MENU ZINFOS
Communiqué

Aide à la télédéclaration d'impôts par les postiers: "D'un service public gratuit au service payant !"


Sud PTT et Solidaires Finances Publiques Réunion signent un communiqué commun au sujet de l'aide payante à la déclaration d'impôt pour les usagers de la Poste. "Nos deux organisations s'insurgent contre la dématérialisation à tout vent, contre le mélange des métiers, des missions, et une certaine course au n'importe quoi dans la recherche de la rentabilité pour faire de l'argent sur toutes et tous, particulièrement les plus modestes". Voici le communiqué :

Par N.P - Publié le Jeudi 8 Mars 2018 à 16:26 | Lu 484 fois

"Le syndicat SUD PTT Réunion s’inquiète de la dernière annonce de la Direction de La Poste, concernant l’assistance à la télé-déclaration du contribuable qui sera effectuée par le facteur.

Alors que le service de la Distribution est en sous-effectif à La Poste de La Réunion, que des emplois sont supprimés tous les ans, que les délais d’acheminement des courriers/colis ne sont pas respectés, que les réclamations des usagers explosent, que la qualité de service se dégrade, La Poste voudrait que les postier-es effectuent une tâche supplémentaire alors qu’elle supprime des emplois tous les ans.

Les colis et les imprimés publicitaires ayant augmentés sur notre île, l’arrivée tous azimut de nouveaux services va engendrer une surcharge de travail pour le facteur qui aura du mal à finir sa tournée.

Après « veillez sur mes parents », ce service payant est totalement éloigné de la mission de service public du facteur. D’autre part nous nous inquiétons de la responsabilité des agents en cas d’erreur, qui portera la responsabilité ? le manque de formation des agents ne va-t-il pas entraîner des incivilités ?

Pourquoi une partie de la population réunionnaise qui n’est pas à l’aise avec le tout numérique devrait être pénalisée ?

Surtout, pourquoi les services des Finances Publiques à la DGFIP ne disposent plus des moyens adéquats pour accompagner le passage vers le numérique ? C'est là que se trouvent les compétences et le conseil auprès des contribuables …

Les politiques publiques menées depuis 15 ans massacrent le service public des Finances Publiques aux contribuables : plus de 38000 emplois supprimés, encore 1600 cette année, réduction des horaires de réception malgré l'affluence croissante du public aux guichets .

Ainsi les charges de travail augmentent de façon très importante particulièrement à la Réunion, remettant en cause la mission d'accueil , mission emblématique notamment au cours de la campagne déclarative d'impôt sur le revenu .

Alors la Direction de la Poste et la Direction Générale des Finances Publiques se chargent de forcer le transfert des missions sans connaître et reconnaître la technicité et la compétence des uns et des autres au détriment des contribuables qui paieront la fin d'un service public gratuit. La précipitation du gouvernement, et la course au « tout rentable » sont révélatrices d'un comportement qui élude la place centrale de l'usager, tout doit partir de lui et de ses besoins.

L'exemple de la Direction de la Poste qui profite de l'image de tiers de confiance des postiers pour vendre une prestation est parlant. Le tout numérique prôné par le gouvernement ne doit laisser personne au bord du chemin.

Dématérialisation, digitalisation, numérisation, les nouvelles technologies ne doivent pas servir de prétexte à des destructions d'emploi public ou à la facturation de prestations jusque là gratuites pour les usagers.

On en arrive à payer pour payer ses impôts, un comble !

Le glissement de services jusque là offerts , vers des services payants n'est pas acceptable. Sud PTT Réunion et Solidaires Finances Publiques Réunion demandent simplement des moyens suffisants et adaptés pour répondre aux demandes du public et faire correctement les métiers pour lesquels les personnels ont été formés".

Saint Denis, le 7 mars 2018





1.Posté par maikouai le 08/03/2018 22:10

Télédéclaration payante ?!
Une fois de plus, on s’attaque qu’à l’écume, « n’a-t-on » pas accompagné sans rechigner le passage au tout numérique ? « N’a-t-on » pas rien dit face à la montée des automatismes outranciers en tout domaine, au détriment de l’emploi salarié ? « N’a-t-on » pas depuis les T.U.C., accompagné le vol de compétence au profit de la productivité pour ne pas dire productivisme déguisé, en cautionnant la sous rémunération d’une frange importante de salariés compétents ?
L’hérésie, l’outrecuidance, l’insolence même actuelle de nos élus « Patrons » directes ou indirectes des entités administratives, est de se désintéresser totalement entre autre des seniors en supprimant sans ménagement toute pratique courante d’une vie, pour cet hydre qu’est le tout numérique. Il semblerait, en occultant le chômage engendré par ce fatras, que ce serait pour cause d’une pseudo économie des ressources naturelles : « utilisons moins de papier » dit-on, pourtant les forêts amazoniennes et autres ne cessent de reculer un peu plus chaque jour…
Alors s’il faut revendiquer, revendiquons pour le retour au bon sens, où l’homme des années 60 n’avait pas idée de ce qu’était le chômage, L’ouvrier pouvait encore s’acheter son appart mais, c’était lui qui maîtrisé la « machine » et non le contraire de ce qui se fait aujourd'hui..
Tout le tapage fait actuellement autour des nouvelles missions de la Poste, le facteur surtout rural des PTT, l’accomplissait déjà sans pour autant être missionné ou rétribué, ce qui laisse à penser : « qu’il n’y a plus de petite économie »… ; que l’entraide, est désormais une anomalie…
Exiger pour un vrai salaire, le plein emploi qui est un droit constitutionnel, et ne plus accepter l’intrusion des « machines » non indispensables dans les services, car la télé déclaration même gratuite ne changera rien comme perspective pour nos enfants. Combien de diplômés actuels sont sans emplois ? que fait-on pour y remédier, à part bien former en moyenne annuellement deux cents mille cadres supérieurs pour la concurrence étrangère ? Que fait-on pour ne plus être assommé par les « nouveautés » trop souvent inutiles voire insipides ? que fait-on pour partager équitablement les richesses produites afin de vivre décemment de son labeur ? Que fait-on, à part vivre replier sur soi-même avec ses multiples gadgets, pour participer au retour du plein emploi, gage d’une société sans tension véritable ?
Arrêtons avec l’écume, essayons de s’attaquer au fond du problème, ayons le souci de l’autre en « responsabilisant ses propres actes au quotidien », sans solidarité sur l’essentiel, le pire est à craindre… Il est temps de ne plus regarder que son nombril.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes