Océan Indien

Afrique du Sud : l'ANC fête ses 100 ans

Dimanche 8 Janvier 2012 - 14:39

Afrique du Sud : l'ANC fête ses 100 ans
En Afrique du Sud l'ANC (Congrès national africain) a souhaité son centième anniversaire à Bloemfontein, ville de création du parti. Un parti au pouvoir, le président sud-africain Jacob Zuma est membre de l'ANC, a été créé le 8 janvier 2012 et a existé, pendant plus de 50 ans, dans la clandestinité.

Le Congrès national africain a été créé par des notables qui s'inquiétaient de la montée de la ségrégation en Afrique du Sud. L'ANC va s'attacher à lutter contre le racisme, mais surtout contre les années de répressions dues à l'Apartheid. Un des leaders emblématiques de ce parti, Nelson Mandela, passera 27 ans en prison. Il recevra, à sa sortie de prison, le prix Nobel de la Paix en 1990 et sera président de l'Afrique du Sud entre 1994 et 1999. L'ex-président Nelson Mandela, 93 ans, n'a pas participé aux festivités du centenaire de l'ANC en raison de son état de santé.

De grandes festivités ont été organisées hier, notamment un grand diner de gala au cours duquel était présent Jacob Zuma, mais également Jesse Jackson, militant politique américain pour les droits civiques. De nombreuses délégations d'Afrique et du monde, ainsi que des chefs d’États étaient présents.

A noter également la présence d'une délégation réunionnaise du PCR composée de Christophe Rocheland et Ary Yee Tchong Chi Kan, invitée par l'ANC à cette occasion.
.
Lu 844 fois



1.Posté par rouge + vert = BRUN ! le 08/01/2012 18:19

Un portrait bien moins cire pompes en lien...


http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/08/1256014-ll-anc-un-parti-multiracial-du-moins-en-theorie.html



"L'ANC bénéficie toujours du soutien affectif et électoral de non-Africains (autres que les Noirs, ndlr), mais il baisse", constate Ebrahim Fakir, citant notamment les Indiens et les métis.

Pourquoi une telle désaffection? Il cite les affaires de corruption, la fadeur de l'élite de l'ANC, l'enrichissement ostentatoire des nouvelles élites noires, et l'"émancipation économique des Noirs" (BEE), la politique qui leur donne la priorité à l'emploi.

Sans parler de l'effet fâcheux des déclarations de dirigeants tels que le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema, qui --non content de s'en prendre régulièrement aux Blancs qui ont gardé une bonne partie du pouvoir économique-- a insulté les Indiens, ou le porte-parole du gouvernement Jimmy Manyi qui a estimé qu'il y avait trop de métis dans la région du Cap.

Autant de raisons qui ont également poussé un nombre important de Blancs libéraux --qui étaient opposés à l'apartheid-- à s'éloigner du parti.

2.Posté par Tanbi le 08/01/2012 20:35

1.Posté par rouge + vert = BRUN ! le 08/01/2012 18:19

Seuls les noirs n'ont pas le droit d'être raciste ?

3.Posté par Nono le 08/01/2012 22:52

Roche Lande ? Ça me dit quelque chose çà ! Il est encore là celui-là ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop