Faits-divers

Affaire Mathieu Caizergues : "Les recherches n'ont jamais cessé"

Mercredi 4 Octobre 2017 - 15:16

La gendarmerie de La Réunion s'explique sur ce qui a peut-être été vécu par la famille Caizergues comme un sentiment d'abandon à certains moments. Si les recherches sur le terrain ont en effet repris ce matin et au moins pour une semaine - durée annoncée comme pouvant évoluer selon les indices récoltés - "elles n'ont jamais cessé", indique le commandement de la gendarmerie.


Il s’est écoulé 103 jours depuis la dernière apparition du gendarme mobile Mathieu Caizergues. C’était le vendredi 23 juin, sur les sentiers qui le menaient jusqu’au Maido, en compagnie de deux autres personnes, un autre gendarme et le mari d’une gendarme. Depuis, plus rien, si ce n’est des témoignages jugés très crédibles par sa famille, et plutôt localisés dans le sud.

Ce mercredi matin, 3 militaires du groupe d’investigation cynophile de la gendarmerie nationale ont lâché sur le massif du Maïdo Joker, Juno et Grâce, trois malinois "spécialisés dans la recherche de restes humains", informe le commandant de gendarmerie Pascal Jourdhier. 

Depuis 7H45 ce matin, les trois maîtres-chiens venus de métropole ratissent le secteur jusqu’à approcher le précipice. Ils sont accompagnés de gendarmes de la section de recherche qui enquêtent depuis plus de trois mois maintenant sur la disparition du jeune randonneur de 24 ans. 

Ces opérations étaient programmées depuis un certain temps mais ont été "retardées par d’autres événements" comme nous l’explique le commandant Jourdhier en vidéo. Les recherches n’ont jamais cessé, rappelle l’officier.



ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 5922 fois



1.Posté par Sick Ranchez le 04/10/2017 16:42

avant, ils avaient besoin des chiens pour retrouver les bouteilles du colonel.
le sans dent il pouvait attendre, contrairement au vin qui s'abime lol

2.Posté par Frigidaire le 04/10/2017 22:05

Si ce n'était pas un Gendarme aurait-on déployé autant de moyens ? Si ce n'était pas un Zoreil aurait-on déployé autant de moyens ? Telles sont les deux questions à se poser. Combien de disparition y a t-il par an à La Réunion ? et combien de fois l'hélicoptère et les chiens ont été de sortie pour ces disparus ?

3.Posté par Incroyable le 05/10/2017 06:22 (depuis mobile)

L'indignation de la population est grande ... autant de moyens pour une personne qui soit a eu un accident ... soit a pris une décision qui n'appartient qu'à elle. Perso la police a jamais ete la quand j'en ai eu besoin, que pour les PV .. Bravo

4.Posté par Leinad le 05/10/2017 07:22

@ "Sick Ranchez" & "Frigidaire"

Commentaires assez typique d'une mentalité locale: jamais content.
Avec, en arrière plan, une connotation sociale (opposition Sans-dent/Colonel et Gendarme/Pékin moyen) ou ethnique, pour ne pas dire raciste ( opposition Zoreil/Créole)

Pour Frigidaire, lâchez-vous, reprochez aussi à la Gendarmerie, la Justice et l'État de ne pas mettre autant de moyens dans la recherche de chaque "Créole" disparu(e) à La Réunion que dans celles engagées pour la petite Maëlys (enquêteurs, centaines de personnels pour les ratissages, plongeurs, chiens, hélicoptères, etc...) parce qu'elle serait.... Zoreil

5.Posté par pffff le 05/10/2017 08:30

post 1 et 2 vous semblez être des auditeurs assidus de la radio la di la fé....bonjour le niveau et la mentalité !

6.Posté par DJ974 le 05/10/2017 10:35

Poste 4 et 5

On ne peut plus dire Noir/Blanc/Zoreil/Créole/Vaza/Sans-dent/Barbus/Cafre/Ptit Blanc des Hauts ect, ect... sans qu'il y ai une connotation raciste ?
Mais c'est une vérité ce qu'ils racontent, faux redescendre sur terre. C'est pas du racisme de dire la radio la di la fé ? pour moi c'est rabaissé ses auditeurs qui pour vous ont une mentalité de débile.

7.Posté par TICOQ le 05/10/2017 10:53

@ 2.Posté par Frigidaire le 04/10/2017

Exact ! S'agissant d'une disparition volontaire, puisque la thèse de l'accident semble s'éloigner, pourquoi autant de moyens ? C'est disproportionné.

8.Posté par à DJ974 le 05/10/2017 12:14

OUI JE LE DIS ET JE LE PENSE car les auditeurs de la radio la dit la fé dont manifestement vous en faites partie sont dans ce profil, ne vous en déplaise!

9.Posté par zoreil du sud le 05/10/2017 13:03

ha lala!! la kiltir du maloki ici est formidable.on jalouse de tout et n'importe quoi . on pleure la bouche pleine
La réunion ile du vivre ensemble , je me marre
les méchants gendarmes qui veulent vous empêcher de rouler bourré et tuer des familles,
en quoi c'est choquant de faire des recherche d'un disparu, ou alors vous pensez que les chiens du peloton sont raciste aussi........remarquez quand on voit comment sont traité les animaux ici , il ferait peut être bien

10.Posté par Pro No Stick le 05/10/2017 16:29

si il est bien vivant, il sortira du bois un jour ou l'autre.
qu'on arrête de dépenser de l'argent public pour rien !

11.Posté par medium le 05/10/2017 20:35

dans le sud les gens pensaient avoir vu le disparu, ce n'était que son esprit qui errent dans les sentiers marrons...

12.Posté par Un ancien philosophe disait : "je sais que je ne sais rien". le 05/10/2017 22:08

Cette situation est très difficile pour les parents du disparu, et elle est autant pour les gendarmes car mine de rien, il s'agit aussi de leur crédibilité. Quant aux racistes de tout bord, je pense qu'il y a un trésor dans le gouffre, vous devriez y jeter un coup d’œil surtout en forte houle.

13.Posté par Hercule Poirot le 06/10/2017 21:10

Postulat 1 : Le gendarme a bien été aperçu à St-Joseph ;
Postulat 2 : Ses coéquipiers sont donc lavés de tout soupçon (jetés un peu à la va-vite, à mon humble avis) ;
Le gendarme disparu marchait donc bien en seconde position, sur la cordée des 3 randonneurs.
Il se serait donc caché sur le seul tronçon du chemin le permettant : celui du point de vue sur Roche Plate, dans l'intention de laisser passer le serre-file qui aurait donc rejoint le premier de cordée à Ty Col, sans l'apercevoir.
Puis serait redescendu dans Mafate, qu'il aurait traversé avec une bosse grosse un oeuf de pigeon sur le front et probablement un peu sonné, selon les infos relayées par la presse.
Il aurait enfin rejoint le sud sauvage dans cet état, soit par les cirques, soit par la route, après avoir quitté les montagnes.
Le tout sans que personne ne l'aperçoive en chemin, ni les randonneurs, ni les commerçants, ni les automobilistes, ni les gramounes qui guettent en permanence partout dans l'île.
Et bien j'espère que tout cela appartient au domaine du possible, je l'espère sincèrement...

14.Posté par Manu le 07/10/2017 13:06

Bravo les racistes Réunionnais, vous faites honneur à votre île...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >