Justice

Affaire Carl Davies : L'avocat général requiert l'acquittement

Vendredi 23 Juin 2017 - 10:28

15h07 : L'avocat général a requis l'acquittement de Vincent Madoure. Selon lui, les charges ne sont pas inexistantes mais insuffisantes pour justifier une condamnation.

L'audience avait connu un rebondissement ce vendredi matin. Au troisième et dernier jour de procès de l'affaire Carl Davies, la Cour a décidé une requalification des faits.

Poursuivi pour homicide volontaire, Vincent Madoure encourt à présent la prison à perpétuité pour meurtre aggravé en bande organisée. Dans cette affaire, le doute subsistait entre un homicide et un crime en bande organisée. Me Bonifiace avait ce matin quant à lui demandé de requalifier le chef d'accusation en "coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Les juges en ont décidé autrement. 

Cette matinée a d'abord été marquée par un témoignage poignant de la famille de Carl Davies. Enfin entendu, le père du marin britannique, Andy Davies, a commencé par remercier les services de police et la justice française "d’avoir rendu ce procès possible". "Jusqu’au jour où j’ai perdu mon fils, je n’avais jamais entendu parler de La Réunion. Ça fait une semaine qu’on est ici et tout le monde a été si gentil et accueillant. Je réalise que mon fils n’a pas eu de chance. Mon fils était tout ce que cette bande n’est pas : calme, honnête et travailleur (…)"

"Je m’excuse pour quatre mots ("Vous êtes un assassin" à l'encontre de Vincent Madoure ndlr). Eux ne se sont jamais excusés, ils s’en foutent de ce qu’ils ont fait à notre famille, ils ne connaissaient même pas son nom", affirme-t-il, avant de revenir sur le jour où il a appris la nouvelle et a dû l’annoncer à sa femme. "J’avais une heure avant qu’elle ne rentre à la maison. C’était l’heure la plus longue de ma vie".

"Quand mon fils est mort, une partie de moi est morte"

La mère, Maria, en larmes, avoue vouloir parfois en finir : "Quand mon fils est mort, une partie de moi est morte". Elle avoue comprendre pourquoi son fils était heureux, le 7 novembre 2011, et lui avait parlé au téléphone de cette " belle"  île. Elle se retourne ensuite et s’adresse à Vincent Madoure : "Il faut quitter les mauvaises personnes et arrêter. Vous avez des enfants et je ne veux pas non plus que votre mère se retrouve dans la même situation que moi".

Cette famille de classe ouvrière dans un petit village anglais a dû déménager à la campagne pour tenter d’oublier. Elle ne fête plus Noël et prend un jour de congés tous les 9 novembre (jour de la découverte du corps de Carl Davies). "Nous étions heureux, mais on ne sera plus jamais les mêmes, affirme la sœur, Kerry, ils auraient pu tuer mes parents en même temps que mon frère, tant qu’à faire". 

Soe Hitchon sur place

Zinfos974
Lu 5996 fois



1.Posté par Justice et hommage à toutes les victimes civiles (Victime civile Gloseur sensé) le 23/06/2017 11:33

"Nous étions heureux, mais on ne sera plus jamais les mêmes, affirme la sœur, Kerry, ils auraient pu tuer mes parents en même temps que mon frère, tant qu’à faire".

Vous avez dit perpétuité pour les criminels ? Les victimes civiles innocentes tuées, exécutées, fusillées, victimes des conflits armés, des guerres y compris internes, subissent la même terrible souffrance et injustice ; et pourtant, la plupart de leurs criminels de l'Etat ne sont point poursuivis ni condamnés, en toute impunité républicainement.

2.Posté par Olivier le 23/06/2017 11:42 (depuis mobile)

Perpétuité sans conditions de remises de peine ou de liberté conditionnelle faute de peine de mort pour ces enc..és, courage à la famille en espérant qu ils puissent enfin faire leur deuil

3.Posté par loyada le 23/06/2017 13:47

1.Posté par Justice et hommage à toutes les victimes civiles (Victime civile Gloseur sensé)*** et toi , tu es vraiment a coté de tes pompes !!!!!!!!!!!!!!!! quelle comparaison ?

4.Posté par Dolly Prane le 23/06/2017 13:52 (depuis mobile)

Vincent Madoure encourt à présent la prison à perpétuité pour meurtre aggravé en bande organisée
Ils sont où les autres ?
Mi té li avant ce soir mi té dénonce les autres gratels remarque avec cette justice laxiste il espère trappe que 5 ans

5.Posté par Le Troll de Cité le 23/06/2017 16:31

@ 1.Posté par Justice et hommage à toutes les victimes civiles (Victime civile Gloseur sensé) le 23/06/2017 11:33

C'est quoi le foutu rapport ???

Cette humble famille aurait donc une quelconque responsabilité dans les conflits mondiaux qui engendrent des victimes civiles...

Rien que de me relire je réalise encore plus nettement la profondeur de l’indécence de votre commentaire.

Un peu de dignité, voyons ! Votre propre souffrance ne pourra s'atténuer par celle des autres !

6.Posté par Choupette le 23/06/2017 17:10

Avant de mourir, ce pauvre garçon est mort en 2 fois.

La première en voyant la tronche de son(ses) agresseur(s), dans le noir.

La deuxième quand il a été tué.

Cette histoire me ramène en 1992.

7.Posté par Yabos le 23/06/2017 18:15

Ce triste sire va être acquitté, avec félicitations du jury. Voire , pourquoi pas, une décoration. C'est cela notre justice permissive, ou le coupable a droit à des égards et la victime oublié. J'ai honte pour La Réunion et pour la France. Pourtant, je suis , moi, même, Reunionnais et donc Français. Une personne âgée qui a quelque mal à comprendre l'évolution de notre société.

8.Posté par Jose le 23/06/2017 18:39

La lie de notre système, qui assassine celui qui travaille pour qu'eux puissent se la couler douce.
En plus, tous ces coûts (tribunal, avocats, prison) seront encore à notre charge.
Aux requins le madoure et sa bande d'abrutis, rien ne pourra réparer les dégâts occasionnés!

9.Posté par Dazibao le 23/06/2017 18:39

Les parents de la victime ont une grandeur d'âme hors du commun. Je leur souhaite du courage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter