Océan Indien

Air Mauritius renoue avec les profits

Mardi 16 Février 2010 - 09:59

Air Mauritius annonce que ses résultats du 3ème trimestre (du 1er octobre au 31 décembre 2009) sont en nette amélioration et confirment le redressement de la compagnie après 2009, "année noire du transport aérien international".


Air Mauritius renoue avec les profits
"Même si les derniers mois auront été marqués par quelques signes de reprise de l’économie mondiale, l’année 2009 restera dans la mémoire collective comme celle d’une crise sans précédent. Le trafic international de passagers a connu en 2009, selon IATA, une baisse jamais enregistrée depuis la fin des années 40!

L’amélioration notée en fin d’année n’a pas inversé la tendance – la demande a baissé de 3.5% en un an avec un taux de remplissage moyen des avions de 75.6%. “2009 sera inscrit dans les livres d’histoire comme la pire année qu’ait jamais connue l’industrie”, commente le directeur général de la IATA, Giovanni Bisignani.

Malgré un contexte international difficile et pour le deuxième trimestre consécutif, Air Mauritius renoue avec des profits nets de 3 millions d’euros contre une perte de 7,2 millions d’euros au troisième trimestre de l’exercice précédent, et des profits opérationnels de 9,5 millions d’euros.

Pour la première fois depuis la crise, Air Mauritius transporte plus de passagers que durant l’exercice précédent, et ce malgré une offre réduite - le taux de remplissage sur le trimestre atteignant 82,9% et faisant en même temps un bond de 9 points par rapport à l’exercice précédent. Ces résultats viennent conforter les choix stratégiques pris par la compagnie en amont et au début de la crise et permet d’amorcer le présent trimestre avec plus de confiance. Malgré la contraction du trafic, qui se reflète dans la baisse du chiffre d’affaires, Air Mauritius parvient à améliorer ses résultats et résiste mieux à la crise que nombre de ses concurrents.

Résultats en amélioration

Pour les premiers neuf mois de l’exercice financier en cours (avril à décembre 2009), Air Mauritius réalise des profits opérationnels de 24,4 millions d’euros (contre 2,3 millions d’euros pour l’exercice précédent). Le résultat net, incluant les pertes liées au hedging, reste négatif de 7,5 millions d’euros, mais témoigne d’un très sensible redressement par rapport aux 18,2 millions d’euros de pertes de l’exercice précédent.

La bonne performance sur le trimestre permet en particulier de réduire les pertes sur les neuf mois de 3 millions d’euros par rapport au premier semestre. Une gestion plus rigoureuse de la flotte et davantage d’agressivité sur les marchés ont permis à la compagnie d’améliorer son taux de remplissage de 5,6 points (pour atteindre 80,4 points) par rapport à l’exercice précédent.

Une performance qui traduit non seulement une amélioration pour la compagnie, mais aussi un excellent résultat par rapport aux chiffres du secteur mondial. Par ailleurs, au cours de ces neuf mois, Air Mauritius double ses fonds propres pour atteindre 98,2 millions d’euros, ce qui consolide le bilan de l’entreprise.

Perspective pour la fin de l'exercice

Le quatrième trimestre est en général un trimestre difficile, notamment pour les mois de février et de mars. A ce stade, la compagnie grâce à toutes les initiatives prises, devrait terminer l’année mieux que prévu.
Toutefois des incertitudes planent sur le cours du fioul et du taux Euro-Dollar – impactant sur nos résultats. "Le pire est derrière nous, mais il n’y aucune raison de se réjouir", commente Giovanni Bisignani de la IATA, prédisant une autre année difficile.

Fort du redressement accompli au cours des deux derniers trimestres, Air Mauritius prépare la reprise avec une augmentation de sa capacité de l’ordre de plus de 15%, propulsant l’offre de la compagnie à la période pré-crise. La recette unitaire sous pression, la concurrence féroce, l’incertitude de la reprise, sont autant de facteurs pour que la compagnie demeure rigoureuse et vigilante. Et d’aborder la fin de l’exercice en cours, et le prochain, en toute confiance.

Air Mauritius est la compagnie nationale de la République de Maurice. Créée en 1967, elle exploite actuellement une flotte de quatre Airbus A340-300, deux Airbus A340-300E, deux Airbus A330-200, deux Airbus A319-100 et deux ATR72-500. Air Mauritius dessert aujourd'hui 23 destinations en Europe, en Asie, en Afrique et dans l'Océan Indien."
Lu 1294 fois



1.Posté par ASSENJEE.M le 16/02/2010 11:00

Un super reportage sur capital hier soir montrait la difficulté pour les tours opérateurs français de vendre la destination Réunion car trop cher par rapport à des destinations comme les Maldives et l'ile Maurice.Ce qui explique ces tarifs trop chers d'après un professionnel du tourisme en Métropole,c'est le fait qu'il n'y a pas assez de concurrence entre les compagnies aériennes qui sont au nombre de trois à desservir notre ile,alors que beaucoup de compagnies low- coast desservent les autres destinations.
Je rejoins le combat de Antoine FRANCO depuis des années qui demande à ce que s'ouvre la concurrence afin de faire baisser les prix des billets d'avion.
Notre ile ne pourra jamais égaler l'Ile Maurice en terme de fréquentation touristique tant que nous aurons des gens incompétents en matière de tourisme et qui verrouillent pour des raisons purement personnelles et relationnelles avec certains grands groupes locaux afin de d'asservir le réunionnais,de le réduire à ce que j'appelle de l'esclavagisme(beaucoup de famille ne peuvent pas voir leur proche en métropole),mais également une certaine volonté farouche à ne pas développer la destination Réunion depuis l'étranger.Les campagnes d'affichage de l'IRT,les spots télévisés ne sont que façade pour montrer que Mr VERGES fait tout ce qui est en son pouvoir afin de développer le tourisme.Ce ne sont que de la propagande,Mr VERGES,vous devriez vous inspirer d'un homme comme Xavier DUVAL,qui depuis qu'il est ministre du tourisme a su relancer l'économie de l'ile Maurice par ses idées novatrices et son pouvoir de réactivité en période de crise qu'a connu le secteur du tourisme à Maurice.
Nous devons mettre en place à La Réunion des hommes compétents dans leur profession respective,hôtellerie,restauration,compagnies aériennes,etc...afin que soit créer véritablement un coup d'accélérateur de la vie économique de notre ile,sinon nous y serons encore dans 30 ans.

2.Posté par darkalliance le 16/02/2010 12:24

Il ne peut y avoir de concurrence à la RÉUNION : ces mêmes politiques sont actionnaires de la compagnie régionale : Juge & partie à la fois = jackpot assuré !

3.Posté par PTITCRICK le 16/02/2010 16:54

MR ASSENJE et encore meilleur ils proposait billet et hôtel 1250 EURO
nous ils avait que le billet a 900EURO bravo L IRT
PUBLIER A TOUT LES MÉDIAS LA LISTE DES ACTIONNAIRES D AIR AUSTRAL DE TOUT SOCIÉTÉ QUI A DÉCROCHER VOS APPEL D OFFRE UN MEMBRE DE VOTRE PARTIE
AIME BIEN LA TRANSPARENCE oui MR ASSENJE on développera jamais notre touriste avec une famille de cavaleur de génération en génération ou est passe l argent de la continuité territorial publier un peut l appel d offre du voyage en inde les vacance de fin d année avec l argent du contribuable au détriment de la misère du peuple
MR ASSENJE moi je ne lui dirait pas prendre l exemple de MR DUVAL MAIS CETTE DESTINATION POUR SA PROCHAINE CAVAL

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >