Courrier des lecteurs

Albert Ramassamy Homme politique intègre

Lundi 5 Novembre 2018 - 17:37

Intégrité ?

Le cas est rare dans ce milieu mouvant qu'est la politique, de ceux qui se sont occupé de la cité, mais ils existent aussi et Albert, notre sénateur, fait partie de cette exception qui a marqué le sens de l'histoire.

Voilà quelques années alors que je marchais rue Sainte-Anne à Saint-Denis, j'entends un jeune homme qui m'interpelle  fort par mon prénom, à la façon d'un camarade.

Je me retourne et je vois notre ami Albert tout souriant du haut de ses 90 ans qui me sourit et me taquine en me disant : " Alors Christian ! Tu me snobes ? "

La vitalité d'Albert a été hors pair, réfléchissant, marchant, figure légendaire dans notre vieux Saint-Denis.

Mais qui est Albert Ramassamy, notre proviseur et homme de progrès, ancien membre et promoteur de l'ARDF (Association Réunion Département Français) en opposition à ceux qui voulaient le statut d'indépendance qui n'aurait certainement pas apporté un supplément d'âme ou la relative quiétude égalitaire qu'a apporté le statut départemental.

C'est en grande partie grâce à Albert, socialiste, homme de gauche qui amena des dirigeants nationaux voir la précarité des Yabs Pattes Jaunes dans la région du Tampon, que La Réunion est restée dans la lignée française républicaine et européenne même si cela reste imparfait car tant de progrès restent à faire.
 
Au début du XXIe siècle, il milite pour une graphie du créole compréhensible pour le plus grand nombre et qui ne se coupe pas de ses racines étymologiques.

Albert réfléchit au statut dans son ouvrage "La Réunion, décolonisation et intégration".

Son fils publie sur la vie de son père "Un engagement pour l'Ile de La Réunion", une île fraternelle.

Bien qu'adversaire politique de Michel Debré, il sait reconnaître son œuvre pour le développement des infrastructures, du système éducatif et du social, aussi par la recherche d'un équilibre démographique par le planning familial.

Il nous appelle à prendre la bonne décision au bon moment  évoquant André Gide.

"Le présent serait plein de tous les avenirs, si le passé n'y projetait pas déjà une histoire".
 
Citons son fils :

"Albert (et son épouse si hospitalière) raffolaient de ces sorties pour se retrouver une fois par mois, autour d'une excellente table d'hôte..

Il estimait que chaque jour était un cadeau de la vie qu'il convenait de célébrer sans fausse pudeur.

Il s'impliquait volontiers dans l'effort diététique qui avait finalement une tonalité de retour aux sources, le "taïlou" de ses ancêtres.
Au long de l'année, se succédaient des cures sous forme de tisanes…"

Une bonne santé morale, physique à la mode créole.

Citons encore le livre de Dominique :

"A l'aube de ses quatre-vingts ans, dans toute la simplicité de son vécu, Albert semble dire à chacun de nous avec douceur et tendresse :

N'entends-tu pas le chant profond de la vie ?

Ne vois-tu pas que ta vie étincelle toujours plus de ces perles sacrées jaillissant du quotidien ?

Sais-tu qu'il t'appartient seulement d'en savourer les offrandes ?..."
 
Le paradis ou l'enfer, ne sont-ils pas dans notre vie ?

Pour Albert, ce fut plus la première option ?
 
Nous adressons toutes nos condoléances à sa famille.

Ils peuvent être fiers d'avoir connu et aimé un homme juste et de valeur.

Vertus qui nous élèvent !

Bon voyage, Albert !
Christian Vittori
Lu 559 fois



1.Posté par Lauret Raymond le 07/11/2018 18:29

Je ne peux que m'associer à l'analyse faite ici par Christian Vittori sur ce grand réunionnais qu'aura été Albert Ramassamy. On peut ne pas avoir été dans son camp politique. Il reste qu'il était soucieux du respect des autres cet que toute sa volonté a été mise pour servir son île natale.b[

2.Posté par Lauret Raymond le 07/11/2018 18:29

Je ne peux que m'associer à l'analyse faite ici par Christian Vittori sur ce grand réunionnais qu'aura été Albert Ramassamy. On peut ne pas avoir été dans son camp politique. Il reste qu'il était soucieux du respect des autres cet que toute sa volonté a été mise pour servir son île natale.b[

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes