/10/2018 19:13

" Il ne s’agit aucunement de pointer du doigt mais il faut alerter l’individu."
dites vous !

Mais le Conseil régional ne semble pas avoir la fibre très écologique !
Alors, Monsieur Cadet, commencez par alerter vos collègues du Conseil régional !

Et aux prochaines élections, il faut voter pour les partis écologistes. En Allemagne, aux élections d'hier, en Bavière, les Ecolos ont progressé ! C'est bon signe ! (et de plus le parti d'extrême droite n'a pas fait le score escompté !)

10.Posté par Pour aller plus loin le 15/10/2018 19:29 (depuis mobile)

Les sujets d'actualité :
Il n'y a pas que le climat. Il y a aussi la santé et le problème du surpoids (voir photo).

11.Posté par Les girouettes le 15/10/2018 20:57 (depuis mobile)

Une liste de girouette : miranville défaut Murin cadet....

12.Posté par Belle brochette de traites le 15/10/2018 21:08 (depuis mobile)

Sur la photo : une belle brochette de traites.

13.Posté par ca va peter!!. le 16/10/2018 10:15

tous ces verts moulus viennent du même moule!!. profitez bien des deniers publics pour vous pavanez la chûte sera lourde!!.

14.Posté par pour quelque dollars..!! le 16/10/2018 10:16

de plus ils sont sans géne ces vers...

15.Posté par Vers et contre tous le 16/10/2018 15:42 (depuis mobile)

Vers : c bien trouvé

Bravo post 14.

16.Posté par Ma sonnerie le 19/10/2018 15:57

ce JAC soutient il l'action du président sénateur anti PIL Didier Robert ?

si oui, comment peut il soutenir la NRL ??

oté JAC...ou déconn' ou !

17.Posté par ferme out''''bouche le 20/10/2018 12:24

Jean Alain CADET se trompe il n'y a pas de samedi 13 novembre cette année. C'est dire que ce monsieur ne relie même pas ses écrits. Il roule pour un BATO qui a été coulée à l'époque par François HOLLANDE.
Il est élu avec une délégation BATO, il ne pèse aucunement sur la politique régionale. Ce monsieur est un affairiste flanqué de son ami plutôt porté essentiellement sur l'herbe verte et ses vertus que sur autre chose.
Un conseil mon cher caméléon, ce n'est pas avec tes conseils à deux balles que la planète sera sauvée. Sil le climat est l'affaire de tous, tu devrais commencer par cultiver le respect pour celle qui en 2015 t'a mis sur la liste et t'a permis enfin de détenir un mandat. C'est vrai entre BATO et BELLO il peut y avoir une certaine connotation
Tu n'as pas honte foutar, à ta place je me ferai tout petit.

18.Posté par Fo''''cul le 20/10/2018 13:23

Oté Cadet A,C,PT on.....
.Vous n'a pas autre chose à faire, vi croit nu lé couillon jusqu'à quel point dont. Nu la di à Nathalie BASSIRE fait vite pou dégage à ou de son projet pou le tampon en 2020 si non elle va perdre.
Le climat, quel climat !!!!

Les politiques doivent s'engager, là ou la fait un l'erreur là. Vi oubli au passage que c'est un élu. Mais lé vrai, vi pèse une merde à la régiob, juste temps en temps vi bec une petite mission, si non RIEN.

A ou ek Défaut zot i devrait ferme zot bouche. Des bougs comme zot i devraient cachiète comme tangue au lieu de faire remarque à zot.
Allez tire un feuille don monsieur JAC (Juste Aucune Correction)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?