Economie

Air Austral prend enfin effectivement les rênes d'Air Madagascar

Jeudi 30 Novembre 2017 - 22:18

La signature tant attendue du "closing" a pris un peu de retard, mais est enfin arrivée. C’est à Antananarivo ce jeudi 30 novembre à 14h que le ministre des Finances et du Budget, le ministre des Transports et de la Météorologie ainsi que le président directeur général d’Air Austral ont signé l’acte de cession dit closing. Cette signature marque l’aboutissement d’un processus long et complexe, initié et soutenu par la Banque mondiale. Réalisée avec succès dans un timing serré, elle marque le franchissement d’une étape fondamentale pour le développement mutuel des deux compagnies. Air Austral officialise ainsi sa prise de participation au capital d’Air Madagascar en tant que partenaire stratégique, tandis que la compagnie nationale malgache peut désormais démarrer officiellement son plan de transformation.

Quelques jours après la signature officielle de l'accord de partenariat stratégique le 9 octobre dernier, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour les deux compagnies partenaires. La signature du pacte d’actionnaires est un acte fondateur historique. Elle est le fruit d’un travail conjoint de concertation, de coordination et de négociations colossal. Les deux parties entérinent aujourd’hui le partenariat qui les lie et officialisent ainsi les modalités pratiques d’entrée de la compagnie Air Austral dans le capital d’Air Madagascar. Les objectifs affichés sont clairs : redresser d’abord la compagnie nationale malgache avant de la conduire sur le chemin d’un nouveau développement.  

A court et moyen termes, il s’agit pour Air Madagascar de redevenir une compagnie aérienne rentable et cela en s’appuyant et en se concentrant sur l’exécution du Business Plan proposé par le partenaire stratégique et aujourd’hui acté. Un Business Plan construit autour de trois axes prioritaires : le renforcement et le développement du marché domestique, le développement du leadership d’Air Madagascar à l’international notamment sur l’axe Madagascar-Paris, la mise en place de synergies intelligentes par le renforcement de la coopération sur le réseau régional.  Le partenariat établit les axes de transformation sur 10 ans et sera exécuté en deux phases : une phase de redressement et de rétablissement des fondamentaux déployée sur 3 ans et une phase de croissance, incluant le développement de la flotte et l’ouverture des nouvelles lignes.

La transformation est assurément en marche. La nomination de sept administrateurs, le 20 novembre dernier, pour un mandat de quatre ans a déjà donné le ton. L’Etat malgache continuera d'être actionnaire majoritaire avec 51% et nomme le Président du Conseil d’Administration (CA). Air Austral deviendra deuxième actionnaire avec 49% de la compagnie malgache.

"Le gouvernement malgache, et le département ministériel que je dirige, félicitent les deux compagnies Air Madagascar et Air Austral pour avoir abouti à la finalisation de l'accord de partenariat. Il va de soi, que cet accord sera bénéfique pour les deux parties. Par ailleurs, il est important de rappeler que l'Etat va se désengager entièrement de Air Madagascar à partir de 2018 en termes de subventions diverses. Nous sommes, ainsi, convaincus que grâce à ce nouveau partenariat, le redressement de la compagnie Air Madagascar sera assuré par une gestion performante" a déclaré Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona, ministre des Finances et du Budget

"La situation îlienne de la Grande île fait que le transport aérien est vital et incontournable. Le secteur contribue directement au tourisme et aux autres activités économiques. A travers ce partenariat stratégique, la compagnie malgache affirme son ambition de redevenir une compagnie aérienne rentable et durable. Cette situation profitera assurément à toute l’économie du pays", explique Beboarimisa Ralava, Ministre des Transports et de la Météorologie.

A l’issue de la cérémonie de closing, s’est tenu un conseil d’administration nommant Eric Koller, nouveau Président du Conseil d’Administration d’Air Madagascar.

"Ce partenariat matérialise, dans le domaine aérien, le projet de l’"indo-océanie". Les deux compagnies, tout comme les deux îles, ont des destins liés. Il est cependant nécessaire de traduire en impact économique ces relations historiques et culturelles. Ce partenariat en appelle d’autres. Le travail commence maintenant. Cela demande des efforts de la part de tous. C’est un engagement pour la relance effective de la compagnie. En interne, les gros chantiers ont déjà débuté avec les travaux relatifs aux principaux "streams" identifiés pour la relance de la compagnie", a déclaré Eric Koller, Président du Conseil d’Administration d’Air Madagascar.

"Je ne peux cacher mon émotion, ma grande joie, ma fierté aussi. D’abord pour Air Madagascar, qui retrouve de réelles chances de se redresser, puis de se développer à nouveau à l’image de sa splendeur d’antan. Ma fierté aussi, pour Air Austral, qui entre aujourd’hui au capital d’Air Madagascar et contribue ainsi, en tant que partenaire stratégique, à bâtir avec elle, en coopération, un nouvel avenir pour le désenclavement de nos deux pays. Le plan de transformation d’Air Madagascar est aujourd’hui officiellement lancé, conformément au Business Plan présenté. Beaucoup de travail nous attend avec d’importants efforts à fournir pour les 3 années à venir. J’ai toute confiance en l’équipe de Direction aujourd’hui mise en place. J’ai toute confiance en sa rigueur, son professionnalisme, son enthousiasme pour atteindre les objectifs que nous nous sommes aujourd’hui fixés, a déclaré Marie Joseph Malé, Président directeur général d’Air Austral.
Zinfos
Lu 2943 fois



1.Posté par anonyme_mouse le 30/11/2017 23:22

st denis/tana à 4euro99 c'est pas tous les jours qu'on voit ça :)

2.Posté par Tim le 01/12/2017 07:12 (depuis mobile)

Si il pouvait rester la bas le Majo et nous rendre notre boîte ... avec son syndrome de la grenouille qui voulait être aussi grosse que le bœuf .. du coup on déshabille air austral , on ne se donne pas les moyens , vive la com à outrance !

3.Posté par kanal bisik le 01/12/2017 07:45

ben on voit pas didix sur la photo ; ça se voit que la directrice de com s en est allé !

4.Posté par John le 01/12/2017 08:06 (depuis mobile)

On parle beaucoup d'Air Madagascar, mais Air Austral gagne quoi la dedans? Quid de son développement ?

5.Posté par Bertrand GERARD le 01/12/2017 08:10

Concrètement il y’aura non pas deux, mais trois phases dans ce projet : car il y’a la décroissance de programmé à ne pas oublier.
A noter qu’Air Austral va pouvoir se renforcer au niveau de l’expertise administrative. Une mission Malgache part prochainement à St Denis pour apporter quelques conseils afin d’harmoniser les fonctionnements des services concernés.
Pour les spécialistes : derrières ces grandes manoeuvres se cache l’idée de disposer des premiers A-380 de la sous-région. Des appareils de la Malaysian ou de de Singapore sont à l’étude.
A noter aussi que l’excellence qui se dessine pour les 20 prochaines années à Ivato vont obliger certains ténors du secteur à réviser leur copies: Air Berlin, Monarch, Syphax Airlines, Transaéro,Vim Airlines, Alitalia et autres consoeurs sans expertises n’ont qu’à bien se tenir !
L’objectif final étant le développement de moyens très-très gros porteurs de Air Madagascar…. Hors, Air Austral ne maîtrise pas ce type de flotte avion. De plus, l’état Malgache souhaite qu’Air Madagascar poursuive un développement fulgurant sur le marché des transports intercontinentaux, en utilisant au mieux sa situation stratégique hors norme entre l’Afrique Austral, l’Asie, L’Ocean Indien, le Golf Persique et l’Europe de part son rapprochement historique.
A noter aussi que la modernisation des aéroports au plus haut niveau d’exigences internationales permettra à la Grande île de devenir un hub global dans l’ensemble de la sous-région et d’améliorer les connexions intercontinentales. Les opérateurs du top10 des compagnies aériennes mondiales(SQ,CX,EK,BA,LH....) se précipitent déjà pour obtenir quelques droits de trafics. Toutefois, il n’y aura pas de la place pour tout le monde, et certaines demandes seront mises en Stand Bye.
Ainsi, les investisseurs ont tout intérêt à se manifester le plus vite possible auprès des professionnels de l’aviation civile d’Ivato qui maîtrisent excessivement bien les dossiers.
En prenant les rênes de cette compagnie, les récompenses Skytrax, et la gloire, se rapprochent pour Air Madagascar.
Ces bonnes nouvelles prouvent une fois de plus au monde, la forte croissance du marché Malgache.
Comme on le voit, la concurrence sera rude et féroce et seuls les meilleurs pourront rester sur ce marché élitiste où l’excellence est de mise.

6.Posté par Henri Rouflaquette le 01/12/2017 10:24

Quelle arrogance de pur jus néo-colonial dans ce titre : la France prend les "rênes", mais tout en étant minoritaire dans le capital d'Air Madagascar !

Mais on sait que c'est vrai, la France dirige de fait toute ses ex colonies, car en réalité la France dirige Madagascar depuis 1896 et n'a fait que passer dans les années soixante avec les pseudo "indépendances" de l'administration coloniale directe à une administration par marionnettes "nationales" interposées.
La stratégie est internationale, c'est l'application des directives mafieuses de l'OMC : tout privatiser, détruire les compagnies et sociétés nationales, détruire les services publics, privatiser même les Etats, transformer les armées nationales en milices privées. C'est ce qu'on appelle, médiatiquement et démagogiquement parlant, les partenariats public privé, les fameux 3p.

Ethiopian Air Lines, la plus grande et solide compagnie aérienne d'Afrique aurait dû être choisie, reliant ainsi Madagascar à l'Afrique, à Addis Abeba, symbolique coeur de l'Union Africaine. Mais la puissance coloniale françafricaine est là et veille sur son pré carré et son réservoir de minerai , de gaz et de pétrole bradés contre 1% de tout ce qu'elle razzie. Qui ose encore parler d'indépendance des ex colonies d'Afrique ?

Tout ceci n'est que manipulation, tromperie, cinéma médiatique. La réalité c'est la razzia, le pillage, l'organisation structurelle de la pauvreté des peuples avec la complicité de dirigeants, gouverneurs occultes de la Françafrique vendus et achetés, afin qu'aucun peuple ne puisse jamais être en état d'exploiter lui-même ses richesses nationales .

7.Posté par Bibasse pays le 01/12/2017 10:31

Mon dieu seigneur jésus marie joseph , tu prends vraiment les réunionnais pour des vaches à lait, avec des prix prohibitifs d'autant plus faut de plus payer un visa en arrivant à Mada,
On est mal barré avec des tels individus qui ne pensent qu'à leur profit personnel.et le petit créole dans tout ça trime et n'arrive pas à joindre les deux bouts.

8.Posté par Georges974 le 01/12/2017 16:47 (depuis mobile)

Dans cette affaire air austral laissera beaucoup de plumes la réunion nous l''ai trop naïf et bête on vas ce faire entubé comme d''habitude....?😡😡

9.Posté par JORI le 01/12/2017 17:26

"Ma fierté aussi, pour Air Austral, qui entre aujourd’hui au capital d’Air Madagascar ", j'avais cru comprendre que notre super cumulard didix robertix s'était engagé à ne pas engager de fonds publics dans cette affaire!!. Comment a t il fait pour entrer dans ce capital????.

10.Posté par SPARTACUS974 le 01/12/2017 17:58

Que possède réellement air mad si ce n'est que du matériel hors d'age ou en leasing?Air Austral devra renouveler les avions à ses frais ou continuer d'exploiter de vieux coucous qui coutent cher à exploiter.Air Austral devra boucher de gros trous mais avec quel argent?French blue pique des clients à Air Austral et menace donc la compagnie pei.Ce n'est pas le marché malgache qui permettra de faire des bénéfices ....Une bien sale affaire financière pour Air Austral qui sauve une compagnie en coma dépassé pour quelques mois .Certains veulent nous faire croire à l'affaire du siécle pour notre compagnie mais cela ressemble à un sabordage .

11.Posté par vital le 01/12/2017 18:00

le contribuable réunionnais devra financer le changement les 'épaves qui servent de flotte à air madagascar

12.Posté par DOGOUNET le 01/12/2017 18:40

Que ne fait on pas avec l'argent public ? Malé et Robert, les fossoyeurs d'A.A !

13.Posté par JORI le 01/12/2017 19:21

Cela fait partie des articles à archiver pour le jour où on aura des comptes à demander à super cumulard didix robertix!!.

14.Posté par JORI le 01/12/2017 19:22

La question serait de savoir si légalement une collectivité peut investir des fonds publics dans une compagnie étrangère!!.

15.Posté par GIRONDIN le 01/12/2017 19:31

Youpi !

Recoudre des œufs ou élever des poissons séchés

16.Posté par Michel le 01/12/2017 21:49

Ainsi donc en 2017, 57 ans après l'indépendance de Madagascar, la principale compagnie aérienne de ce pays passe sous la coupe d'une entreprise appartenant à l'ancienne puissance colonisatrice (Air Austral financé à 90 % par les budgets de la Région, donc par l'argent public français).
Comme quoi la bourgeoisie des pays colonisées se révèle incapable de combattre la puissance économique et financière des pays impérialistes.
Seule la classe ouvrière internationale sera capable de le faire en expropriant banques et grands trusts et en les faisant tourner pour répondre au développement aux besoins de l'humanité, pas pour la spéculation et les profits !

17.Posté par Georges974 le 02/12/2017 06:59 (depuis mobile)

Quand air mada sera sauvé air austral recevra un gros coup pied ...? Les dirigeants de mada diront ont n''as plus besoin de vous comme ils ont fait par le passé et l''histoire vas ce répéter un de plus air austral une autre victime de mada ..😡😡

18.Posté par Makaya le 05/12/2017 21:47

Tout ceci est un non sens .La stratégie du management semble être de transférer l’activite d’ewa et de air austral à air mad .

En effet la direction d’air austral avec ce qu’elle a lâché en avantages salariaux principalement au personnel navigant ( certains pilotes arrivent à faire 40000€ par mois)depuis plusieurs années sait que la situation financière d’air austral va devenir intenable.

Il suffit d’une légère augmentation du carburant pour que le château des cartes s’écroule.

Triste pour le personnel d’air austral qui sera le dindon de la farce.

19.Posté par Aou le 27/12/2017 20:08 (depuis mobile)

Les contribuables de l'île Bourbon sont ravis !

20.Posté par Henriette Du Mans le 27/12/2017 22:33

Le projet d'association d'Air-Madagascar avec ETHIOPIAN AIRLINES, la plus grande compagnie d'Afrique aurait été gagnant-gagnant, mais le lobby néo-colonial français et ses agents malgaches y sont allés de tout leur poids pour casser ce projet et le remplacer par cette association avec Air Austral qui aboutira, contrairement à ce que pensent les Réunionnais qui s'expriment ici, à la privatisation d'Air-Mad.
C'est le FMI, l'OMC et la Banque Mondiale qui ont fait pression sur le gouvernement malgache pour que tout, à terme, soit privatisé, Jirama et Air-Mad. Ils ont laissé se dévaluer volontairement ces deux compagnies nationales pour faire baisser leur valeur et ensuite les brader au privé ravi de ramasser les restes.
On en reparlera dans un avenir proche.
Le FMI endette ce pays avec la complicité de ses dirigeants pour le maintenir le nez sous l'eau afin que jamais il ne puisse pendre en charge lui-même ses richesses et qu'il reste un terrain totalement dérèglementé d'enrichissement rapide et durable pour les compagnies étrangères.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie