Courrier des lecteurs

Adam Smith, a fini sa vie... comme douanier

Mercredi 1 Avril 2009 - 15:45

Pour tous les économistes sérieux, le père de l’économie est Adam Smith, un peu comme Newton est le père de la physique. Adam Smith qui inventa la main invisible du marché, la fameuse main invisible qui "autorégule" les actions d’échange, de production et de consommation des hommes, cette main invisible qui fait que l’offre équilibre la demande, qu’il n’y jamais de chômage, de crise, de bulles, de krack etc. Adam Smith qui finit sa vie comme douanier, ce qui est bien tragique pour un théoricien du libre échange.


Adam Smith père du calcul économique rationnel et thuriféraire de l’égoïsme

Adam Smith,  a fini sa vie... comme douanier
A qui l’on doit la phrase la plus célèbre de l’économie politique. Je cite: "Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur, ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais du souci qu’ils ont de leur propre intérêt. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur amour propre, et nous ne leur parlons jamais de nos propres besoins, mais de leurs avantages". En d’autres termes, soyez égoïstes, calculateurs, rationnels, et tout ira bien. C’est la base de l’enseignement que subissent ces malheureux étudiants en sciences économiques... Milton Friedman le libéral s’est toujours réclamé de Smith. Quand on lui demandait : "Quoi de neuf?" Il répondait: "Adam Smith".

Et tout ça n’est que calembredaines...

Calembredaines et billevesées. Adam Smith n’a jamais décrit des hommes rationnels et calculateurs. Au contraire. J’assistais hier à la soutenance de thèse d’un jeune Madjid Aggar, aspirant au titre de docteur en sciences économiques. Ce jeune homme nous parlait fort bien d’Adam Smith, qui ne s’est jamais défini comme un économiste, mais plutôt comme un philosophe. Il a écrit une superbe "Théorie des sentiments moraux", où il apparaît que l’homme est mu par les passions dans ses relations économiques et sociales. Il aime susciter l’admiration et l’envie, il est vaniteux, la persuasion est au cœur de sa démarche, c’est un imitateur né, il est "mimétique" dirait René Girard, il est tout à fait capable de générosité, d’humanité, de compassion, d’amitié.

Bref, on est aux antipodes de la loi de l’offre et de la demande et du consommateur de pavlov qui achète un peu plus quand les prix baissent et un peu moins quand les prix montent. Merci Adam Smith, peut être que l’humain passera un jour devant l’économique. La phrase : "J’étais bien, j’ai souhaité être mieux, et voilà où je suis!" Adam Smith.

Source: Bernard Maris, L'autre économie, chronique de France inter du 1er avril
boyer@yahoo.com
Lu 619 fois



1.Posté par Logique le 01/04/2009 17:30

Une partie des principes, ceux qui régissent l'offre et la demande, ne sont jamais que ceux qui régissent la nature dans son ensemble:
S'il y a plus de proies, les prédateurs peuvent proliférer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus assez de proies et alors le nombre de prédateurs se met à baisser, etc.
Ces phénomènes de régulation sont complexes car, bien évidemment, dans la nature comme ailleurs, il y a des millions de sortes de proies et de prédateurs qui cohabitent, plus le climat, plus les maladies, etc.

Réduire l'Homme à une sorte de robot qui ne réagit qu'à un calcul mathématique pour expliquer l'économie de l'offre et de la demande est aussi stupide que de prétendre qu'il ne tient aucun compte de ce genre de paramètres.

Nous visons dans un monde complexe, et toute simplification excessive est inopérante.
C'est bien pour cela qu'aucun économiste n'a jamais rien prédit avec plus de pertinence que la voyante du 3639 code "Futur" à 0,39 cts d'Euro la minute.

Dans ce domaine, je tiens pour acquises seulement 2 choses:
1) Les actions des hommes ne sont pas uniquement basées sur des aspects financiers car ils ont une psychologie complexe: Leur bonheur ne se mesure pas en Euros.
2) Pour tout homme ou presque, son intérêt propre est plus important que l'intérêt de ses amis, qui est plus important que l'intérêt de ses concitoyens, qui est plus important que l'intérêt de personnes qui lui sont étrangères.

- Le monde actuel est coupable d'ignorer en grande partie le point 1 et de tenter de réduire les hommes à une carte de crédit sur pattes.
- Les plans quinquennaux et le collectivisme étaient stupides d'ignorer le point 2

Une fois constaté le point 2, il appartient de construire une société qui en tienne compte pour en éviter les dérives tout en ne cherchant pas à le nier.

Tout angélisme excessif qui pourrait laisser accroire que les hommes ne sont que bonté ne peut émaner que de personnes n'ayant jamais fréquenté de cours de récréation en primaire ou en collège: L'homme n'est ni naturellement bon ni naturellement égoïste ou méchant.

L'Homme tente en général de survivre, tente de se valoriser aux yeux de ses pairs, tente d'être heureux au mieux.

S'il vit dans une société qui valorise la Rolex, il voudra probablement en avoir une avant 50 ans pour ne pas passer pour un looser.
S'il vit dans une société qui valorise le vélo, il détestera probablement les 4x4.

Il y aura toujours dans une société 2% de grande âmes, 2% de salauds absolus et 96% de gens qui vont où les mène leur éducation, la société dans laquelle ils vivent et le courage qui les anime.

2.Posté par Pierre dupuy Junior le 01/04/2009 19:54

1. Je vous conseille la lecture des theoriciens de l'economie de l'information et des utilitaristes (courant philosophique dont je me reclame) , ca devrait vous plaire.

3.Posté par le pourri le 02/04/2009 15:56

Adam Smith est devenu Commissaire aux Douanes à 55 ans et Recteur de l'Université de Glasgow sur la fin de sa vie. Cessez de répéter n'importe quoi.

4.Posté par boyer le 02/04/2009 17:19

finir Commissaire aux Douanes et fonctionnaire c'est un desaveu pour un libre echangiste. arf! arf!

D'ailleur wikipedia raconte aussi: Smith meurt le 17 juillet 1790 à l’âge de soixante-sept ans, dans une relative indifférence vu les troubles révolutionnaires qui agitent alors la France et menacent la campagne anglaise. Il est enterré simplement à Canongate, on peut lire sur la pierre tombale : « Ci-gît Adam Smith, auteur de la Richesse des nations »

C'est Madelin qui souhaitait finir fonctionnaire à l'OCDE....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Juillet 2019 - 11:44 Quand féminisme et écologie se rencontrent