Société

Air Austral modifie ses vols, suite à l'immobilisation de son 2ème Boeing 787-8, à partir du 10 février

Dans un communiqué, Air Austral informe des mesures prises pour pallier l'immobilisation de son second Boeing 787-8, liée à un problème moteur du constructeur. Des mesures commerciales sont vigueur, détaillées ci-dessous dans le communiqué reproduit intégralement.

Mardi 21 Janvier 2020 - 08:42

Après l’immobilisation de son Boeing 787-8, immatriculé F-OLRC, la compagnie Air Austral est tenue d’immobiliser son deuxième Boeing 787-8, immatriculé F-OLRB, et ce pour une période de quatre mois. Afin de minimiser les impacts sur son programme des vols, Air Austral a programmé l’immobilisation de son appareil en période de basse saison.
 
Tributaire de la disponibilité des centres agréés, capables de procéder au démontage des moteurs de l’appareil, le 787-8 d’Air Austral sera immobilisé à compter du 10 février 2020.
 
Pour pallier cette immobilisation, elle se voit contrainte de réajuster son programme des vols à compter du 10 février et ce pour une durée de quatre mois.Ces modifications concernent principalement les lignes Réunion <> Mayotte et Réunion <> Bangkok.
 
  • Réunion <> Mayotte : Les vols prévus initialement au moyen de son Boeing 787-8, seront opérés au moyen de ses Boeings 737-800. Des fréquences supplémentaires ont été programmées en cas de nécessité. 
  • Réunion <> Bangkok : Air Austral proposera sur ladite période 1 fréquence par semaine entre La Réunion et Bangkok. Elle sera opérée au moyen de l’un de ses Boeings 777-300 ER, appareil de capacité supérieure.


Programme d’entretien obligatoire pour notre Boeing 787-8, F-OLRB, du 24 au 27 janvier prochains
 
En amont de cette immobilisation longue durée, Air Austral se doit d’effectuer une tâche de son programme d’entretien rendue obligatoire tous les 3 ans. Son Boeing 787-8, F-OLRB, sera envoyé en maintenance chez STORM Aviation, à Londres du 24 au 27 janvier prochains.
 
Air Austral a ainsi affrété la compagnie WAMOS Air. Cette dernière effectuera les vols suivants :
·         Le Vol UU976 Paris > Mayotte du 25 janvier 2020
·         Les Vols UU277 Mayotte Réunion – et UU276 Réunion Mayotte  du 26 janvier 2020
·         Le Vol UU977 Mayotte > Paris du 26 janvier 2020.
 
Le Boeing 787-8, F-OLRB, d’Air Austral reprendra son activité en effectuant le vol UU976 Paris > Mayotte du lundi 27 janvier 2020 avant sa prochaine immobilisation prévue le 10 février 2020. 
 
***
 
Air Austral et ses équipes se mobilisent actuellement afin de limiter au maximum l’impact de ces perturbations. Des mesures commerciales sont d’ores et déjà mises en place.
 
La compagnie regrette la gêne occasionnée et souhaite présenter ses excuses aux passagers concernés. Elle rappelle que la sécurité et la sûreté de ses passagers est sa priorité absolue.
 
 Les passagers concernés par ces modifications seront contactés individuellement par les équipes d’Air Austral (via SMS et/ou email). Air Austral recommande au passagers de vérifier les informations sur les vols opérés disponibles en temps réel sur
http://www.air-austral.com/preparer-mon-vol/suivi-des-vols/modification-de-vols.html
ou directement dans la rubrique « Ma Réservation ».
 
 
Pour mémoire, une vague d’inspections renforcées des 787-8 équipés de moteurs Rolls Royce Trent 1000 est actuellement en cours sous le contrôle du motoriste et des autorités compétentes. Les compagnies procèdent ainsi et ce en fonction des créneaux disponibles et indiqués par Rolls Royce à la réparation de leurs moteur. Après l’immobilisation de son Boeing 787-8, immatriculé F-OLRC, la compagnie Air Austral procède aujourd’hui à l’immobilisation son deuxième Boeing 787-8, immatriculé F-OLRB, et ce pour une période de quatre mois. Si les contrôles réguliers, dits «boroscopes », effectués depuis le mois de novembre 2018 sur les moteurs de son 787-8, F-OLRB, ne constatent jusqu’à ce jour aucune détérioration précoce des ailettes qui les composent, Air Austral se doit, selon les mesures de sécurité de l’EASA, de procéder au remplacement de ces ailettes par les ailettes de conception définitive, dernière génération.



MESURES COMMERCIALES :

Modifications sans frais de sa date de voyage :

Ø  Le passager peut modifier sans frais/pénalités son billet d’avion sur la base du montant hors taxes sous réserve de disponibilité dans la même classe de voyage (même si pas dispo dans le même quota) des billets dans la limite d'un an à compter de la date d'émission du billet (les taxes devront être réactualisées au moment de la revalidation des billets aux nouvelles dates)
  • Si nouvelle réservation avec changement de saisonnalité, cette modification se fera avec réajustement sur le nouveau niveau tarifaire disponible sans pénalité.
  • Autorisation de modification de destination si le client le souhaite sans pénalité avec réajustement sur le nouveau tarif applicable (si nécessaire), dans la limite d'un an à compter de la date d'émission du billet.
 
Remboursements de son billet d’avion :
  •  Autorisation de remboursement du billet sans pénalité
 
Nicolas Payet
Lu 8234 fois




1.Posté par Dudule97421 le 21/01/2020 09:54

Encore! pourquoi cette compagnie a t'elle aussi souvent des problèmes sur ses boeings ?
il y a un problème de compétence .

2.Posté par ben voyons le 21/01/2020 09:57

Air austral , à l'mage de la région , change sans arrêt ses programmes de vols!
Si la région ne finançait pas , il y a longtemps que cette compagnie aurait disparu!

3.Posté par papi le 21/01/2020 11:02

4 MOIS POUR RÉPARER UN MOTEUR (MÊME D'AVION)... OÙ AVEZ-VOUS DÉJÀ VU CELA,
À PART CHEZ AIR AUSTRAL... ? C'est sans doute ce qui s'appelle "compétence péi". Mon Dieu
Seigneur ou sa nous sa va ?

4.Posté par ZembroKaf le 21/01/2020 11:13

Wamaustral....le retour 😂

5.Posté par Tit fred le 21/01/2020 11:23 (depuis mobile)

post 1 et 3:vous parlez sans savoir et vous émettez des opinions non justifiés...loin de moi l''''''''idée de défendre UU mais là c''''''''est un problème du constructeur des moteurs..donc la compagnie n''''''''y peux rien..

6.Posté par Franck eric le 21/01/2020 11:45

" Des mesures commerciales sont en vigueur " ...
Laissez moi rire !
Cette compagnie indemnise ses passagers que sous la contrainte. Elle ignore, ou fait semblant d'ignorer les règlements européens en matière d'annulation et de retard de vol.
C'est la croix et la bannière pour se faire rembourser. Cela s'apparente à de l'amateurisme.
Je voyage régulièrement et les annulations touchent toutes les compagnies aériennes. Air France et air Mauritius n'opposent aucune difficulté en cas de demande de remboursement, et gardent un lien de confiance avec leurs usagers.
Par contre, Air Austral est la pire en terme d'indemnisation. Il faut passer systématiquement par les services d'un avocat pour avoir gain de cause. Je pense que UU se trompe lourdement en agissant de la sorte.

7.Posté par Fidol Castre le 21/01/2020 11:48

1.Posté par Dudule97421 le 21/01/2020 09:54

Encore! pourquoi cette compagnie a t'elle aussi souvent des problèmes sur ses boeings ?
il y a un problème de compétence .


Postule, pustule ! Postule !

8.Posté par YESORNO le 21/01/2020 11:57

A propos de l'immobilisation de ses 2 coucous, on peut dire que Air Austral a fait un excellent choix en achetant ces 2 avions pourris pour le prix d'1 alors qu'aucune compagnie n'en voulait. On s'en souvient qu'une forte délégation est partie à Seattle pour sabler le champagne pour l'affaire du siècle : Didix 1er, Marie Joseph MALLE, une poignée de politiques et tous les bouffeurs de samoussas, bonbons piment et autres petits fours...Du coup, ces amateurs récoltent ce qu'ils ont semés. Bravo les mecs, çà c'est de la gestion...

9.Posté par MEMORY le 21/01/2020 13:50

1 Didi, par pure vanité, abandonne l’A380. Au lieu de faire baisser les prix, il les faits augmenter. Au lieu de libérer les réunionnais, il les asservit avec des bons ( genre ticket de rationnement ), il engraisse les compagnies aériennes avec l’argent public ( même Air Mauritius !) : qui paye ? nous, pas lui !
2 Didi va aux States avec plein de copains – aux frais de la Région – pour acheter des Boeings qu’aucune compagnie aérienne ne veut. Les américains ont flairé le pigeon et ont fourguer 2 vieux coucous, hors normes, dont tous les professionnels sérieux disaient qu’ils étaient instables et très couteux à exploiter. Qui paye ? nous, pas lui !
3 Didi offre 50 millions d’argent public réunionnais à la compagnie nationale …Malgache !
Toujours animé d’une vanité qui n’a d’égale que son incapacité à la gestion, Didi se voyait le ponte d’une grande compagnie régionale qui aurait acheté les compagnies africaines, puis asiatiques, puis européennes puis américaines, tellement qu’il est bon, notre Didi ! Qui paye ? nous, pas lui !
Morale de l’histoire :
Air Austral est dans une situation critique. Elle n’est pas concurrentielle, ses avions ne volent pas et ses capitaux fuient vers Tana !
Après avoir flingué la Ville du Tampon, la CASUD, la Région, quelques associations et EPL, Didi pourra s’enorgueillir d’avoir flingué un fleuron de l’économie locale.
La réunion pourra s’enorgueillir d’avoir eu à sa tête le plus mauvais gestionnaire de tous les temps !

10.Posté par Phil le 21/01/2020 14:42

AIR AUSTRAL compagnie à éviter autant que possible. Et dire que ce sont, en partie, nos impôts qui financent cette compagnie. Et, comme POST 6 l'a signalé, c'est la croix et la bannière pour se faire rembourser.

11.Posté par Njakaniaina le 21/01/2020 18:22 (depuis mobile)

Pour repondre a memory, l''alliance Air Mad et Air Austral est remise en question en ce moment, puisqu Air Austral n a pas encore versé sa part pour l achat de l action. Donc pour ton information tu te trompes,

12.Posté par PATRICK CEVENNES le 21/01/2020 23:24

fukcd473
3.Posté par papi le 21/01/2020 11:02
Venez bosser dans le monde de l'aéronautique et ensuite vous pourrez venir étaler votre confiture.
4 mois, mais ce n'est rien ! Pdr !

5.Posté par Tit fred le 21/01/2020 11:23 (depuis mobile)
Rappelle-nous le nom des 2 clowns qui ont fait l'acquisition des 2 "Terrible Teens" ? Des machines en surpoids, qui sont restés au sol pendant au moins 4 ans, et dont aucune compagnie au monde ne voulait ! Par contre, un convoyage fêté en grande pompe, avec tous les alimentaires de service du bled.
Le DiDiX 1er du nom désigné investisseur avisé par une "conne" d'une commission européenne, supposé fraudeur auprès de Pôle emploi, supposé avoir encaissé des rémunérations indues (Musées), etc.
Il faudrait qu'Air France, Corsair, Bee déposent plainte pour le financement supposé illégal par la sematra de la sus-nommée Australe Air. Qu'on puisse enfin l'accrocher au tableau de chasse d'AOM, AirLib, Air liberté, etc.

Moi dans une autre vie, je deviendrais politique du bled pour investir dans un hôtel aux Seychelles ! Pdr !

13.Posté par MEMORY le 22/01/2020 05:48

@Njakaniaina
C'est vous qui vous trompez :
l'alliance n'est pas remise en cause parce que UU n'a pas versé l'argent : une part a été versée, une autre est consignée et le reste devra être versée, c'est contractuel.
Donc, des sommes considérables d'argent public réunionnais ont déjà été dépensées dans cette gabegie.

Pour votre information - vous semblez en avoir besoin - l'alliance est remise en cause par le nouveau pouvoir qui a compris qu'il vaut mieux s'associer à une major africaine ou arable.
L'alliance avec UU n'apportait aucun bénéfice à Mada; la question est maintenant de savoir à qui cela a profité !

C'était, dès le départ une évidence !

14.Posté par Tit fred le 22/01/2020 07:54 (depuis mobile)

post.12: on sait que ces terribles teens posent des pbs et que c''était une connerie de les acheter. Ici je ne parlais que des soucis moteurs dont UU n''est en aucun cas responsable car tous les 787 équipes de ces turboreacteurs dont défaillants

15.Posté par trole royce le 22/01/2020 14:29

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a publié une nouvelle directive sur la navigabilité pour les turboréacteurs Rolls Royce qui motorisent l'Airbus A330neo (Trent 7000) et le Boeing 787 (Trent 1000).



Cette consigne de navigabilité est la conséquence de la découverte de fissures dans l'étanchéité du joint avant de l'assemblage de l'arbre intermédiaire (IPC), au cours du démontage d'un moteur employé aux essais en vol. Les inspections d'autres moteurs ont révélé deux autres joints fissurés, toujours au voisinage de l'arbre intermédiaire.

Afin de se conformer à cette consigne de navigabilité, des inspections répétitives sous aile sont nécessaires. Cette condition, si elle n'est pas traitée, pourrait entraîner une défaillance de l'arbre IPC ainsi qu'un arrêt du moteur en vol, endommageant le moteur et l'avion.

Le calendrier des contrôles est échelonné selon des critères stricts et concerne à la fois le Trent 1000 (qui motorise le Boeing 787) aussi bien que le Trent 7000 (qui motorise l'Airbus A330neo). Les inspections doivent être répétées à intervalles ne dépassant pas 200 cycles de vol. Si des fissures sont détectées, le moteur devra être retiré du service afin de faire l'objet de mesures correctives élaborées par Rolls-Royce.

Les moteurs Trent 1000 de Rolls-Royce, qui équipent principalement des Boeing 787, n’ont pas fini de causer des soucis au constructeur britannique. L’usure prématurée des compresseurs Package C et B, vont coûter 1,4 milliard de livres (environ 1,6 milliard d’euros) de charge exceptionnelle sur l’année 2019.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Février 2020 - 10:32 Makoterie : Le square oublié