MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Agression d'une avocate à Mayotte : les gros bras avaient une 2ème cible


Par - Publié le Jeudi 10 Septembre 2015 à 08:14 | Lu 4716 fois

Nous vous avons relaté hier l'aventure rocambolesque de trois "gros bras" réunionnais arrêtés la semaine dernière à l'aéroport de Mayotte au moment où ils s'apprêtaient à quitter l'ile aux Parfums après avoir sauvagement agressé une avocate, et à rentrer à la Réunion.

Non seulement ils s'étaient trompé de cible (ils pensaient s'en prendre à une autre avocate), mais ils étaient repartis à bord d'une voiture de location, ce qui avait permis à la police de facilement retrouver leur trace.

En garde à vue, les trois pieds nickelés ont parlé. Selon la presse mahoraise, ils auraient mis en cause un entrepreneur de la Réunion et le journal France Mayotte Matin est même allé jusqu'à titrer sur Guyto "Narayanin suspecté?", avec la photo du célèbre homme d'affaire réunionnais. Ce que ce dernier dément avec la plus totale véhémence.

Il faut dire que les regards se sont portés sur Guyto Narayanin car ce dernier est opposé depuis des années à un dénommé Frédéric d’Achery, dont l'avocate n'est autre que la patronne de la victime des trois nervis. "Le raccourci était facile et le nom de ce dernier a été associé à l’affaire", explique France Mayotte Matin. Contacté par téléphone par le journal, Guyto Narayanin "dément catégoriquement toute implication. Il se dit également prêt à être entendu et se tient à la disposition de la justice et des enquêteurs, que ce soit à la Réunion ou à Mayotte. Pour l’heure, le fait d’être réunionnais comme les suspects et le contentieux important qui l’oppose au cabinet d’avocat de la victime ne permettent en aucun cas de l’incriminer. La présomption d’innocence est donc de mise", précise le journal.

Mais ce matin, le journal Les Nouvelles de Mayotte nous apprend que les trois voyous auraient continué de parler en détention et qu'ils auraient avoué qu'on leur avait demandé de s'en prendre à une deuxième cible. Le journal ne donne pas plus de précisions pour le moment.

On apprend par ailleurs que ce sont les policiers de la Sûreté réunionnaise qui suivent l'affaire.

On n'en est probablement qu'au tout début d'un feuilleton judiciaire qui devrait occuper l'actualité dans les jours et semaines à venir.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par grangaga le 10/09/2015 10:50

Zé rodé , zé rodé la foto d'yièr'......zé pa trouvé.............
Mwin té y vé dir'.....donn' Guito Narayanin in linz' oranz' konm' Guin'tanamo po fé Casimir la ba..............L'ile aux z'enfants.......... té!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Gloseur sensE le 10/09/2015 10:54

Monsieur Frédéric d’Achery est un homme âgé et respectable, et il est le propriétaire du vaste terrain sur lequel est située la carrière de Kangani, sur la commune de Koungou à Mayotte.
Carrière de Kangani dont précisément cet homme d'affaires réunionnais est un dirigeant qui depuis plusieurs années ne respecte pas les décisions de justice.
Toutes les juridictions, y compris les hautes juridictions, ont donné raison à monsieur Frédéric d’Achery.
Il faut donc qu'enfin l'exécution des décisions de justice s'appliquent intégralement !

3.Posté par ALEXANDRA le 10/09/2015 11:47

faites un retour dans le passé, du côté de St Suzanne......et du bar de l'aéroport.....

4.Posté par lolo le 10/09/2015 13:42 (depuis mobile)

J''espère que la justice va faire sont travail bien.

5.Posté par Mwa la pa di le 10/09/2015 15:50

Il y a des voyous bien protégés ici, normal c est le fonctionnement de bien d élus

6.Posté par noe le 10/09/2015 17:39

On est riche !
On ne salit pas ses mains !
On envoie les gros bras faire le sale boulot de tabassage !
On fait des "contrats" sur les plus faible pour leur faire peur , leur faire taire !!!

Procédés moyen-âgeux ....
Ce sont ceux qui n'ont pas de couilles qui emploient ces procédés méprisants !
Espérons que la vraie justice fera son boulot !!!!!

7.Posté par KLD le 10/09/2015 20:30

la politique "des gros bras " ou "des cols blancs voyous" , Mayotte commence à prendre les "bonnes habitudes " de la Réunion ......

8.Posté par Oscar le 10/09/2015 22:44

Posté 7 par KLD.
De toute façon, il fallait soit les "bonnes habitudes" de la Réunion, soit les "bonnes habitudes" des Comores. En tout cas vous avez fait des progrès puisque vous avez été capable d'écrire un commentaire de plus d'une ligne. Je ne sais pas si c'est encore après avoir consulté Wikipedia mais là c'est moi qui vous dit " BRAVO JE PLUSSOIE.

9.Posté par FLORENCE le 18/09/2015 10:36

VOUS NE SAVEZ RIEN DE L HISTOIRE EN QUESTION AU LIEU D INCRIMINER LES GENS ET DIRE QU IL Y A DES GROS NETTOYER DEVANT VOS MAISONS AVANT DE JUGER LES PERSONNES QUI SONT IMPLIQUER INJUSTEMENT DANS CET AFFAIRE

10.Posté par FLORENCE le 18/09/2015 10:44

A Mayotte les étrangers sont traités comme des parias ont est français par tout et la loi s' appliqué n' importe ou, ou le résidant français se rend, mais c'est pas le cas là bas même ci ses gens ont fait ce qu' ils ont fait ils ont droit à un coup de téléphone, les pires prisonniers ont droit à 1coup fil mais pas eux ils n'ont violé ni tué personne la dedans il y des gens innocent qui sont enfermé injustement parce qu'ils ont étaient manipulé.
l' esprit de certains sont trop faible la dedans et les hauts placé les manipulent ont se croyait sous le règne d' un dictateur , peut être sous le temps de BOB DENARD.
Même les gens qui y travaillent ont peur pour leurs place ou va t on dans un engrenage a n en plus finir et surtout faire subir cela aux familles des victimes de ce coup.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes