MENU ZINFOS
International

Afrique du Sud : Déjà 6 morts dans des émeutes suite à l’emprisonnement de l’ex-président Zuma


Après avoir longtemps tout fait pour retarder l'échéance, quitte à faire du chantage et menacer de mettre le pays à feu et à sang, l'ex-président Jacob Zuma a fini par se constituer prisonnier jeudi, après avoir été condamné fin juin à 15 mois de prison ferme pour avoir refusé de témoigner devant une commission qui enquête sur la corruption d'État sous sa présidence.
Cet ancien combattant anti-apartheid et compagnon de route de Nelson Mandela reste cependant populaire, notamment en pays zoulou, sa région natale.
Ses partisans semblent décidés à obtenir sa libération puisque, pour le 4ème jour consécutif, des scènes de violence font rage. Pillages et incendies de magasins, routes barrées, voitures caillassées et incendiées, habitants et commerçants armés qui tirent sur la foule d'émeutiers. Le dernier bilan fait état de six morts.

Par - Publié le Lundi 12 Juillet 2021 à 18:13

Le président Cyril Ramaphosa a décidé de déployer l'armée afin de prêter main-forte à la police dans les provinces du Kwazulu-Natal (Est), dans lesquelles l'ex-président Zuma garde une forte influence et qui sont le théâtre de scènes d'émeutes très violentes depuis plusieurs jours.

219 interpellations avaient eu lieu en début d'après-midi.

Les réseaux sociaux regorgent de vidéos où l'on voit la police, épaulée par des habitants armés, mais aussi beaucoup de commerçants, tirer sur la foule des émeutiers.

Les commerçants, souvent d'origine blanche, métis ou indienne, tentent par tous les moyens de protéger leurs biens devant la furie des émeutiers.

La presse évoque d'ailleurs des émeutes qui ont dépassé le simple stade du soutien à l'ex-président Jacob Zuma pour se transformer en pillages économiques de la part d'une population très pauvre touchée de plein fouet par la crise économique liée au Covid.

Sur les vidéos, on voit nombre de routes bloquées, de centres commerciaux ravagés par des foules ou de voitures incendiées.

Les émeutes touchent pour le moment la province du Kwazulu-Natal, où Jacob Zuma a été incarcéré jeudi et où les premières manifestations ont eu lieu dès le lendemain, mais aussi dans la capitale économique Johannesburg.

Un supermarché à Eshowe, ville située à une trentaine de kilomètres de Nkandla, où Jacob Zuma a une somptueuse résidence rénovée aux frais du contribuable sous sa présidence (2009-2018), a été dévalisé lundi matin avant l'arrivée de la police qui a dispersé la foule en tirant des balles en caoutchouc, comme déjà la veille dans les quartiers pauvres de Johannesbourg. Des camions ont été incendiés le long d'une route nationale près de Durban, un port majeur en Afrique australe, ainsi que de nombreuses voitures dans les deux régions affectées.


Le président Cyril Ramaphosa a prévu de s'adresser ce soir à la télévision pour évoquer ces émeutes.




Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par cyclope éxalté le 12/07/2021 19:19

Il y a pas à tortiller, l"AFS communiste et tribale est une faillite à tous les niveaux....les "antiracistes" voient leur imposture arc en ciel virer au rouge sang en live.

2.Posté par Saint bal le 12/07/2021 22:45

Il y en as qui diront que c est encore les blancs racistes qui sont derrière tout ça ! Take care on you broth ...

3.Posté par pfff le 13/07/2021 10:42

Ils ont pris d'assaut les réseaux sociaux, on se croirait sur les sites nationaux (les anti-racistes, blancs racistes) ; faute de pouvoir établir un dialogue direct, ils se contentent d'un semblant de dialogue. Alors que quelques opinions ne reflètent pas la composition de la population, ils sont venus penser pour nous.

4.Posté par Zourite le 14/07/2021 19:47

Il y a probablement EFF (Economic Freedom Fighters) derrière tout ça. C'est un parti d’extrême gauche constitué d'anciens membres radicaux de l'ANC.
Ils sont d'un racisme viscérale et pas uniquement contre les blancs, pour eux, tous ce qui n'est pas noir (et Xhosa de préférence) est à abattre. Leur "chanson", "Kill the boer, kill the farmer, shoot them, shoot them up!" fait froid dans le dos (elle date de l’élection de 1994 et elle n'a pas changé).
Jacob Zuma a même été accusé par les membre de son propre parti d'avoir envoyé ses nervis de l'EFF au parlement sud africain en 2017 pour tabasser ses opposants. C'est un voyou.

5.Posté par souleyman le 14/07/2021 21:34

Ce qui est remarquable est que les Noirs sud africains ne mettent ps leur vie en jeu pour rejoindre les Blancs vivant et administrant en Europe. Il y a encore 3 millions d'afrikaners blancs en Afrique du sud. Ils sont autant malmenés que les migrants du zimbabwé,du Mozambique ,de l'Angola et meme du Sénégal.Les chauffeurs grands routiers son souvent des immigrés Noirs .Ils sont particulièrement agréssés ,mis à mort et leur cargaison pillée.Toute L'Afrique du Sud vit dans la peur, toutes communautés confondues .Il est loin le temps de l'apartheid '' La nation arc en ciel 'quelle blague !

6.Posté par souleyman le 14/07/2021 21:45

Ps : Il est bon de rappeler au public que les hollandais et des français fuyant les persécutions religieuses chez eux se sont installés dans le sud de l"Afrique un siècle avant les premiers Zoulous,Xhosas ou Matabélés.

7.Posté par Zourite le 15/07/2021 07:39

Ps: un autre petit rappel pour continuer sur ce qui dit souleyman
Les bushmen vivaient déjà dans une partie de cette région quand les 1er européens sont arrivés.
Il y avait des échanges pacifiques (troc, etc...)entre les colons blanc et les bushmen. C'est une tribu pacifique qui a été en parti massacrée par les tribus guerrières Zoulous et les Xhosas pendant leurs différentes guerres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes