MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Air-France : ne pas oublier la violence sociale


Par Marie-Hélène DOR, Christian PICARD - Publié le Mercredi 14 Octobre 2015 à 05:48 | Lu 36 fois

Air-France : ne pas oublier la violence sociale
La manifestation des salarié-e-s d'Air France du 5 octobre contre le plan social de la direction qui vise à supprimer près de 3 000 emplois a rassemblé plusieurs milliers de personnels. Ils se sont rassemblés pour faire part de leur colère et de leurs revendications, dans le calme et la dignité, réunissant pour la première fois toutes les catégories de personnels (personnels au sol, navigants, commerciaux, techniques…). Cependant lors de cette journée, des dirigeants de cette entreprise ont été pris à parti par quelques salariés.

Même si la FSU condamne toute forme de violence, et ne cautionne en aucune façon les violences physiques exercées contre les personnes, elle rappelle que la violence sociale exercée quotidiennement contre les salariés est inacceptable et est le fait des politiques menées contre les salariés, politiques qui visent d’abord le profit des actionnaires et du patronat. Cela devrait appeler l'attention des médias et des représentants élus au moins à la même hauteur que cette réaction d'indignation de personnes qu'on licencie !

On ne peut par ailleurs dédouaner la direction du groupe de ses responsabilités, qui, par une pratique du "dialogue social" désastreuse, a cherché à opposer les catégories entre elles.

La FSU est aux côtés des personnels qui se battent pour maintenir l'emploi et l'activité de la compagnie, pour refuser ce nouveau plan social. Elle condamne la violence sociale, l'attitude de la direction, les propos du Premier ministre et l'absence de véritable dialogue.
Elle rappelle que le dialogue social, la négociation dans le respect de tous et dans l’intérêt des salariés doivent primer et que les organisations syndicales qui représentent les personnels et défendent leurs intérêts sont utiles et indispensables dans ce processus.

Dans ce cadre, l'arrestation de cinq salariés, au petit matin à leur domicile, est totalement indigne et disproportionnée au regard des actes qui leur sont imputés. La FSU, qui condamne toute criminalisation des actions syndicales, condamne les conditions de cette interpellation et demande la libération des personnes incriminées. Elle demande qu'aucune sanction ne soit prise contre ces salariés.
L’État actionnaire doit prendre toutes ses responsabilités en désignant, comme le demande l'Intersyndicale, un représentant pour dresser d’autres perspectives pour Air France et mettre fin au blocage social qui mène Air France dans une impasse.

Marie-Hélène DOR, Christian PICARD
Secrétaires départementaux FSU

 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes