Océan Indien

Affaire Michaela Harte: La télévision irlandaise s'intéresse aux négligences de la police mauricienne

Jeudi 8 Novembre 2012 - 14:11

Affaire Michaela Harte: La télévision irlandaise s'intéresse aux négligences de la police mauricienne
Le meurtre de la touriste britannique de 28 ans, Michaela Harte-Mc Areavey, retrouvée étranglée à Maurice dans la chambre 1025 de l’ancien hôtel Legends, est au cœur d’un reportage choc diffusé hier soir sur la chaîne de télé irlandaise UTV, "Insight-Murder in Mauritius", révélant les carences de l’enquête policière.
 
Chris Moore, le journaliste, met en lumière des "découvertes troublantes" autour de preuves essentielles "négligées", qui auraient pu aider à la résolution de ce crime.

Des témoins clés n’ont même pas été entendus en cour d’assises
 
La police mauricienne est montrée du doigt et accusée d'avoir bâclé l’enquête. Des témoins clés n’ont même pas été entendus en cour d’assises. Un avocat de la défense souligne que 80 % des cas criminels à Maurice sont résolus grâce à des aveux.
 
Et le journaliste irlandais de rentrer dans la brèche en déclarant qu’"en se déplaçant dans l’île, on entend de plus en plus de murmures sur la brutalité policière… Certains émanant d’hommes qui ont jadis marché dans les couloirs du pouvoir derrière les lignes de la police". L’émission estime également que depuis 1979, 57 personnes sont mortes en cellule policière.
 
Michaela Harte-Mc Areavey a été tuée en janvier 2011, au cours de sa lune de miel. Revenant chercher des gâteaux pour son thé dans sa chambre d’hôtel, la jeune irlandaise rencontre son ou ses agresseurs et est tuée par étranglement.
 
Deux employés ont été tout de suite soupçonnés du meutre, dès les premières investigations de la police mauricienne. Durant leur procès médiatique de sept semaines en juillet dernier, un des deux accusés a concédé devant le jury populaire être passé aux aveux suite à des brutalités policières lors de son interrogatoire.

Le verdict d’acquittement a été vécu comme une injustice par la famille de Michaela Harte et accueilli à Maurice par des cris de joie et des pétarades.

Source: http://www.indian-ocean-times.com/
Lu 1370 fois



1.Posté par D.R. le 08/11/2012 14:36

N'oublions pas que Maurice faire encore partie du tiers monde... Donc faut pas espérer grand chose de leur police... Déjà que la notre ici fait peur!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues