Océan Indien

Affaire Catherine Boudet: Les précisions du père

Mercredi 4 Mai 2011 - 17:31

Dans notre dernier article sur Catherine Boudet, paru le 3 mai, nous avons retranscrit les propos des parents de la journaliste réunionnaise établie à Maurice, et faisant actuellement l'objet d'une enquête de la justice mauricienne pour allégations malveillantes et mensongères sur la personne de Stéphane Sinclair. Le père de Catherine Boudet a aujourd'hui émis le souhait de rectifier certains de ses dires et de s'exprimer davantage sur le sujet. Voici son communiqué.


Affaire Catherine Boudet: Les précisions du père

Au préalable, vous pouvez consulter les articles précédents (Ile Maurice : Les parents de Catherine Boudet inquiets et Une réunionnaise arrêtée à Maurice).

Communiqué de Serge Boudet, père de Catherine Boudet:

"Nous avons été excessifs dans nos propos en disant que Catherine Boudet "... était sous surveillance et ne pouvait pas communiquer". En réalité, faisant l’objet d’une inculpation provisoire, elle n’a pas le droit de s’exprimer sur cette affaire, et elle doit rester à la disposition de la police.

Catherine Boudet a toujours fait preuve de rigueur dans son travail et personne ne peut mettre en doute sa conscience professionnelle, comme universitaire ou comme journaliste. Elle a beaucoup de volonté et elle a toujours su faire passer les considérations d'ordre éthique avant les considérations personnelles. Elle s’est toujours beaucoup intéressée à l’île Maurice, pour preuve le sujet de sa thèse de doctorat en sciences politiques qui porte sur Maurice, et le nombre d’articles relatifs à Maurice, parus dans des revues spécialisées. C’est ce grand intérêt pour la culture et l’histoire de l’île qui l’a placée dans cette situation, en voulant protéger le patrimoine des archives mauriciennes.

Notre inquiétude est due au fait que cette affaire est troublante à plus d’un titre : Pourquoi cet interrogatoire de Catherine Boudet et cette incarcération dans des conditions humiliantes ? Pourquoi, le personnage objet du dépôt de plainte, soupçonné d’imposture (se faisant passer pour un historien ayant présenté une thèse à La Sorbonne), et d’évasion de documents d’archives, est-il laissé libre de prendre l’avion ? A-t-on seulement fouillé ses bagages ? Pourquoi alors qu'il y a deux dépositions contre cet individu, on le laisse quitter le territoire mauricien ? Pourquoi n'a-t-on interrogé et arrêté que la journaliste, et pas la première personne ayant déposé avant elle? Pourquoi la police de Rivière du Rempart a-t-elle empêché une troisième personne de consigner sa déposition ? Pourquoi la CCID (Central Criminal Investigation Division) a-t-elle présenté à la presse l’action de Catherine Boudet comme une vengeance d’une femme éconduite ? Allégation sans fondement et portant gravement atteinte à sa réputation ? Pourquoi cette volonté d’humilier d’un côté ? Pourquoi tant de mansuétude de l’autre ? Beaucoup de questions très troublantes."
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2789 fois



1.Posté par Gerard le 04/05/2011 17:55

Le gouvernement mauricien se réveille !!! La question reste entière : pourquoi a-t-on laissé partir l'escroc, et muselé la journaliste ?

http://www.defimedia.info/articles/3897/1/Affaire-Stephane-Sinclair--Le-bureau-du-PM-confirme-que-des-faux-ont-ete-utilises/Page1.html

2.Posté par pasfaireérrèrelorlà le 04/05/2011 18:33

Monsieur Boudet, votre fille a commis trois erreurs majeures:

1°Elle a le tort d'être intelligente,

2°Elle serait classée à Maurice au niveau ethnique, comme une "frontière" (limite blanc mulâtre), donc non prioritaire question préférence, face au blanc Sinclair,

3°Elle a implicitement dépeint les personnes qui ont introduit Sinclair dans les milieux gouvernementaux, comme des niaises.

Donc en s'en prenant à votre fille les pouvoirs publics abusés par Sinclair, de même que ces personnes qui actionnent actuellement la plainte contre elle, lavent leur réputation et leur honneur face à l'opinion publique mauricienne.

Votre fille s'est exclusivement préoccupée du patrimoine mauricien. Elle n'a pas songé, ce faisant, qu'elle était entrain de traiter les personnes abusées par Sinclair: d'imbéciles, de niaises, de naïves...

J'espère que vous mesurez la susceptibilité développée en général par les responsables des pays nouvellement indépendants.

Posez vous la question: Si Sinclair devait être impliqué en quoique ce soit dans ce que votre fille a dénoncé, combien de beaux linges locaux auraient été mis en cause ?

C'est tellement plus facile de salir Catherine en la traitant d'amante éconduite, de dépressive notoire,de diffamatrice etc...

Je crains qu'au petit niveau de MAURICE, les tracasseries actuelles de votre fille Catherine relèvent exclusivement de la "Raison d'État".

Vous devriez pouvoir bombarder le Ministère des affaires étrangères français dans un tel cas; sauf que ce sont tous des c.... molles (désolé de la trivialité du propos mais il a le mérite de la concision).

Je vous soutiens tous pleinement dans cette affaire.

3.Posté par mwa la pa di le 04/05/2011 18:56

Pas étonnant avec nos cousins voisins. la coruption est forte à Maurice.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >