MENU ZINFOS
National

Affaire Matzneff: Une enquête ouverte par le parquet de Paris pour viols sur mineur


Par - Publié le Vendredi 3 Janvier 2020 à 15:48 | Lu 2197 fois

Capture d'écran internet
Capture d'écran internet
Le parquet de Paris vient d'annoncer ce vendredi qu'une enquête a été ouverte via un communiqué pour viols sur mineur de 15 ans après avoir analysé l’ouvrage de Vanessa Springora, Le Consentement. Dans cet ouvrage autobiographique, elle raconte sa relation d’amour et d’emprise avec l’écrivain Gabriel Matzeff alors qu’elle n’était qu’une adolescente et que lui approchait la cinquantaine rapporte 20minutes.

L’enquête, confiée à l’office central de répression des violences faites aux personnes, s’attachera également "à identifier toutes autres victimes éventuelles ayant pu subir des infractions de même nature sur le territoire national ou à l’étranger", précise le communiqué.

L'écrivain à la réputation sulfureuse s'est fait un nom dans les années 1980 en racontant dans ses ouvrages ses relations sexuelles avec de jeunes enfants ou des adolescents précise 20minutes. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Cimendef le 03/01/2020 16:49 (depuis mobile)

Un pédocriminel soutenu par jack lang et bernard kouchner. Ces deux lascars ont signé un abominable pétition en faveur de la pédophilie initiée par Matzneff dans les années 70.

2.Posté par Thierrymassicot le 03/01/2020 20:26

1.Posté par Cimendef le 03/01/2020 16:49 (depuis mobile)

????????? Ben fait nous parvenir cette pétition en faveur de la pédophilie, because on veut des preuves!!! Et comme l'a dit aujourd'hui François Morel :


"Arrêtez de faire chier Bernard Pivot !". C'est la phrase que François Morel a répétée durant toute sa chronique ce matin sur France Inter. Dans son billet hebdomadaire, l'humoriste a tenu à prendre la défense de l'écrivain de 84 ans et de son émission culte sur la littérature, "Apostrophes". Depuis la révélation de l'affaire Matzneff, Bernard Pivot est accusé de complaisance vis-à-vis de l'auteur controversé à la suite de la diffusion sur les réseaux sociaux d'un extrait d'"Apostrophes" dans lequel Gabriel Matzneff était invité à s'exprimer en 1990

3.Posté par Cimendef le 03/01/2020 22:00 (depuis mobile)

https://www.liberation.fr/checknews/2020/01/02/matzneff-les-signataires-d-une-petition-pro-pedophilie-de-1977-ont-ils-emis-des-regrets_1771174

4.Posté par IXE le 03/01/2020 23:03

L'élite...

5.Posté par Thierrymassicot le 03/01/2020 23:19

3.Posté par Cimendef le 03/01/2020 22:00 (depuis mobile)

Ok merci, mais j'eusse aimé avoir le texte de la pétition..Mais bon toi non plus tu ne l'as pas a priori...Bref, tu oublies de citer outre Jack Lang et Bernard Kouchner des noms autrement plus illustres à savoir Simone de Beauvoir, Louis Aragon, Roland Barthes, Gilles et Fanny Deleuze, Philippe Sollers...etc..etc..

Il faut aussi re contextualiser :

"C’est plus qu’une période, c’est un laboratoire»

Dans ce même texte, Chalandon tente de mettre des mots pour expliquer ce qui avait permis cela. L’époque, peut-être. «L’ordre moral. Voilà l’ennemi. Et Libération de cette époque n’est rien d’autre que l’écho particulier du vertige commun. Nous sommes à la fin des années 70. Les traces du mai des barricades traînent sur les murs et dans les têtes. "Interdit d’interdire", "contestons toute forme d’autorité"», écrit-il, avant de développer : «C’est plus qu’une période, c’est un laboratoire. Accoucheur d’espoirs, de rêves, de combats insensés. Et de monstres. […] Dans ce tumulte, ce retournement des sens, cet ancrage de repères nouveaux, dans cette nouvelle préhension de la morale et du droit, cette fragilité et cette urgence, tout ce qui se dresse sur le chemin de toutes les libertés est à abattre.»

J'ai écouté sur Inter mardi dernier l'interview de Roland Joffrin le boss de Libé dans l'instant M.........Bref, c'est toujours hyper compliqué, ou hyper simple....Il est bien évident que les finir au briquet bic est une solution envisageable aujourd'hui, en 1970, c'était un délit, pas un crime!!! Chez les grecs, chez les romains, n'en parlons même pas....Je sais ce que je suis aujourd'hui, je sais mes indignations...Dans ces années là, si j'avais été adulte, plutôt intello de gauche avec le slogan : "Il est interdire" qu'aurai-je pensé? Ben tu vois, j'en sais foutrement rien....J'espère que j'aurai été du bon côté...J'espère aussi qu'à l'été 1940 j'aurais pris le maquis, mais j'en sais rien, peut-être aurais-je fais confiance au vainqueur de Verdun, le héro Pétain et serais devenu ce que l'on nomma un collabo.....Et toi tu sais ce que tu aurais fait, dans ces époques reculées si tu éteins la "lumière" de nos réflexions, de notre morale d'aujourd'hui? Moi uniquement des doutes.

Le lien du replay de l'Intant M:

https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-31-decembre-2019

6.Posté par Malachite le 05/01/2020 06:36

Pauvre petite fille elle a bien grandie elle ne s'est pas plainte avant qui ne dit mot consent ne ferait t elle pas la promo de son livre étrange qu'elle n'ait pas déposé plainte bizarre tout de même aurait elle apprécié cette relation avec ce vieux monsieur très certainement ....

7.Posté par Fredo974 le 05/01/2020 12:05 (depuis mobile)

Époque complaisante et qui le n'est plus actuellement.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes