MENU ZINFOS
Société

Aide alimentaire aux personnes fragilisées: La préfecture fait le point


Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 27 Avril 2020 à 16:58 | Lu 1573 fois

Aide alimentaire aux personnes fragilisées: La préfecture fait le point
L’aide alimentaire a triplé sur l’ensemble du territoire. "Les acteurs de la solidarité constatent que de plus en plus de personnes sollicitent le dispositif d’aide alimentaire du fait de l’augmentation des charges liées au confinement et/ou de l’évolution des situations professionnelles avec perte de revenus", rapporte la préfecture, qui fait le point sur le dispositif.

L’attribution de tout colis alimentaire fait obligatoirement l’objet d’une évaluation sociale réalisée par un travailleur social diplômé d’Etat. Sa distribution relève des associations, ayant une habilitation de l’Etat ou des centres communaux d’action sociale (CCAS).
 
Une forte mobilisation de tous les acteurs

Face à cette situation d’urgence sociale, l’État, les collectivités et les associations se mobilisent fortement afin de "garantir une réponse immédiate et équitable". Sous l’égide de l’État, l’activité de distribution de colis alimentaires se maintient, assurée par les deux têtes de réseaux Croix-Rouge Française et Banque Alimentaire des Mascareignes. La Région et le Département apportent un soutien financier important pour compléter l’intervention de l’Etat.

En outre, les communes et leurs CCAS renforcent leurs actions de distribution d’aide alimentaire et mobilisent leurs équipes sur le terrain, notamment, en mobilisant les moyens financiers alloués par le conseil départemental dans le cadre du pacte de solidarité. Enfin, le réseau des associations distributrices habilitées est très actif. Tous les secteurs géographiques sont couverts grâce à l’engagement des bénévoles des associations.
 
L’équité dans l’accès à l’aide alimentaire

Pour s’assurer dans ce contexte inédit que cette aide bénéficie à ceux qui en ont le plus besoin, l’Etat a rappelé aux différents acteurs du réseau, le 6 avril dernier, la nécessité d’une évaluation sociale en préalable à toute délivrance d’un colis alimentaire.

Le Département a mis en place une plateforme d’accueil téléphonique dédiée aux demandes d’aide alimentaire et a renforcé son partenariat avec les CCAS. Composée de travailleurs sociaux, cette plate-forme a vocation à écouter et à soutenir les familles durant cette période de crise. Le travailleur social s’assure également que le recours à cette aide revêt un caractère d’urgence.

"Une fiche de demande commune est à renseigner par les prescripteurs, ce qui permet de s’assurer d’un accès à l’aide alimentaire équivalent et équitable pour l’ensemble de la population", précisent les services de l'Etat. "Il est donc fait appel à la responsabilité de chacun afin de réserver l’aide alimentaire aux ménages les plus démunis". Et de rappeler : "Le colis alimentaire est une aide d’urgence à caractère exceptionnel et temporaire."
 
INFORMATIONS PRATIQUES
 
•    Qui peut demander un colis alimentaire ?
Elle est destinée aux personnes les plus démunies, aux ménages en situation de rupture de ressources, de précarité financière, ne parvenant plus à subvenir à leurs besoins en alimentation. Cette aide d’urgence a un caractère exceptionnel et temporaire. Elle permet la fourniture ponctuelle de denrées alimentaires de première nécessité.
 
Il faut bien différencier cette aide des autres dispositifs d’aide sociale mis en œuvre par les CCAS ou le Département à destination des personnes âgées, isolées ou en situation de handicap, comme par exemple le portage de repas à domicile.
 
•    De quoi est composé le colis alimentaire ?
Il est constitué d’aliments de première nécessité et varie en fonction de la composition du foyer. Il est prévu pour une durée d’un mois. On y retrouve principalement des produits non périssables (conserves, riz, pâtes, huile, café, lait…).
 
•    Comment l’obtenir ?
Cette aide est octroyée sur prescription sociale effectuée par un travailleur social.
 
•    A qui s’adresser pendant cette période de confinement ?
-    Contacter le centre communal d’action sociale de sa commune.
-    Appeler les numéros de téléphone dédié à l’urgence sociale mis en place par le Conseil départemental :
Territoire d’action sociale (TAS) EST - Tél. :  02 62 50 20 00
Territoire d’action sociale (TAS) NORD - Tél. : 02 62 20 25 25
Territoire d’action sociale (TAS) OUEST- Tél. : 02 62 55 47 56
Territoire d’action sociale (TAS) SUD OUEST -Tél. :02 62 57 60 35
Territoire d’action sociale (TAS) SUD EST – Tél. : 02 62 96 90 00




1.Posté par charlotte le 27/04/2020 18:15

Très bonne initiative, ça rend service, finir le mois est parfois très difficile. Heureusement que ces aides existe.

2.Posté par Marie Françoise laurence Payet le 30/04/2020 13:40

Cela prend combien de jour pour avoir la colis

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes