Politique

Alain Bénard est candidat à la mairie de Saint-Paul

L'ancien maire de Saint-Paul vient d'annoncer sa candidature à un troisième mandat.

Jeudi 12 Septembre 2019 - 10:07

Alain Bénard a présenté sa candidature à la mairie de Saint-Paul ce jeudi 12 septembre. Il brigue ainsi un troisième mandat, affirmant que les citoyens veulent du changement et que "les pratiques des élus sont dépassées". Lui-même condamné en appel à 3 ans inégibilité en 2013, Alain Bénard rétorque : "Je ne suis pas un candidat parfait"

Dans son programme, le candidat propose une refonte administrative de Saint-Paul par le biais d'une "nouvelle architecture".
"Objectivement, notre commune est composée d’une dizaine d’agglomérations : la Saline, Bois De Nèfles, le Guillaume, Saint Gilles les Bains… Chacune de ces agglomérations a son identité, des ressources, des valeurs : ce sont des espaces pertinents de mobilisation de l’ensemble des acteurs. Dans l’hexagone, ces villes constitueraient des communes de plein exercice", dit Alain Bénard. Par le biais de  conseils de quartier revitalisés et de conseils d'arrondissements, l'objectif est de "les gérer comme des arrondissements", sous la coordination du conseil municipal.

En matière d'urbanisme, le candidat qui s'est toujours inscrit à droite, souhaite que désormais soient privilégiés les "lotissements à terre" et non plus les immeubles. De plus, le square Leconte De Lisle rebaptisé square des humanistes sera "redébaptisé" et nommé de nouveau du nom du célèbre poète réunionnais. Il souhaite en outre créer un groupe de recherche sur l'histoire saint-pauloise, afin d'affiner les connaissances sur les aspects méconnus de la commune. Le candidat assure ainsi que "tout sera fait pour renforcer notre identité". 

Interrogé sur une éventuelle tentative d'union avec les autres candidats de droite, Alain affirme qu'il n'y a "pas du tout" eu de discussion à ce sujet. "Je considère que Saint-Paul doit tourner la page. Les considérations électoralistes ne m'intéressent pas", argue-t-il. Au sujet de sa stratégie pour le second tour, Alain Bénard se contente d'indiquer : "Je ne suis pas complètement fermé, mais je ne dévie pas de la ligne à laquelle je crois. Il ne s'agit pas de faire des alliances derrière la boutique". 

Un parcours politique entamé dans les années 80

Né en 1956 à Saint-Paul, Alain Bénard a accédé pour la première fois au fauteuil de maire de Saint-Paul en 1999, à l'issue d'élections partielles. Face au communiste Paul Vergès, il réussit à faire voter pour la droite et obtient 56,75% des voix. En 2001, il est réélu avec un score 50,18% des suffrages, face à Huguette Bello.

Fils du défunt maire de Saint-Paul et sénateur Paul Julius Bénard, Alain Bénard perdra son mandat de premier magistrat en 2008, battu cette fois par Huguette Bello (qui remporte 50,15 % des voix). Lors des élections partielles de 2009, l'écart se creuse, cette dernière obtenant 56,5% des voix.

Avant son mandat de maire, Alain Bénard, professeur d'histoire/géographie, avait été élu en 1985 conseiller général RPR de La Saline. Il était devenu deuxième adjoint au maire de Saint-Paul en 1989, puis conseiller général de Saint-Paul en 1995. En 2002 Alain Bénard essuie un échec aux élections législatives face à la députée sortante PCR, Huguette Bello (laquelle obtient 54,05% des voix).

En 2004, il conduit une liste LDR pour les élections régionales. Paul Vergès remporte une large victoire avec 44,85% des voix, la liste d'Alain Bénard récoltant 32,82% des voix, et celle de Michel  Vergoz 22,33%.  Il deviendra membre de la commission permanente.

En octobre 2009, Alain Bénard est mis en examen pour obtention ou promesse d'obtention de suffrages par dons ou faveurs (affaire des factures d'eau). Il a été condamné par la cour d'appel en avril 2013 à 3 ans d'inéligibilité et un an de prison avec sursis. 

Zinfos974
Lu 5635 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par TICOQ le 12/09/2019 10:41

Trouver des responsables politiques sans casseroles est quasi impossible de nos jours. Je me présenterais bien à une élection mais je ne suis pas assez corrompu et je n'ai aucune condamnation pénale....

6.Posté par Didam le 12/09/2019 10:34

Décidément les repris de justice ont le vent en poupe ! Que ce soit à Saint Louis, à Saint Denis, à Sainte Suzanne, au Tampon, à l'Etang Salé, la Réunion est SAUVEE !!!

5.Posté par Ras ti lang le 12/09/2019 10:33 (depuis mobile)

Mi esper kan Li saura maire de Saint Paul qui mettra fin au bordel à la semto

4.Posté par TICOQ le 12/09/2019 10:28

Quand on veut postuler à un emploi dans la fonction publique, il faut montrer patte blanche ou plutôt casier judiciaire blanc. Pour se faire élire maire, un candidat déjà condamné au pénal peut le faire sans aucun problème. Le système est pourri. Le plus dingue c'est que les gens votent pour ces types (voir maire de Sindni et autres....). Après on peut toujours dire qu'ils ont payé leurs actes à la société, n'empêche qu'ils trainent leurs casseroles sans aucune espèce de honte.

3.Posté par Condor le 12/09/2019 10:28 (depuis mobile)

Maintenant on va voir bellon dit paillote
Se renier et faire campagne pour Bénard le repris de justice !

2.Posté par Je m''interroge le 12/09/2019 10:24 (depuis mobile)

Les vieilles mules ont la fin de règne difficile
. Toute condamnation est donc un label de nos jours. N''a plus de honte de nos jours. Quelle tristesse.

1.Posté par JORI le 12/09/2019 10:23 (depuis mobile)

Il devrait avoir le soutien de super cumulard didix robertix puisque benard n'est pas un vieux dinosaure de la politique.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie