MENU ZINFOS

Agenda social : “Accompagner et valoriser nos agents, principaux artisans du développement du territoire “

Représentants syndicats et direction ont signé ce vendredi 16 avril 2021 l'agenda social de la Cinor dans une démarche de co-construction.
La signature de cet agenda social répond aux axes du projet politique et de la finalisation de la nouvelle organisation administrative de la Cinor.
Ce document décline les thèmes prioritaires visant à faire avancer les grands chantiers de progrès social impliquant les agents.
Co-construite avec les agents et les partenaires sociaux, cette démarche s'opère en lien avec la volonté affichée de modernisation du service public.
Maurice Gironcel et Rosita Hoarau, respectivement Président et DGS de la Cinor, nous précisent les contours de cette démarche innovante.

Vendredi 16 Avril 2021

L'agenda, signé par les syndicats représentatifs du personnel, est le fruit d'une co-construction en lien avec toutes les forces vives de la Cinor, premier rang desquels les agents et les partenaires sociaux  [Photos Alix Coindevel].
L'agenda, signé par les syndicats représentatifs du personnel, est le fruit d'une co-construction en lien avec toutes les forces vives de la Cinor, premier rang desquels les agents et les partenaires sociaux [Photos Alix Coindevel].
Quelle est l'importance de l'acte finalisé ce jour ?
Maurice Gironcel : J'ai effectivement signé ce 16 avril 2021, avec l'ensemble représentations syndicales, notre agenda social. C'est un document commun qui définit les thèmes prioritaires aptes à faire avancer les grands chantiers de progrès social impliquant la collectvité et les agents. C'est une première à La Réunion au niveau d'une collectivité.

Pourquoi signer cet agenda social à cette période précise ?
Maurice Gironcel : Parce que nous venons d’approuver notre projet politique et que nous finalisons notre nouvelle organisation administrative. 

Comme vous le savez, un des axes de «Terre d’avenir 2030» est basé sur l’innovation et la transparence du service public. 
À ce titre, nous entamons un plan d’actions de modernisation du service public : la e-administration avec le lancement, déjà opérationnel, d'une partie des démarches en ligne sur l’environnement; le télétravail qui constitue un chantier en cours et en bonne voie; et la dématèrialisation interne et externe programmée fin juin-début juillet.

Quel est le sens que vous avez voulu donner à cette démarche ? 
- Maurice Gironcel: Le fil rouge du projet est la co-construction.
Cet agenda social, outil s’inscrivant dans une démarche globale, est le fruit de cette co-construction en lien avec toutes les forces vives de la Cinor  territoire au premier rang desquels les agents et les partenaires sociaux.

Dans ce contexte de grandes réformes nationales de la fonction publique (réforme des instances représentatives de dialogue social, suppression de l’Ena, dispositif « talents du service public », évolution des statuts etc ), et aussi dans ce contexte sanitaire particulier,  nous continuons à penser que ce sont les agents publics qui portent et mettent en œuvre les projets publics sur le territoire. Aussi, à ce titre, il convient de les accompagner, de les former et de les valoriser. 

C'est un engagement sur lequel, j'ai insisté à l'occasion de mes vœux au personnel, vers nos agents qui restent à mes yeux les principaux artisans du développement du territoire Nord; un engagement complété par la démarche volontariste de notre DGS déterminée “à co-construire avec les partenaires sociaux cet agenda social sur les chantiers prioritaires liés aux ressources humaines”.
 

"Favoriser l’égalité femme/homme ainsi que la qualité de vie au travail"

Le Président de la Cinor, la direction générale et les représentations syndicales représentatives  (UNSA, FSU, CFTC, CGTR et FO)  signataires de l'agenda social 2021. Un acte fort qui scelle un partenariat sur la durée sur la base de contenus de travail et de développement partagés
Le Président de la Cinor, la direction générale et les représentations syndicales représentatives (UNSA, FSU, CFTC, CGTR et FO) signataires de l'agenda social 2021. Un acte fort qui scelle un partenariat sur la durée sur la base de contenus de travail et de développement partagés

Quelles sont les grandes lignes de cet agenda social? 
Rosita Hoarau : La vocation de l’agenda social est de restituer un espace de dialogue social constructif avec les représentants du personnel. 

Il s'agit pour nous de construire une vision partagée de la politique sociale; de faire émerger un esprit CINOR au sein du personnel et dans le cadre de l’appartenance à un projet  collectif; de mieux informer et associer les agents. Ce seront nos principaux marqueurs de progrès à l’horizon 2025. 

De même, en termes d'actions transversales, notre ambition est de favoriser l’égalité femme/homme ainsi que la qualité de vie au travail au sein de l’organisation. Sur ces deux aspects des marges de progression sont à identifier. 

Qu'en est-il du  planning de ce plan d'actions 2021 ?
Rosita Hoarau: L’agenda 2021 décline les grandes dates des groupes de travail dans le cadre de rencontres Ressources humaines et des réunions de suivi avec la gouvernance.

En pratique , nous avons identifié cinq thèmes qui seront débattus au cours de cinq groupes de travail : la Communication interne (mai à décembre 2021), les Rencontres RH : (Juin à Novembre 2021); la Gestion des parcours professionnels (juin à octobre 2021); la Formation et le développement des compétences professionnelles (septembre à mars 2022); le Télétravail, l'accompagnement managérial et la conduite du changement (mai à mars 2022). 

"Faire preuve de plus de résilience, d’adaptabilité et de réactivité face à l’inconnu”.

L’agenda social devra favoriser  un espace de dialogue social constructif avec les représentants du personnel.
L’agenda social devra favoriser un espace de dialogue social constructif avec les représentants du personnel.
Quid de la méthode et du mode opératoire ? 
Rosita Hoarau: A l’issue de la période d’intervention et d'échanges, chacun des groupes de travail formulera  une recommandation cadre des propositions.
Celles-ci seront soumises à validation de l'autorité avant la mise en œuvre des actions proposées. 

Des réunions de suivi sous l'autorité du  Président permettront de faire le bilan des objectifs et des avancées sur le plan de la gestion des ressources humaines en interne.

Le mot de conclusion ? 
Rosita Hoarau : sur la base d'un management agile, moderne, engagé et responsable, le but de l'équipe de direction est d'aboutir à des lignes directrices de gestion partagées par tous, à l’écoute du citoyen et en faveur  du service public.

Chacun des acteurs ayant envie d'y mettre sa bonne volonté, nous pouvons et devons y arriver. 

Maurice Gironcel : je tenais à remercier les organisations syndicales et les agents pour leur implication à faire vivre cette nouvelle étape du dialogue social au sein de l'institution Cinor. Une démarche au service de l'action.

Dans le contexte inédit et incertain auquel est confronté le monde, 2021 nous invite à modifier nos pratiques, à faire évoluer nos process, à faire preuve de plus de résilience, d’adaptabilité et de réactivité face à l’inconnu”. 
 

Aboutir à des lignes directrices de gestion partagées par tous
Aboutir à des lignes directrices de gestion partagées par tous



Dans la même rubrique :
< >
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes