MENU ZINFOS
Santé

Alcoolisation fœtale: La formation des acteurs de la justice des mineurs (enfin) en route


Par Marine Abat - Publié le Mardi 4 Septembre 2018 à 19:12

20% des jeunes incarcérés sont porteurs de troubles causés par l'alcoolisation fœtale, selon des études canadiennes et australiennes. À La Réunion, cent cinquante enfants naissent chaque année avec ce type de pathologie, soit un nouveau-né tous les deux jours.

Partant de ce constat, la formation des professionnels de la justice des mineurs, en contact régulier avec ce type de public, est "primordiale", comme le note Bérénice Doray, professeure de génétique et directrice du centre de ressources ETCAF*. La première journée de formation en ce sens s'est déroulée ce mardi, à la direction générale du CHU de Saint-Paul. Et il était temps. "Certains jeunes sont placés en prison alors qu'il n'ont rien à y faire", déplore la cheffe de service.  

Des lésions qui passent inaperçues

Car si le syndrome d'alcoolisation fœtale peut avoir des conséquences physiques -comme des malformations ou des problèmes de croissance- bon nombre de symptomes passent inaperçus pour une personne non-aguerrie. "Cela peut se manifester par des d'importantes difficultés scolaires ou encore des difficultés à s'intégrer dans notre société, parce-que l'alcool pendant la grossesse a entraîné des lésions dans le cerveau", souligne Béatrice Doray.

"Il ne s'agit pas pour les professionnels de la justice des mineurs de remplacer le médecin, mais de penser à cette problématique. Quand on s'occupe d'un jeune, il faut absolument avoir à l'esprit le contexte familial. Mais aussi sa taille ou son poids à la naissance, les étapes de son développement", précise-t-elle.

"Être formé permet de pouvoir identifier et repérer les signes, pour ensuite mobiliser les professionnels médicaux et paramédicaux afin de nous aider à structurer une réponse éducative adaptée", complète Diane Geindreau, conseillère technique en promotion de la santé à la PJJ. Pour pérenniser le dispositif, une convention a été signée entre le centre de ressources et la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. 

Zéro alcool dès qu'il existe un projet de grossesse

Si cette formation permet d'apporter une réponse plus adaptée, la prévention la plus importante reste celle destinée à réduire la source du problème, à savoir la consommation d'alcool pendant la grossesse, qui doit être totalement proscrite. "Il n'y a pas de consommation sans risque", tient à rappeler Béatrice Doray.

Mais la mise en garde va même plus loin : "L'alcool peut également être toxique pour les cellules permettant d'avoir des enfants, donc le message c'est : 'zéro alcool à partir du moment où on a un projet de grossesse'. Pour la femme, mais aussi pour l'homme".

Du chemin reste à faire avant que ces messages ne s'impriment véritablement dans les consciences : "La prévention concernant les dangers de l'alcool met du temps, car en face, il y a des lobbys très puissants". 

--
Centre Ressources ETCAF (Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale)





1.Posté par LORHEIN le 05/09/2018 10:01

Pourtant, on n'a pas expliqué aux fœtus qu'il ne fallait pas boire d'alcool?

2.Posté par polo974 le 05/09/2018 13:55

1.Posté par LORHEIN le 05/09/2018 10:01
""" Pourtant, on n'a pas expliqué aux fœtus qu'il ne fallait pas boire d'alcool? """

En tout cas, pas à toi ! ! !

3.Posté par patrick le 05/09/2018 15:26

@ 1.Posté par LORHEIN le 05/09/2018 10:01
Pourtant, on n'a pas expliqué aux fœtus qu'il ne fallait pas boire d'alcool?

Et tu te crois drôle !!!

Audiard avait vu juste "les cons ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnait !!! "

4.Posté par MICHOU le 05/09/2018 21:11 (depuis mobile)

En tout cas participons au@SAFTHON les 8 et 9 septembre et soutenons ces journées d''action partout à la RÉUNION, soyons nombreux auprès des bénévoles, des municipalités, achetons des tee-shirts, faisons un don, arborons le noeud blanc

5.Posté par MICHOU le 05/09/2018 21:13 (depuis mobile)

Et disons fièrement à nos enfants, nos familles nous sommes là

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes