MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Albioma : De fausses bonnes idées pour une vraie prédation capitaliste


Par Philippe Azema - Publié le Mardi 10 Mai 2022 à 07:11

ALBIOMA fournit 46% de l'électricité produite à La Réunion, essentiellement dans ses usines de Bois-Rouge et du Gol.

Cette entreprise s'est construit une image vert..ueuse en développant le mix bagasse/charbon (de 10 à 30% de bagasse au mieux) ou une turbine fonctionnant au bio éthanol ou encore en plaçant des panneaux solaires sur le petit stade de l'Est à Saint-Denis.
L'entreprise s'est développée pour l'essentiel dans les DOM (Réunion, Guadeloupe, Martinique) et s'étend aujourd'hui à l'international (Brésil).

Désormais, ALBIOMA devient états-unienne en faisant l'objet d'une offre publique d'achat du fonds d'investissement KKR. Cette offre s'avère particulièrement intéressante pour les actionnaires du groupe (+51,6% par rapport aux prix du marché).

Le groupe KKR, un des plus importants fonds d'investissement mondial, s'est construit sur la technique du LBO : achat à crédit agressif d'une entreprise, découpe de cette entreprise, vente des morceaux, vente des brevets, délocalisation, remboursement du crédit initial + bénéfice. Ce groupe affiche un taux de rentabilité annuel moyen de 27%.

Bien entendu, KKR a multiplié les promesses et les garanties et obtenu le feu vert de Bercy mais on
peut légitimement avoir certains doutes !

1- Comment se fait-il qu'un élément aussi important que la production électrique puisse ainsi être passé dans les mains du privé, désormais du capital financier pur et dur ?

2- Si ALBIOMA s'est construit dans les DOM, n'est-ce pas parce ceux-ci représentent aux yeux des financiers un « eldorado » de défiscalisations, de privilèges fiscaux, de faiblesse des salaires ? Après s'être taillé un petit empire sous les tropiques, ALBIOMA, sans aucun complexe, vient vendre cet empire.

3- A l'occasion de cette opération financière, il serait temps de poser la question de la reconstruction d'un véritable service public de l'énergie à La Réunion et d'une expropriation du groupe KKR.

 

Brûler du bois n'améliore pas l'état de la planète

Depuis un peu plus d'un an, ALBIOMA a défendu et mis en œuvre le projet d'une transition du charbon vers la biomasse. Des travaux d'aménagement importants sont en cours de réalisation au Port et à Bois-Rouge.

Il s'agit en fait pour ALBIOMA de saisir le créneau ouvert par la politique de substitution de la biomasse au charbon utilisé dans les centrales de l'UE. Et de démontrer par là même combien le capitalisme est réactif et efficace.

En réalité bien au-delà de la bagasse ou des déchets végétaux domestiques ou industriels, il s'agit de brûler en masse du bois de forêts que l'on abat. On fabrique ainsi des « pellets », granulés en français, de petits agrégats de bois haché ou en poudre, desséchés puis recompactés.

 

Ces granulés sont massivement produits en particulier dans les grandes forêts de la côte Est étatsunienne, au rythme de plusieurs centaines de milliers d'hectares d'arbres abattus chaque année.

L'entreprise US ENVIVA partenaire de ALBIOMA pour la fourniture de granulés est d'ailleurs vivement contestée aux Etats-Unis pour sa politique de déboisement massif. L'argument massue d'ALBIOMA est que l'utilisation de bois est fondamentalement vertueuse puisque ce bois peut repousser, qu'il ne s'agit pas d'une ressource fossile.

Sauf que … entre le moment où un arbre est coupé et celui où il est effectivement remplacé par un autre de même gabarit, il peut s'écouler 10 ou 20 ans. Entre temps, le bois a brûlé, le taux de CO2 a augmenté et le climat a basculé de manière irréversible. D'autre part, le rendement énergétique de la combustion du bois est plus faible que celui … du charbon !

Cela signifie que pour une même quantité d'énergie produite, la quantité de CO2 dissipée dans l'atmosphère est plus importante. Et ce n'est pas tout ! La combustion des granulés de bois est PIRE que celle du charbon en termes de CO2 mais également en matière de particules fines, de neurotoxines et de pas mal d'autres composés chimiques néfastes pour la santé humaine.

Un dernier « détail », l'acheminement de 900 000 tonnes de granulés de bois par an depuis les Etats-Unis devrait mobiliser en permanence une dizaine de navires de transport. ALBIOMA envisage l'éventualité d'importation de granulés depuis l'Afrique du Sud ou le Mozambique. Mais les standards africains actuels ne sont pas compatibles avec ceux de l'UE.

D'autre part, la critique des politiques de plantation pour l'exportation au détriment des cultures vivrières est suffisamment connue pour ne pas la développer ici. Dans une interview récente, le patron d'ALBIOMA se félicitait de la transition charbon/biomasse comme d'un progrès écologique. On peut craindre qu'il s'agisse en fait de remplacer un mal par un autre sans doute pire.

De fait, ce « progrès » remet en cause pour des dizaines d'années la perspective d'indépendance énergétique de notre île fixée rappelons-le à l'horizon 2030 par le législateur. ALBIOMA vient en effet de renouveler la convention qui la lie à EDF jusqu'en 2043. 

Reprendre la main

Le sujet de l'énergie est trop important pour notre vie quotidienne et l'avenir de la planète pour qu'il soit abandonné à des groupes privés qui ne voient dans la transition écologique qu'une opportunité de bénéfices substantiels. Pour une pincée de renouvelable (panneaux...) on a un plein chargement de bois à brûler.

Les bénéfices sont d'autant plus importants que ce groupe et à terme le fonds KKR dispose de fonds publics (l'Association Française de Développement) ou bancaires (Crédit Agricole) et prend en otage la population réunionnaise (dont les producteurs de canne).

Reprendre la main, c'est mettre sur pied une politique publique de maîtrise et de production de l'énergie, donc expulser de ce bien commun les intérêts privés. C'est également prévoir des investissements massifs assortis de création d'emplois à hauteur de l'enjeu. Ce thème devrait être au cœur de la campagne législative actuelle. Il est encore temps. 




1.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE le 10/05/2022 09:10

"...il s'agit de brûler en masse du bois de forêts que l'on abat...
Ces granulés sont massivement produits en particulier dans les grandes forêts de la côte Est étatsunienne, au rythme de plusieurs centaines de milliers d'hectares d'arbres abattus chaque année..."

Stratégiquement, sournoisement, discrètement, injustement, lentement mais surement, des manipulateurs destructeurs et gourmands d'argent et de pouvoirs dépouillent notre île, les îles, voire la planète, de leurs trésors, de leurs belles et anciennes forêts si essentielles et bénéfiques à la vie.
Sous les "vielles" forêts se cachent des mines d'or... entre autres le charbon...du carbone à volonté...du carbone que l'homme n'a de cesse de convertir en poison surtout dans l'air.

Si notre planète est si belle, si verte, si bleue, si colorée et si vivante c'est surtout par rapport à tout ce qui la constitue et la forme, dedans.

(sur une belle, intéressante et instructive chaîne TV il y a de supers documentaires notamment sur la vie, sur la nature, la forêt, le carbone...).

La transition écologique, les bonnes et intelligentes alternatives sont les "sauveurs" de l'humanité, de la planète.

2.Posté par A mon avis le 10/05/2022 11:57

Article très "éclairant" !

- qui met en relief la prédation des fonds américains sur toute entreprise rentable quel que soit le domaine : énergétique, pharmaceutique etc

- la prédation toujours plus grande sur toute source d'énergie potentielle, en utilisant des arguments de "tromperie écologique".

3.Posté par A mon avis le 10/05/2022 12:03

@ 1.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE

" Si notre planète est si belle, si verte, si bleue, si colorée et si vivante c'est surtout par rapport à tout ce qui la constitue et la forme "

"est si belle ..." ? Ou bien " était si belle" ?

4.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE le 10/05/2022 13:49

2.Posté par A mon avis

Il n'y a pas que des prédateurs américains.

5.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE le 10/05/2022 14:46

3.Posté par A mon avis

Malgré toutes les destructions, les plaies et tout ce qui la ronge toujours à l'intérieur comme à l'extérieur je trouve que dans le bleu et le souffle de l'océan, le vert et le souffle des arbres, des plantes...les couleurs et les parfums des fleurs... de l'automne, le blanc de la neige, le rouge des volcans, les couleurs, les parfums et le charme des saisons, les caresses de la brise...notre planète reste belle mais peut être plus aussi belle, colorée, parfumée, aérée, pleine de vie et de charme qu'avant l'ère industrielle.

6.Posté par A mon avis le 10/05/2022 15:44

@ 4.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE
C'est tout à fait exact.
Mais en la matière les "Fonds de pension américains" sont en première ligne.

7.Posté par A mon avis le 10/05/2022 15:54

@ 5.Posté par JUSTICE ENVIRONNEMENTALE

Ainsi, il est bon de se méfier des apparences.

Existe-t-il encore sur la planète, un endroit qui ne contient pas des traces de pollution humaine ?
A la Réunion, existe-t-il un seul endroit épargné du passage de l'Homme, de sa pollution, physique, chimique ou sonore ?

8.Posté par polo974 le 10/05/2022 20:42

Pourriez-vous nous donner les références sur ce qui vous permet de dire """ pour une même quantité d'énergie produite, la quantité de CO2 dissipée dans l'atmosphère est plus importante """ dans un contexte de centrale thermique.

Pourriez-vous par contre aussi parler de l'uranium et autres métaux lourds concentrés dans les cendres de charbon.
4ppm, ça fait 4 grammes par tonne de charbon...
et 10 fois plus par tonne de cendre...

Et où vont ces cendres???

9.Posté par Domito le 14/05/2022 05:55

Bonjour,
Article très intéressant.
Concrètement, qu'est-ce que vous proposez de manière réaliste pour atteindre l'autonomie énergétique?
Quelles sont vos propositions concrètes?
Merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes