Economie

Air Austral affrète un Airbus A380

Vendredi 3 Août 2018 - 07:26

Son deuxième Boeing 787-8 immobilisé pour une durée de trois mois à compter du 24 août en raison d'une inspection de ses moteurs, Air Austral a signé ce jeudi 2 août un contrat avec la compagnie HiFly pour l'affrètement d'un Airbus A380. Des modifications du programme des vols d'Air Austral seront à prévoir sur la période du 24 août au 09 septembre 2018, principalement sur sa liaison Mayotte/Paris.

Pour mémoire, une vague d'inspections renforcées des 787-8 équipés de moteurs Rolls Royce Trent 1000 est actuellement en cours sous le contrôle du motoriste et des autorités compétentes. Les compagnies procèdent ainsi et ce en fonction des créneaux disponibles et indiqués par Rolls Royce à la réparation de leurs moteurs.

Après l'immobilisation de son Boeing 787-8, immatriculé F-OLRC, la compagnie Air Austral est contrainte d'immobiliser son deuxième Boeing 787-8, immatriculé F-OLRB. Pour faire face à cette immobilisation, la compagnie régionale a dû mettre en place les premières adaptations suivantes en affrétant un Airbus A380 de la compagnie HiFly affrété du 24 août au 09 septembre. Le but : offrir à ses passagers "un confort optimal". Cet Airbus, équipé de 471 sièges et mis en ligne officiellement le 19 juillet 2017, faisait partie auparavant de la flotte de Singapore Airlines

Dans une version hautement densifié, ce type d'appareil peut transporter jusqu'à 852 passagers. L'A380 d'HiFly est configuré en trois cabines (12 sièges "First", 60 sièges "Business" et 399 sièges "Economique") et propose un haut niveau de confort avec des cabines spacieuses. Sur toute la période, Air Austral prévoit une représentation de la compagnie à bord des vols opérés par HiFly avec la présence de cinq personnels naviguant commerciaux (PNC) en soutient des équipages de la compagnie portugaise.

L'utilisation de cet appareil contraint Air Austral à effectuer des modifications de son programme des vols pour la période concernée, et en particulier sur les liaisons Mayotte/Paris et Réunion/Mayotte. En effet, l'appareil, ne répondant pas aux critères spécifiques de la piste de Dzaoudzi, et étant de trop grosse capacité pour effectuer les liaisons régionales telles que Réunion/Bangkok, amène la compagnie à réorganiser son programme des vols.

Ainsi, les passagers initialement prévus sur la ligne directe Mayotte/Paris d'Air Austral seront ainsi réacheminés jusqu'à leur destination finale via La Réunion. La compagnie a programmé sur la période concernée des vols supplémentaires Réunion/Paris opérés au moyen de l'A380 d'HiFly affrété. Pour assurer leur correspondance de/vers Mayotte, des vols additionnels entre La Réunion et Dzaoudzi seront effectués au moyen de son Boeing 737-800 et de son deuxième Boeing 787-8, immatriculé F-OLRC. 
 
Le Boeing 787-8 immatriculé F-OLRC, dédié initialement à la liaison directe Mayotte-Paris, opèrera quant à lui le programme de vols de son "jumeau", Le F-OLRB, aux couleurs du volcan, pendant sa période d'immobilisation. Il effectuera ainsi les liaisons Réunion-Bangkok et Réunion-Mayotte.
 
Air Austral et ses équipes se mobilisent actuellement afin de limiter au maximum l'impact de ces perturbations. Des mesures commerciales sont d'ores et déjà mises en place.

En parallèle, la compagnie s'attelle activement à la recherche de nouvelles solutions d'affrètements disponibles à partir du 9 septembre 2018. Les informations seront communiquées le plus rapidement possible.
 
La compagnie "regrette la gêne occasionnée et souhaite présenter ses excuses aux passagers concernés". Elle rappelle que la sécurité et la sûreté de ses passagers "est sa priorité absolue".
 
Les passagers concernés par ces modifications seront contactés individuellement par les équipes d'Air Austral (via SMS et/ou email). Air Austral recommande au passagers de vérifier les informations sur les vols opérés disponibles en temps réel sur http://www.air-austral.com/preparer-mon-vol/suivi-des-vols/modification-de-vols.html ou directement dans la rubrique "Ma Réservation".
NP
Lu 4382 fois




1.Posté par kersauson de (p.) le 03/08/2018 17:13

un de ceux qu'ils avaient du revendre ?
a force d'avoir voulu etre plus fort et gros que airFrance
air Didix Fricotin sera tjrs une cie de petits voleurs de basse zone en rase motte

2.Posté par GIRONDIN le 03/08/2018 20:40

L’A380 « Corail » de Hi Fly est configuré pour accueillir 471 passagers :
12 en Première sur le pont principal (avec des lits doubles),🤔
60 en classe Affaire sur le pont supérieur🤔

Pendant ces 17 jours, Air Austral prévoit une « représentation de la compagnie » à bord des vols opérés par Hi Fly, avec la présence de cinq hôtesses de l’air et stewards (PNC) « en soutient des équipages de la compagnie portugaise ».

Le coût 🤔


Étrange solution........ En attendant de trouver autre chose pour boucher les trous....

Bien ÉVIDEMMENT et INCONTESTABLEMENT les Boeing 787 sont la meilleur solution !!! 😁

3.Posté par Stop 974 le 04/08/2018 01:03 (depuis mobile)

Post2. Girondin
N est pas spécialiste de l aérien qui veut . Contente toi de lire ...

4.Posté par GIRONDIN le 04/08/2018 08:31 (depuis mobile)

3. Stop 974
Pour vous c'est vous et non tu, on n'a pas gardé la cagnotte de la MYC, IRC et la surcharge carburant ensemble !

Pour le reste Ça nous fais un point en commun,je vous retourne le conseil.

5.Posté par GIRONDIN le 04/08/2018 08:42 (depuis mobile)

Du coup

La location est dûe au rappel d’un appareil, Boeing met-il la main à la poche?
Ou Rolls Royce à cause des problèmes moteurs?



Bien ÉVIDEMMENT et INCONTESTABLEMENT les Boeing 787 sont D'EXCELLENTE affaire !!! 😁

6.Posté par GIRONDIN le 04/08/2018 09:05

L’A380 d’HiFly a néanmoins une capacité en passagers plus importante que le 787 qu’il remplace. De plus, les prestations proposées sont en décalage avec l’offre de la compagnie qui ne commercialise pas de première classe, et a diminué le nombre de sièges en classe affaires.
Nul doute qu’affréter un A380 ex-Singapore Airlines est une dépense très élevée. On peut donc s’interroger sur les raisons qui ont motivé un tel choix. En effet, sans la subvention versée par la Région au titre de la « continuité territoriale » par l’intermédiaire de bons de réduction sur les prix des billets d’avion, les comptes de la compagnie donneraient un tout autre résultat. Où donc Air Austral a-t-il été cherché l’argent pour financer l’exploitation d’un A380 ex-Singapore Airlines ? Pourquoi ne pas avoir simplement mis en ligne un avion équivalent au 787 qui sera indisponible ? Qui pourra se payer un voyage en lit en première classe ?MM témoignage

7.Posté par Julien le 04/08/2018 13:54 (depuis mobile)

Merci à Air austral de mettre cet A380 principalement pour sa clientèle mahoraise.

8.Posté par ma pierre à l'édifice le 06/08/2018 21:03

> post 7 >> ben dis-donc ! rabdoula ..... mais tellement vrai !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Octobre 2019 - 15:37 "La Réunion est une sorte de paradis fiscal"