Social

Aides aux agriculteurs: Incompréhension totale entre Jean-François Sababady et Serge Hoarau

Mercredi 9 Mai 2018 - 14:30

Les agriculteurs de La Réunion attendent toujours les aides d'urgence suite au passage des systèmes dépressionnaires de ce début d'année à en croire Jean-François Sababady.

Reçu ce matin au Conseil départemental par Serge Hoarau, vice-président chargé des affaires agricoles, le bouillonnant président du Mouvement des paysans solidaires de La Réunion (MPSR), déplore le "retard" des aides promises par la collectivité départementale. "Faux", lui répond Serge Hoarau, qui assure qu'aucun retard n'a été constaté.

Le dispositif d'aides du Conseil départemental, lancé en février et étendu à l’ensemble des communes de La Réunion, s'élève à un peu plus de 4,5 millions d'euros pour l'ensemble des dégâts causés par Berguitta, Dumazile et Fakir.

"Nous sommes loin du compte" lance Jean-François Sababady, remonté contre le Conseil départemental. Il aimerait voir la collectivité ne pas étaler les aides promises sur trois mois (avril, mai et juin) mais d'agir "plus dans l'urgence".

Pour Berguitta, la date limite de dépôt des dossiers était fixée au 30 avril. "Sur les 222 demandes d'aide reçues pour Berguitta, nous avons déjà pu traiter et mis en paiement 38 dossiers. Pour Dumazile et Fakir, les dates limites de dépôt sont respectivement fixées les 30 mai et 30 juin prochains", indique le maire de Petite-Île.

Ce dernier invite les agriculteurs à se connecter sur le site internet de la collectivité pour retirer le fameux dossier mais aussi auprès de la Chambre d'agriculture et les antennes de cette dernière. "Lorsqu'un dossier est complet, il est validé par nos services et transmis ensuite dans la foulée à la paierie départementale. Il faut compter un mois entre la validation du dossier et l'arrivée du paiement sur le compte de l'agriculteur. Jusqu'à ce jour, il n'y a pas eu de retards constatés", assure Serge Hoarau,  qui demande aux agriculteurs "de ne pas attendre le dernier jour" pour monter leurs dossiers.
SI
Lu 2597 fois



1.Posté par Cimendef le 09/05/2018 16:07 (depuis mobile)

Toujours en train de se lamenter celui-là. Lors du passage de fakir il n''avait pas débaché ses serres et c''était la faute des services météo et de l''Etat.

2.Posté par Nous non plus le 09/05/2018 16:11 (depuis mobile)

Nous non plus on ne comprend pas Serge hoarau.
Il est où ? A droite ? A gauche ?

Ni à droite ni à gauche comme Macron qui se sert de la gauche et met en place une politique de droite libérale.

La comparaison s'arrête là.

3.Posté par Antiflic le 09/05/2018 16:13

Bande d'assistés

4.Posté par cmoin le 09/05/2018 16:17

Ca suffit les aides et subventions pour ces personnes assistés!
Leurs cultures n'est pas et ne sera jamais rentable,qu'ils coulent!

5.Posté par maroco le 09/05/2018 16:22

Ils doivent avoir du mal à monter un dossier, ils ne sont pas si nombreux que ça à avoir eu énormément de dégâts, mais que ne feraient-ils pas pour une petite subvention supplémentaire...

6.Posté par Koollman le 09/05/2018 17:02

Ah mes amis mé kossa la rivé dont.Mett ancor na pacé! (Michel admette)
Subventions


7.Posté par Gilles le 09/05/2018 19:15 (depuis mobile)

Bjr,
Ces messieurs ne sont vraiment que des illustres comediens .
L’agriculteur qui vient pleurer a dans son garage une Ford mustang flambant neuve.
Le vice président de paille, est toujours salarié de la mairie de st leu et payer bien sûr!


8.Posté par GIRONDIN le 09/05/2018 19:22

En gros chère M, vous allez recevoir des MILLIONS mettez des croix et des 0 dans les cases, vous obtiendrez votre quote-part !

9.Posté par Antoinette le 09/05/2018 20:07 (depuis mobile)

Bjr assiste pffff si c''est pas l''agriculture dit a loin kosa zot i mangé.rouve zot bouche mange va tombe du ciel.kan nena zananas mangues salade brede dans zot marmite zot i lisse eot doigt... Réfléchit marmaille avant écrire.

10.Posté par Ti chapeau le 09/05/2018 20:48

Serge HOAREAU c'est celui qui rafle toutes les indemnités (presque 10 000€) et ne laisse rien à ses élus.

La preuve Ludovic Malet, un de ses colistiers, est allé pleuré avec Michel FONTAINE. Celui-ci a donc demandé à David LORION (le remplaçant de Patrick LEBRETON à l'assemblée nationale) de le recruter comme collaborateur parlementaire pour s'occuper de sa permanence au centre ville de Saint-Joseph

11.Posté par klod le 09/05/2018 21:23

ceux qui commentent , parlent ils aux "agriculteurs" ?

je préfère que "mes impôts" participent aux " difficultés climatiques" des agriculteurs qu'aux "bat karé annuel de la continuité territoriale de la société de loisir !!!" "

12.Posté par Sergio le 09/05/2018 22:35 (depuis mobile)

Sergio :
Un cow boy qui tire à blanc.

13.Posté par payet le 10/05/2018 03:18 (depuis mobile)

à Cmoin,au lieu d’écrire des inepties renseignez vous sur le monde agricole,vous êtes inculte.un agriculteur qui n’a jamais perçu un euros de subvention de l’état et de l’europe.c’est tellement plus facile de se cacher derrière son écran.

14.Posté par momo le 10/05/2018 09:01

toujours apres pleurer nous on s en fout car toute l année les legumes sont chers ; ils va vous falloir un peu moins sortir le 4x4

15.Posté par ernesteing le 10/05/2018 11:23

Quoi qu'il en soit, à la Réunion, il faut mettre en route rapidement et développer les cultures de légumes et de fruits bio, sans pesticides ni engrais chimiques bien évidemment, bons pour la santé. A commercialiser ensuite sur tous les marchés forains de l'île et dans les commerces à des prix raisonnables. Il y a de grands besoins à ce sujet et cela donnerait de l'emploi. C'est l'avenir car actuellement, les cultures bio font défaut, elles sont rares, très cheres et de qualité médiocre. De plus, les fruits importés actuellement venant d'Egypte, d'Afrique du Sud sont de mauvaise qualité (les pommes, les poires sont sans saveur, sans odeur, idem pour les agrumes). Faut faire venir des bonnes pommes et poires qui viennent de régions de métropole, de bonne qualité, de bonne saveur, également faire venir de métropole des pommes de terre, des oignons, de l'ail à des prix raisonnables.

16.Posté par Patou et mi di la vérité le 10/05/2018 13:26

Serge HOAREAU n'est pas un enfant de coeur. Il sait surfer sur la planche à biller.
Petit élu du sud à l'époque de Christophe Payet, il est devenu maire en 2014 avec moins de 43% lors d'une triangulaire devant deux illustres inconnus, vice-président de la CIVIS, vice-président du Conseil Départemental, président de la SPL Eau et à cela il faut lui rajouter les jetons de présence par ci et là au grès des représentations "jetonnées" et peut-être un salaire venu de l'ouest.
Tout pour lui et rien pour les autres, ses élus commencent enfin à lire dans son jeu. La coupe est pleine et certains d'entre eux ne tiendront pas jusqu'en 2020 où il se murmure qu'un conseiller régional sudiste très proche de Didier Robert pourrait se présenter sur Petite Ile.
En tout cas, Ludovic lui serait prêt à franchir le pas. Collaborateur d'un parlementaire de droite, jeune LR, il ne restera pas longtemps tout seul.

17.Posté par Alain Dimitri le 10/05/2018 19:18

pompe a fric créer des installations solides et fermer là merci la pluie ,le vent,la neige, le soleil, le volcan , le préfet , tout passe par les subventions

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter