MENU ZINFOS
National

Affaire Théo : Josiane Balasko, Patrick Bruel, Anne Roumanoff... des artistes dénoncent les violences policières


- Publié le Mercredi 15 Février 2017 à 14:14 | Lu 2285 fois

Affaire Théo : Josiane Balasko, Patrick Bruel, Anne Roumanoff... des artistes dénoncent les violences policières
Dans une tribune publiée dans la soirée du mardi 14 février dans le journal Libération, une lettre rédigée par Steevy Gustave, ex-adjoint au maire de Brétigny-sur-Orge a été dévoilée. Cette lettre appelle à la prise de conscience collective et à se mobiliser contre les violences policières qui continuent de sévir. Elle a d’ailleurs fait écho auprès d’un ensemble d’artistes qui, sans aucune hésitation, se sont empressé de la signer. Parmi les artistes concernés, les chanteurs Patrick Bruel, Hugues Auffray, les comédiens Josiane Balasko, Jean Benguigui et Mathilda May, le réalisateur Nils Tavernier, le directeur du festival d’Avignon Olivier Py ainsi que l’humoriste Anne Roumanoff.

Il faut dire que les récents événements de l’affaire Théo auront déchaîné de l’indignation, de la fureur et auront sans nul doute entaché l’image des forces de l’ordre. Rappelons que quatre policiers sont mis en examen pour suspicion de violence lors de l'interpellation de Théo le 2 février dernier à Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Ces artistes considèrent que " ces monstres ne peuvent être associés aux forces de l’ordre qui nous protègent et sauvent des vies au péril des leurs ".

Ainsi pour militer contre ces violences policières, plusieurs mesures ont été réclamées " avant qu’il ne soit trop tard ". Dans un premier temps le respect de la personne doit être primordial. " Le vouvoiement doit systématiquement être employé lors des contrôles " et le récépissé donné à la personne contrôlée par les policiers devrait être instauré " avant la fin du quinquennat ", une promesse non tenue du candidat Hollande. Par la suite, l’utilisation des caméras piétonnes par les policiers a également été mentionnée. À noter que ces nouveautés ont été promises récemment par Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur.

Dans une autre tribune récemment publiée dans Libération, plusieurs autres artistes ont réclamé justice concernant l’affaire Adama Traoré, le jeune homme décédé suite à une interpellation par des gendarmes en juillet 2016. Du comédien Omar Sy jusqu’aux chanteurs Zebda et Arthur H, tous considèrent que la " mort suspecte " du jeune homme, sur laquelle l’enquête se poursuit " n’engage pas seulement ses proches mais l’ensemble de notre pays, de notre société ". 




1.Posté par Etonnant ! le 15/02/2017 15:10

Etonnant que la racaille du showbiz prenne fait et cause pour la racaille de banlieue.

Etonnant ?

Pas tellement !

2.Posté par pom le 15/02/2017 15:14

Ce qu'il faudrait c'est partager le pays entre les pour la diversité et les contre avec interdiction de passer, comme avec les deux corées.

Un tracé baclé a la regle, comme pour les pays d'afrique, serait un juste retour des choses, j'en suis certain. Et surtout on entendrait plus ce genre de probleme h24, ca n'existerait plus.

3.Posté par Payet le 15/02/2017 15:47

Les planqués fiscaux en Suisse comme NOAH qui protestent: quel culot!

4.Posté par lapida le 15/02/2017 16:00

Je pensais a l'universalisme de gauche, en fait c'est l'universalisme selon la gauche... Si on applique la meme chose aux autres par exemple... Disons les musulmans aussi sont universalistes, seulement si tout le monde est musulman.. On pourrait élargir aux races mais ce serait pas tolérable parce que justement c'est l'universalisme de gauche qui controle ce qu'on peut dire ou pas. Mais voila. Tu peux demander a l'un ou l'autre, l'un va te dire c'est une religion de paix et d'amour. L'autre c'est le paradis sur terre, tourner manege et tout ca. Mais ca marchera seulement quand il tout le monde sera de gauche ou musulman. Non tu peux pas etre l'un et l'autre. Ce sont des trucs exclusifs. Et donc en attendant, bin il faudra bien faire avec quelques massacres, quelques bus brulés, etc c'est la condition du bonheur.

5.Posté par GIRONDIN le 15/02/2017 16:24

Bon

Pour l'exemple qu'on les mette en banlieue, histoire de maintenir la paix.

6.Posté par Dolly Prane le 15/02/2017 17:20

Bien vu post 5 GIRONDIN

Et pourquoi Florent Pagny n'a pas signé ?


7.Posté par vanille le 15/02/2017 17:37

Des pseudos artistes qui ont besoin de se faire de la pub.
Ne dit on pas qui se ressemble s'assemble ?
Obligeons Noah à vivre dans une tour du 9.3. Ça lui apprendra à la fermer pendant un moment.

8.Posté par mortier le 15/02/2017 19:53 (depuis mobile)

Quand une association pour soutenir les policiers dans l''exercice de leur fonction ? L''attitude de ces artites c''est ni plus ni moins encourager la délinquance. Qu''ils habitent le secteur comme préconise plus haut.

9.Posté par GIRONDIN le 15/02/2017 20:23 (depuis mobile)

6. Dolly Prane

En Patagonie et aux States il n'est peut-être pas concerné !



10.Posté par Dolly Prane le 15/02/2017 20:51

@ 9.Posté par GIRONDIN le 15/02/2017 20:23 (depuis mobile)

Dans la nuit de samedi à dimanche dans les Yvelines, le chanteur a été victime de braqueurs qui lui ont dérobé sa voiture. .
Alors qu'il circulait non loin de chez lui, dans la commune de Montfort-L'Amaury dans les Yvelines dans la nuit de samedi à dimanche, Florent Pagny a été victime d'un braquage à main armée. Comme le rapporte une source à l'AFP confirmant Le Parisien, deux hommes déguisés en policier et circulant à bord d'un véhicule blanc équipé d'un gyrophare bleu ont arrêté le chanteur. Une fois descendus, les deux malfrats l'ont menacé avec un pistolet avant de lui dérober son bolide, une Porsche 911 turbo.
Lorsqu'il ne séjourne pas en Patagonie, l'interprète de Ma Liberté de penser réside dans sa demeure de Montfort-L'amaury, village des Yvelines connu pour accueillir plusieurs stars du show-business.

Peut être signera t il la pétition avec ses petits kamarad bien intentionnés

11.Posté par KLOD le 15/02/2017 21:16

.....................................................

12.Posté par KLOD le 15/02/2017 21:22

les violences policières en cette bonne démocratie framçaise sont une réalité à condamner !!!!!!!!!!!.................... tout comme les violences de la racaille , merci aux vrais flics respectueux de l'état de droit , ils ne le sont pas tous ////////............................................après cause à zot , ............................ .koze à zot , ya !

13.Posté par GIRONDIN le 15/02/2017 22:51 (depuis mobile)

10. Dolly Prane
J'étais mauvaise langue pour le coup (i arrive à moins jamais lol)

Bon qui va faire le voyage pour le faire signer ?

Slts

14.Posté par L'Ardéchoise le 16/02/2017 00:55

La plupart d'entre eux, qu'est-ce qu'ils (elles) connaissent des banlieues ?

15.Posté par klb le 16/02/2017 06:16

Ne comptez pas sur eux pour condamner la criminalité organisée des banlieues là c'est silence radio.
De fait leur prise de position c'est un encouragement à l'impunité des criminels.

16.Posté par verolia le 16/02/2017 07:22

Les branches pourries doivent être coupées sans pitié !

Comme dans tous les domaines. (éducation nationale, forces de l'ordre, politique etc)

17.Posté par jd974 le 16/02/2017 07:45

Patrick Bruel, Hugues Auffray, Josiane Balasko, Jean Benguigui, Mathilda May, Nils Tavernier, Olivier Py, Anne Roumanoff se plaignent de la police de la République en banlieues.

Des gens qui ne voient pas la violence de ceux d'en face ! Je leur souhaite de n'en être jamais les victimes et de ne jamais avoir besoin de la police.

18.Posté par titi974 le 16/02/2017 08:09

Je ne cautionne pas ce qui est arrivé à Théo, les policiers doivent être sanctionnés par contre on ne voit jamais ces mêmes bobos signer des pétitions quand ce sont les policiers qui sont victimes de violences , la justice ne doit pas être à géométrie variable d ailleurs le seul qui a un discours d' apaisement dans cette triste affaire est la victime les bobos parisiens feraient bien de s'en inspirer ,pour les autres leur seul plaisir étant de casser et de foutre le bordel donc tout est prétexte pour le faire...

19.Posté par vive la police le 16/02/2017 08:42

@ 8 ) entierement d'accord.

Les policiers qui ont été applaudis par la population juste après les attentats sont les mêmes que ceux qui travaillent aujourd'hui, dans des conditions extrêmement difficiles, sans soutien de la hiérarchie.
Il est tellement facile de faire des amalgames, ne condamnons pas une profession entière. D'autant plus que l'IGS n'a pas encore terminé son travail.
Ne soyons pas aveuglés par le point de vue des médias

20.Posté par Métisse974 le 16/02/2017 10:11

Consternant de constater que la plupart des commentaires accusent ceux qui habitent en banlieue! Il y a de la mauvaise graine partout. Même parmi les flics! Et un geste violent ne devient pas excusable parce que la victime est issu de la banlieue. Réfléchissez!

21.Posté par bleu outre mer le 16/02/2017 10:33

7.Posté par vanille
Yvette Horner, Mireille Mathieu...
la liste est longue de vrai artiste

22.Posté par bleu outre mer le 16/02/2017 10:37

A part les critiquer c'est quoi vos propositions.....
Vu que cela est simple...

23.Posté par bleu outre mer le 16/02/2017 10:47

1.Posté par Etonnant !
Quel discernement tous pareils....Avec ce genre de vision cela fait pas mal d'angle mort attention aux accidents....

24.Posté par payspourri le 16/02/2017 11:20

Je n'ai pas vu ces gens signer une pétition quand des policiers ce sont fait griller dans leur voiture!
excusez-moi c'est leur boulot.!!!

25.Posté par JD974 le 16/02/2017 11:28

Tout cela et les zartistes aussi finira par un examen médico-légal neutre réalisé en présence d'un proctologue non engagé, pas celui de l'Hôpital BALLANGER. Une fissure anale de 10 cms, c'est typique me semble t-il d'une chirurgie récente de fistule anale avec un bistouri qui coupe. Une matraque, cela ne coupe pas ! Ni autre chose d'ailleurs, même pas une bouteille dodolélà !

26.Posté par un citoyen le 16/02/2017 11:36

Si les Policiers baissent les bras, les vedettes du show bizz pleins aux as ne pourront plus sortir de chez eux car c'est une réalité maintenant en France ...........................Florent PAGNY'a vécu cette triste réalité.

Courage à Florent PAGNY et Messieurs les Policiers et Gendarmes continuer à faire votre taf........une grande partie de la population française est avec vous

27.Posté par reteeksa le 16/02/2017 11:36

Les faits grave les la, les preuves y mank pas et na la vidéos y circule/ Ces pétitions y sar peut-etre d'une bonne intention, mais poukoué pétitions??? Ces policiers y fo boucle a zot immédiatement! Si tes un cytoyens des cités tes fine jugé en konparution immédiatE!!!

28.Posté par tanguy47 le 16/02/2017 11:38

toujours les mêmes qui braillent Balasko, Benguigui,....Noah.

29.Posté par A mon avis le 16/02/2017 12:33

Que de critiques et d'insultes envers ces "vedettes" qui osent engager leur notoriété pour défendre une cause !

Signer une tribune pour dénoncer les violences policières ne signifie pas que les signataires soutiennent les casseurs de banlieue.

Il est très facile de traiter les délinquants de banlieue de "racaille", et triste par extension d'assimiler tous les jeunes de banlieue à des racailles !

Mais il existe aussi une "racaille-en-col-blanc-costume-cravate" qui, si elle ne brule pas de voitures elle même, fournit les allumettes et le comburant !

Et cette racaille là ne passe jamais au tribunal des flagrants délits !
Passe-t-elle seulement au tribunal ?

30.Posté par Fredo974 le 16/02/2017 13:58

Trop fort ces gugusses , l'enquête débute à peine et ils ont déjà les conclusions avant toute instruction et jugement ! Sont vraiment des gros nazes !

31.Posté par Oula le 16/02/2017 17:40

@29 - Bien d'accord avec vous.

Si on soutient des policiers qui abusent de leur pouvoir et utilisent la violence, comment peut-on par la suite condamner des personnes qui utilisent le même procédé ?

Dénoncer ce qu'on fait ces abrutis de policiers ne veut pas dire que tous les policiers sont pareils. De même que les jeunes des banlieus ne sont pas tous des délinquants.

Stop à cette propagande de la faschosphère et bravos à ces artistes !

32.Posté par Dolly Prane le 16/02/2017 18:10

@ 31.Posté par Oula le 16/02/2017 17:40 et 29 puis les autres

En patrouille dans ce quartier sensible d'Aulnay avec trois autres policiers, il repère "un individu déjà connu de nos services pour son implication pour le trafic de produits stupéfiants".

Extrait de
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete/affaire-theo-la-version-du-policier-mis-en-examen-pour-viol_1879601.html

Et Florent Pagny il signe où il signe pas la pétition ?

33.Posté par Ghela le 16/02/2017 20:40

Intéressant. On connait mieux l'ennemi...

34.Posté par normal le 16/02/2017 20:52

C'est qui les actionnaires de libé ? Bergé Niel et Pigasse, bizarre comme c'est bizarre

35.Posté par A mon avis le 16/02/2017 22:29

@ 32 Dolly Prane : l'article de l'express donne la version du policier.
C'est sa version. Rien ne prouve qu'il dise la vérité ou qu'il arrange la vérité !
(Dans sa déclaration il parle bien de coups de matraques en haut des cuisses !)

La justice possède une vidéo.
Elle devra faire la part des choses entre les différentes versions et les images de la vidéo.
C'est vrai aussi que Théo n'est pas un gringalet.
Mais les 4 policiers non plus, et ils sont entrainés.

Par ailleurs le maire d'Aulnay ne semble pas cautionner l'accusation de trafiquant de drogue que déclare le policier.

36.Posté par paksif le 17/02/2017 16:29

mouai la gauche qui essaye de prosperer sur le populisme immigré haineux et stupide comme d'hab.

37.Posté par A mon avis le 17/02/2017 17:06

@ 36 : le plus stupide et le plus haineux, c'est votre commentaire !

38.Posté par LUTTE OUVRIERE le 18/02/2017 15:05

AGRESSION DE THEO : LA VIOLENCE SOCIALE D'UN SYSTEME BARBARE

L’agression dont le jeune Théo a été victime à Aulnay-sous-Bois est révoltante. Ce passage à tabac par quatre policiers, ce viol avec une matraque, ces humiliations racistes sont insupportables.

Et l’injustice continue : un viol ayant entraîné une déchirure de 10 centimètres est jugé « non-intentionnel » par l’IGPN ! Des jeunes accusés d’avoir jeté des pierres sont déjà condamnés par des tribunaux à de la prison ferme, tandis que les quatre policiers sont laissés en liberté. Au nom de la présomption d’innocence ? Mais de quelle présomption Théo a-t-il bénéficié ? Aux yeux de la police, les jeunes qui passent un moment en bas de leurs immeubles sont présumés coupables, voire sont des « bamboulas », comme l’a justifié un syndicaliste policier !

Fillon a expliqué que « la police, la gendarmerie, les forces de sécurité […] n’ont rien à voir là-dedans » ! En prenant le parti des bourreaux contre leur victime, il est dans son rôle de défenseur de l’ordre social capitaliste. Et Le Pen aussi, qui a pris la défense des policiers, tandis qu’un responsable du FN traitait Théo de « racaille » !

Théo a survécu et peut témoigner. Mais qu’a subi le jeune Adama Traoré, mort le 19 juillet dernier dans la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise ? La bavure d’Aulnay n’est pas un cas isolé. Chaque année, des jeunes et des moins jeunes meurent à la suite de l’intervention de la police. Les interpellations qui tournent mal parce que certains policiers se comportent comme en territoire ennemi sont légion. C’est ce que dénonçaient samedi ceux qui ont manifesté à Bobigny, et qui ne se résument pas aux casseurs.

Les policiers sont certes en première ligne face à bien des violences qu’engendre la désagrégation de notre société. Mais renforcer leurs pouvoirs ne fera qu’empirer les choses. Le PS est revenu sur la mesure symbolique qu’aurait été la délivrance d’un récépissé lors d’un contrôle d’identité. Il veut assouplir les règles d’utilisation des armes, reprenant ainsi, avec le soutien de la droite et du FN, les revendications policières. La société que cela nous prépare, c’est celle des États-Unis, où les policiers ont un permis de tuer.

Il faut au contraire lutter contre les inégalités et contre ce chômage de masse qui gangrène la société et confisque toute perspective d’avenir aux jeunes des quartiers populaires.

Théo a 22 ans et est au chômage, comme tant de jeunes des classes populaires. À 22 ans, Charles, le fils de François Fillon, étudiant en droit, avait un job d’étudiant : il était assistant de son père sénateur, et gagnait 4 846 euros par mois… pour un travail qui n’a laissé aucune trace. Tout comme sa sœur Marie, payée 3 806 euros mensuels ! Aujourd’hui, le fils Fillon est avocat d’affaires et peut gagner en une année ce que Théo ne gagnera pas en une vie.

La voici, notre société : le racisme, l’exclusion et la répression pour la jeunesse des classes populaires ; les passe-droits et les privilèges pour les fils à papa !

Cette injustice, entre la jeunesse brisée de Théo et celle, dorée, des enfants Fillon, n’est qu’un exemple criant de celle qui traverse toute la société, entre ceux qui tentent de vivre de leur travail, et ceux qui considèrent que tout leur est dû. Les grandes fortunes reçoivent chaque jour en dividendes ce qu’une famille ouvrière ne peut gagner en une année, voire en une vie. Liliane Bettencourt, une des grandes fortunes françaises, empoche chaque semaine plus d’un million d’euros de dividendes de L’Oréal et ne paie même pas l’impôt sur la fortune.

Les affaires Fillon et Théo sont des leçons de choses : les riches ont tous les droits et les pauvres n’ont que des devoirs. La police et la justice, l’appareil de l’État sont au service des premiers contre les seconds. Cette expérience, bien des manifestants contre la loi travail l’avaient faite au printemps 2016, et des dizaines d’entre eux sont poursuivis. Ce que vivent les jeunes des quartiers, c’est un autre aspect de cet ordre social injuste.

Alors, soyons nombreux, dans les semaines et dans les mois à venir, à exprimer notre colère contre l’ordre social de la bourgeoisie. Soyons nombreux à dire que nous ne voulons plus de ces inégalités, de l’exploitation, et du racisme qui va avec. Soyons nombreux à faire entendre le camp de ceux qui, quelles que soient leur nationalité, leur religion, la couleur de leur peau, combattent la domination des plus riches sur cette société et toutes les violences qu’elle charrie.

39.Posté par Dolly Prane le 18/02/2017 17:08

@ 38.Posté par LUTTE OUVRIERE le 18/02/2017 15:05


Théo a 22 ans et est au chômage, comme tant de jeunes des classes populaires. À 22 ans, Charles, le fils de François Fillon, étudiant en droit, avait un job d’étudiant : il était assistant de son père sénateur, et gagnait 4 846 euros par mois… pour un travail qui n’a laissé aucune trace. Tout comme sa sœur Marie, payée 3 806 euros mensuels ! Aujourd’hui, le fils Fillon est avocat d’affaires et peut gagner en une année ce que Théo ne gagnera pas en une vie.


En patrouille dans ce quartier sensible d'Aulnay avec trois autres policiers, il repère "un individu déjà connu de nos services pour son implication pour le trafic de produits stupéfiants".

Extrait de
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete/affaire-theo-la-version-du-policier-mis-en-examen-pour-viol_1879601.html

EN EFFET LE TRAVAIL DU FILS Á FILLON N'A PAS LAISSÉ TRACE .....je l'entend
EN CONTREPARTIE LE TRAVAIL DE CE GRATEL EN BAS DES IMMEUBLES LAISSERA DES TRACES TRÈS LONGTEMPS AUPRÈS DE LA JEUNESSE
JE Rappelle CEUX Á QUOI LES RÉSIDENTS DE L'IMMEUBLE QUI VEULENT PROTER LEUR ENFANT CONTRE CES GRATELS (THEO LÉ BIENHEUREUX) ONT APPELLES LES POLICIÈRS .....

LUTTE CONTRE LA CONNERIE

40.Posté par ANTHO le 20/02/2017 11:23

Bravo à ces artistes, au Footbra*leur et aussi à notre Mr Le Président qui se déplacent pour ceux qui font que notre société est aujourd'hui invivable dans certaines quartiers.

Mais surtout un grand Bravo de ne pas vous êtes déplacés à l'hôpital lorsqu'un Policier a été brûlé vif à Viry Châtillon par ces mêmes racailles qui se croient tout permis !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes