MENU ZINFOS
National

Affaire Penelope Fillon: "La Revue des Deux Mondes" perquisitionnée jeudi soir


- Publié le Samedi 28 Janvier 2017 à 14:48 | Lu 984 fois

Selon les informations d’Europe1, une perquisition a eu lieu jeudi soir au siège de "La Revue des Deux Mondes", là où Penelope Fillon aurait touché environ 5000 brut par mois pour la rédaction de deux fiches de lecture. 
Une discrète perquisition diligentée par le Parquet national financier dans le cadre de l’enquête sur les  soupçons d’emplois fictifs de l’épouse de François Fillon. Le propriétaire de la revue littéraire, Ladreit de Lacharrière était présent.
Il devrait s’expliquer sur les tâches effectivement réalisées par Penelope Fillon durant 20 mois.




1.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 15:15

Penelope et François Fillon dans la tourmente …

L’emploi de Penelope Fillon comme attachée parlementaire était-il fictif ou pas ? Une enquête préliminaire a été ouverte hier par le parquet financier. François Fillon qualifie la révélation sur les rémunérations de son épouse de « boule puante ».

« Beaucoup de Français ont l’impression de travailler pour ceux qui ne travaillent pas » : la phrase est signée François Fillon. Elle a été prononcée le 17 novembre, lors du dernier débat trois jours avant le premier tour de la primaire de droite. Cette phrase qui a séduit l’électorat de la droite, qui a massivement désigné François Fillon, tourne en boucle depuis hier sur Internet et les réseaux sociaux. Ce n’est pas la seule.

Environ 500 000 euros d’argent public

François Fillon est depuis hier empêtré dans une affaire de suspicion d’emploi fictif au bénéfice de son épouse, Penelope. Le Canard Enchaîné , affirme qu’elle a été rémunérée de 1998 à 2002 lorsque son mari était député de la Sarthe, puis à partir de 2002 comme attachée parlementaire du suppléant de François Fillon, devenu ministre. Sa rémunération va bien au-delà de celle d’un attaché parlementaire classique payé entre 1800 et 2200 euros : jusqu’à 7 900 euros bruts mensuels !

Elle a aussi été salariée par La Revue des deux mondes , propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, un ami de son mari. Selon les calculs du Canard enchaîné , elle aurait perçu environ 500 000 euros bruts, dont la majorité d’argent public.

Témoignages accablants

Ces accusations ont été suffisamment prises au sérieux pour que le parquet national financier ouvre une enquête. Elle a été confiée à l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales, et porte sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et recel.

Les premiers témoignages aussi, n’abondent guère en faveur de Penelope Fillon. Dans les couloirs de l’Assemblée nationale hier, les attachés parlementaires de droite, stupéfaits, disent ne pas la connaître. Les députés LR avouent, chagrinés, qu’ils ignoraient qu’elle était salariée par son mari. « Mais si elle travaillait vraiment, ce n’est pas un problème ! », jurent-ils, comme pour mieux s’autopersuader que c’était le cas.

Même la biographe officielle du candidat LR, Christine Kelly, qui vient de sortir une version augmentée de son livre-enquête (1), admet que jamais Penelope Fillon, lui a dit qu’elle travaillait auprès de son mari.

« Boule puante »

Mieux, en octobre dernier, Penelope Fillon elle-même indiquait dans Le Bien Public : « Jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari ».

Et quand elle a accepté de participer à une conférence de presse avec le groupe « Les femmes avec Fillon », cinq jours avant le premier tour de la primaire de la droite, l’équipe du candidat insistait auprès des journalistes sur le thème : c’est un événement qu’elle s’investisse politiquement auprès de son mari.

D’un naturel discret, Penelope Fillon entre dans la lumière de la pire des façons. Son mari a fait le gros dos hier et depuis Bordeaux, il a qualifié les attaques de « boule puante ». « Alors, parce que c’est mon épouse, elle n’aurait pas le droit de travailler ? Imaginez un seul instant qu’un homme politique dise qu’une femme, comme le dit cet article, ne sait faire que des confitures. Toutes les féministes hurleraient ! ». Le candidat à la présidentielle devra présenter d’autres arguments et surtout des preuves s’il veut que cette « boule puante » ne le détourne brutalement du chemin qui mène à l’Elysée. Cette campagne présidentielle n’a pas fini de surprendre.

2.Posté par klod le 28/01/2017 16:07

« Jusqu’à présent, je ne m’étais jamais impliquée dans la vie politique de mon mari ».


houlà , 10 je vous salue marie après confesse ce dimanche ne suffiront pas ! 10 tours de l'eglise à genoux , et c'est pardonné .

3.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 16:23

Sociologie des élites délinquantes :
De la criminalité en col blanc à la corruption politique

Pierre Lascoumes et Carla Nagels
Editeur : Armand Colin, Paris
2014 - 304 pages - 29 euros* - ISBN-13 : 978-2200274849

Présentation de l'éditeur :

La dénonciation régulière des "affaires" et des "scandales" laisse croire que les élites économiques et politiques ne sont pas à l'abri des mises en cause et des procès. Ces événements masquent pourtant une toute autre réalité. Les déviances et délinquances des élites ne sont pas perçues comme ayant la même gravité que celles portant atteinte aux personnes et aux biens. Elles ne suscitent pas non plus la même réaction sociale.

Une des originalités de ce sujet est de poser des questions qui ne sont jamais soulevées quand il s'agit d'atteintes traditionnelles aux biens et aux personnes. Où placet- on le curseur entre les déviances acceptables et celles qu'il faut réprouver pour assurer la stabilité d'une organisation sociale ? Suffit-il d'une norme pénale pour identifier un acte transgressif ? S'il y a bien eu des abus, leurs auteurs sont-ils vraiment mal intentionnés ? Ne sont-ils pas plutôt victimes d'organisations laxistes et de pratiques tolérées ? Quelle est enfin la sanction adéquate à ces débordements ? Ces enjeux sont autant intellectuels que politiques et éthiques.

Afin de pouvoir construire des positions réfléchies sur le sujet, la maîtrise des connaissances scientifiques existantes est un préalable indispensable. Tel est l'apport de cet ouvrage.


Pierre Lascoumes est directeur de recherche CNRS, Centre d'études européennes de Sciences Po.

Carla Nagels est professeur de criminologie, Centre de recherches criminologiques de l'Université libre de Bruxelles

4.Posté par A mon avis le 28/01/2017 18:32

@ Pamphlétaire ; vous êtes gavant avec vos "copié/collé"

5.Posté par Zara le 28/01/2017 20:19

l'actualité m 'intrigue !!!
il n'aura pas était candidat , personne n'aurait étalé ses faits dans la presse et à la France entière !!!
Celui qui a peur de voir François Fillon gagne cette présidentiel à utiliser des moyens stratégique de caniveau .

6.Posté par bleu outre mer le 28/01/2017 20:50

une pétition
https://www.change.org/p/madame-fillon-rendez-nous-les-500-000-euros-penelopegate

7.Posté par thierryMassicot le 29/01/2017 02:51

Les fesses de Fion sont en surchauffe et le bonhomme entame un processus de....carbonisation...Comme Jeanne à Rouen!

8.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 29/01/2017 13:17

D'abord , bravo à La Justice pour sa celerite dont peu de justiciables lamdas beneficie , laissons lui donc le temps de faire son travail , gageons que ça ne sera pas long . Les bons apotres crient au scandale , mais mon coiffeur ne touche pas 10000 euros /mois , soit 600000 pour 5 ans , je n'entretient pas mes maitresses a L 'Elysee aux frais du contribuable , pourtant La Réunion a vote pour Hollande à une tres grande majorite , cherchez l'erreur , on ne les entend pas beaucoup sur ces sujets .

9.Posté par patrick le 29/01/2017 15:55

Tristesse d'une république à bout de souffle, plus proche des républiques bananières et africaines que des démocraties d'Europe du Nord.

10.Posté par A mon avis le 29/01/2017 16:31

@ 8 portez plainte contre François Hollande si vous jugez qu'il y a détournement de fonds publics.
Les questions que vous évoquez ont largement fait la une des médias en leur temps !

11.Posté par A mon avis le 29/01/2017 16:33

@ 5 Zara : François Fillon n'a pas que des amis dans les rangs de la droite !

12.Posté par VIEUX CREOLE"'''' le 31/01/2017 21:28

"L'AFFAIRE PENELOPE FILLON "qui défraie la chronique de tous les Journaux nationaux A ÉTÉ RÉVÉLÉE par " Le Canard Enchaîné" il y a quelque jours ....
_
" LE CANARD ENCHAINÉ " est un hebdomadaire satirique français fondé en 1915 , connu dans de nombreux pays où existe la Liberté d" expression ...C'est ,avec" Médiapart" , un Journal que craignent les politiciens ,les hommes d'affaires et de pouvoir etc... S'affirmant " ni plus à droite ,ni plus à gauche", pour garder sa totale indépendance ,il refuse systématiquement toute publicité et rend officiel , régulièrement, son bilan financier... Journal avant tout d'investigation , il a adhéré à" la Charte de Munich" qui lui assure la protection de toutes ses sources d 'information .

_C'est le Journal qui a révélé le plus grand nombre d ' "AFFAIRES" OU DE "SCANDALES " de ces cinq dernières décennies dont la plupart ont été suivies par la Justice et se sont terminées par des condamnations....Généralement , ses révélations et dénonciations sont fondées sur des argument solides...Il suffit de remonter par exemple aux années 70-80 .. .jusqu'à nos jours(années retenue pour ne pas établir une liste trop longue )!!!
_ 1979 : 1) Affaire J.B. Bokassa ("les diamants de Giscard" qui est sans doute à l'origine de sa défaite de 1981) ; 1981 : Affaire Papon (déportation des Juifs de Gironde au cours de la dernière guerre ) ;
1983 : Affaire des "avions renifleurs" ("pour lesquels Giscard avait donnés son accord et qui s'est révélée tout à fait exacte) ; 4 ) 1989 : Affaire Touvier ,condamné à perpétuité pour "crime contre l’humanité" ; 2005 : Affaire du logement de fonction d' Hervé Gaymard(,Ministre de l'économie sous Chirac ,contraint à la démission ) ; 1993 ; Affaire du " prêt sans intérêt" accordé à Bérégovoy par le millionnaire Prélat ; 2014 : Affaire du logement de fonction de Thierry Lapaon, 1er secrétaire de la (C.G.T., contrant à abandonner son poste ) ; 2011 : Affaire des" billets d'avion" d'Alliot -Marie Ministre de Sarkozy (contraint à la démission ) !
_ Rappelons le slogan du "Canard Enchaîné ":la Liberté de la presse ne s'use que si l'on ne s'en sert pas". Rappelons aussi sa devise ; " tu auras mes plumes mais pas ma peau " ! Sa devise s'est toujours vérifiée puisque le "Canard " est toujours vivant !! ATTENDONS LA SUITE !!!

_Pour ce qui concerne" l'Affaire Pénélope Fillon" , le "Canard Enchaîné"du Mercredi 1er février 2017 annonce (d’après " FRANCE 24 " de ce soir ) Que Madame Fillion aurait en réalité ,perçu 900mille Euros et ses deux enfants 84 mille Euros ...Dans ses explications sur la rétribution de ses enfants , Fillon s'est un peu" emmêlé les pinceaux:" ..A la date qu'il a donnée ,ils étaient encore Étudiants et pas Avocats !!Il s'est peut-être trompé sous le coup de la pression qui pèse sur lui ( ou l'émotion )?? MAIS,, "CERTAINS ESPRITS mal intentionnés (en tout cas non convaincus par les explications de son conjoint ) disent déjà que Madame Fillon "aurait pu obtenir un emploi ficif " ... "à l'insu de son plein gré de son plein gré " en citant notre célèbre VIRENQUE !!!

13.Posté par thierryMassicot le 31/01/2017 21:42

12.Posté par VIEUX CREOLE"'''' "Clap clap clap" font le bruit de mes deux mains qui applaudissent ton post...Bravo de cette quasi exhaustivité...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes