Faits-divers

Agression au sabre: "Droit dans ses bottes et aucune empathie"

Vendredi 21 Septembre 2018 - 12:09

L'homme qui a attaqué son ex-compagne mercredi dans une boulangerie de la Possession était présenté ce matin au tribunal de Champ Fleuri dans le cadre de la comparution immédiate. 

Il était 14 heures quand il a fait irruption sur le lieu de travail de la jeune femme de 24 ans, armé de deux sabres. Blessée sérieusement à la main, elle est transportée aux urgences. Néanmoins, ses jours ne sont pas en danger. Présente à l'audience, elle porte les séquelles de cette violente agression.

Ils sont séparés depuis 2 ans, mais tout a basculé lorsqu'il est revenu de métropole en mai 2017. Il a compris qu'elle voyait quelqu'un et commençait à la harceler et la menacer par textos. Selon lui, le différent vient de son refus de le laisser voir les deux enfants qu'ils ont eus ensemble. 

Dans la nuit de mardi à mercredi, elle reçoit un SMS disant : "On aura bientôt le résultat final". Mercredi, vers 13h, tout bascule quand il se pointe à la boulangerie. Très en colère, il l'attrape par les cheveux et la traîne au sol devant ses collègues de travail. Il faudra que le personnel intervienne et le fasse sortir pour que cela cesse. À 14h, il revient encore plus énervé en possession de deux sabres à canne complètement rouillés. 

Il prend un sabre des deux mains et lui donne un coup violent du haut vers le bas en direction de la tête. Elle ne doit son salut qu'à une posture défensive du bras. Elle est d'ailleurs profondément coupée à l'avant-bras ainsi qu'à la main. A ce moment-là, elle a le sentiment qu'il veut la tuer. 

"Il n'y aura pas de prochaine fois, je prends ma peine et je pars en France. Elle a pourri ma vie", répond-t-il à la procureure lui demandant quelle sera la prochaine étape. Pour le ministère public, il y a la colère mais il est extrêmement déterminé. "Il est droit dans ses bottes et n'a aucune empathie. Il n'explique rien, c'est la colère. C'est un peu court! Cet homme ne va pas cesser son acharnement, il a agi froidement", ajoute-t-elle. Elle requiert une peine de 4 ans de prison avec 1 an de sursis, assorti d'un mandat de dépôt. 

Alors qu'il n'a jamais été condamné, il est reconnu coupable à 4 ans de prison dont 2 ans de sursis et mise à l'épreuve.
Regis Labrousse
Lu 6073 fois



1.Posté par cmoin le 21/09/2018 12:23

Doc 2ans ferme pour une tentative de meurtre!
La justice toujours aussi laxiste voir complice!

2.Posté par Desireless le 21/09/2018 13:48 (depuis mobile)

Je lui suggère de demander une mesure d'éloignement.... à sa sortie...de tole

3.Posté par Dagober le 21/09/2018 14:17 (depuis mobile)

. non seulement c'est un madame en plus où vient avec 2sabre , quelle qualité gars ça .2 ans pas assez mi trouve

4.Posté par titi974 le 21/09/2018 15:30

seulement deux ans pour ce qui est une tentative d ' assassinat elle est fantastique la justice pour faire plaisir aux juges la victime aurait peut être du se laisser couper la tête.....

5.Posté par tipierre974 le 21/09/2018 18:18

Je ne suis pas psy, mais un type aussi rustre et frustré va ressortir au bout de seulement 2 ans, encore plus frustré et dangereux pour la prochaine victime potentielle. Il semble capable de recommencer!!!
Venir avec 2 sabres pour s'acharner sur une femme incapable de se défendre : c'est une tentative de meurtre!!!
Le fait que c'est sa 1ère condamnation n'excuse pas une peine si faible.

6.Posté par 974 le 21/09/2018 18:36

2 ans pour une tentative de meurtres sans remords?
sans déconner

7.Posté par Laurent le 22/09/2018 08:53 (depuis mobile)

La justice toujours aussi délirante en France. Bravo au procureur et à la décision du juge.

8.Posté par jean claude payet le 22/09/2018 12:34

pas d'empathie la definition de cette ile a envoyer a lirt, ou veu vacance dan bez part chercher bonheur a la reun

9.Posté par Raskok le 22/09/2018 21:11 (depuis mobile)

Toujour starte oi devan la zistis pou zistwar fomm a ki le tour,?

10.Posté par Santa le 23/09/2018 08:24 (depuis mobile)

Quelle injustice 2 ans ces trop

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >