MENU ZINFOS
Faits-divers

Agression sexuelle sur mineur : "Ma tête la bloqué"


​Un homme de 51 ans comparaissait pour des faits d'agression sexuelle sur sa nièce de 14 ans dans le cadre d'une comparution immédiate ce vendredi.

Par - Publié le Samedi 30 Avril 2022 à 06:59

Les faits se sont produits le 3 mars dernier. Alors qu'elle rentre de l'école pour déjeuner, une adolescente de 14 ans ouvre la porte à son tonton qui habite juste à côté et le fait entrer. Elle le connaît et l'apprécie. D'ailleurs, il passe souvent à la maison. Comme elle est installée sur le canapé, il s'assied à côté d'elle. Soudainement, il commence à lui caresser le dos tout en discutant avec elle. Il passe ensuite sa main sur sa poitrine et son ventre puis finit par lui demander si elle veut faire l'amour avec lui.

La jeune fille lui dit stop fermement et va immédiatement s'enfermer dans les toilettes. Elle appelle sa mère - qui arrive quelques minutes plus tard - et lui explique la scène. L'homme quitte alors la maison précipitamment.

Déjà une condamnation de même nature il y a 14 ans

A la barre, le quinquagénaire parle peu. L'expertise psychiatrique relève "une personne frustrée et intellectuellement très limitée". Le président lui autorise cependant la lecture d'un texte qu'il a préparé : "je m’excuse. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans ma tête. Je t’aimais trop. Pardonne-moi et j’espère que la famille aussi me pardonnera". Si la mère de la victime indique qu'il n'y avait jamais eu de soucis avant, le président fait état d'une condamnation de même nature en 2008 sur le casier de son beau-frère. 

"Ma tête la bloqué. Je m’excuse", termine le prévenu. "Heureusement que la victime a eu le réflexe de dire non, de s’enfermer et d’alerter. Si elle n’avait pas pu parler, que se serait-il passé ?" tance le parquet qui requiert une peine de 24 mois de prison avec mandat de dépôt, un suivi sociojudiciaire de 3 ans ainsi qu'une interdiction de paraître au domicile de la victime et de la contacter. "II faut tenir compte de sa personnalité. Il ne sait ni lire, ni écrire. C'est quelqu’un de simplet et très influençable. D’ailleurs, dès qu’elle lui a dit non, il a arrêté et est parti", plaide la défense.

Le prévenu est finalement condamné à 24 mois de prison avec mandat de dépôt, un suivi sociojudiciaire de 3 ans, une interdiction de paraître au domicile de la victime et de la contacter. Il est inscrit au Fijais (Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes). 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mi lé fier le 30/04/2022 21:00

Beaucoup ici on des têtes qui bloquent....des bloqueurs....

2.Posté par Pol le 01/05/2022 07:50

"Ma tête la bloqué" ! C'est un argument de plus en plus répandu qu'utilisent les prévenus dans les affaires d'agressions physiques et aujourd'hui sexuelle. C'est pratique : cela permet de déculpabiliser l'auteur des faits ! Ce n'est pas de sa faute, c'est sa tête qui a bloqué. De façon autonome, incontrôlé... Cette explication fonctionne pour une pièce mécanique d'un moteur, mais difficilement pour excuser les gestes inacceptables et/ou violents.
De toutes façons, cette ligne de défense est tellement ridicule que pas un magistrat ne la prend au sérieux. Comme tous les pédophiles qui accusent leur jeune victime de les avoir provoqués pour tenter maladroitement d'amoindrir leur responsabilité. Bientôt, les pickpockets vont-ils dire "ma main l'a bloqué" ? Les footballeurs qui ratent leur pénalty "mon pied l'a bloqué" ?

3.Posté par Mamode le 02/05/2022 22:56

Il faut enfermer ses individus... Car il recommencera avec une autre...
Etc etc...
Bravo à cette jeune fille d'avoir su quoi faire 👍

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes