MENU ZINFOS
Société

[Actualisé] Panier alimentaire et droit d'alerte pour les consommateurs: Les annonces de Macron


Emmanuel Macron a continué de décliner ses mesures pour lutter contre la vie chère en Outre-mer. C'est devant les citoyens tirés au sort de l'Observatoire des prix qu'il a révélé deux nouvelles mesures.

Par N.P - Publié le Jeudi 24 Octobre 2019 à 12:48 | Lu 4438 fois

Pool images : Ludovic Laï-Yu - Journal de l’île de La Réunion
Pool images : Ludovic Laï-Yu - Journal de l’île de La Réunion
Le chef de l'Etat est entré dans le vif du sujet concernant la vie chère. Avec plus de deux heures de retard sur le programme initial, Emmanuel Macron était de retour à la préfecture à 12H30.

Pour sa deuxième journée de visite, le président de la République est allé, comme convenu, à la rencontre des citoyens impliqués dans les dispositifs qui ont résulté du mouvement des gilets jaunes, c'est-à-dire l'Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus et le Conseil Consultatif Citoyen. Des rendez-vous qui n'ont été révélés que tardivement par l'Elysée qui a semble-t-il souhaité cadrer au millimètre la teneur de ces échanges. 

Au cours de cet échange, Emmanuel Macron a annoncé la création d'un droit d'alerte pour les consommateurs qui estiment voir des dérives tarifaires. La mise en application de cette mesure sera dévoilée prochainement. 

Autre annonce, le lancement d'une étude pour la création d'un panier alimentaire composé de produits locaux. Un panier qui serait financé par l'Etat et la Région et à destination des plus fragiles, notamment ceux vivant des minima sociaux. Ce panier ne tablerait pas sur une composition alimentaire au rabais mais bien sur une alimentation de qualité. "C'est un investissement sur la santé", a préconisé Emmanuel Macron

Un tacle à l'adresse de la Région

Enfin, retenons le tacle envoyé à la Région à propos de la continuité territoriale. Emmanuel Macron a estimé que l'Etat n'avait pas à signer un chèque alors que c'est le marché aérien qui est défaillant.

Plus tôt dans la matinée, les 50 citoyens tirés au sort de l'OPMR ont échangé avec les ministres (pour rappel, c'est la ministre de l'Outre-mer Annick Girardin qui avait proposé que 50 citoyens tirés au sort rejoignent l'observatoire des prix lors de la crise sociale). La ministre du Travail Murielle Pénicaud a également fait le déplacement.

Des échanges pour lesquels ils ont dû insister, n'ayant au départ été conviés qu'au pique-nique de ce vendredi à Petite Ile. Emmanuel Macron, lui, ne devait rencontrer qu'une délégation composée de 7 personnes. Une rencontre qui aurait pu ne pas avoir lieu, les citoyens expliquant ce mardi lors d'un point presse l'importance d'être reçus tous ensemble.

C'est ensuite une rencontre avec des membres du Conseil consultatif citoyen, eux aussi tirés au sort, qui attendait le chef de l'Etat. Un dispositif censé permettre aux citoyens réunionnais d’être davantage associés dans le processus de prise de décision publique. 

Photos : Pool images - Ludovic Laï-Yu - Journal de l’île de La Réunion





1.Posté par LORHEIN le 24/10/2019 13:09

Vous pouvez le garder SVP !

2.Posté par Kunta Kinté le 24/10/2019 15:08

" tirés au sort " l'Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus et le Conseil Consultatif Citoyen.
Les NON " tirés au sort " servent , serviront à quoi après son départ en rentrant au bercail , l' Elysée

3.Posté par DURAND le 24/10/2019 16:32

il y a deja le CCAS pour les colis alimentaire

4.Posté par GIRONDIN le 24/10/2019 17:02

.... Un tacle à l'adresse de la Région....

Divorce consommé.

Va lui rester à soutenir Mme le Pen.

5.Posté par MôveLang le 24/10/2019 17:18 (depuis mobile)

Et si pharaon didier 1er supprimait la continuité territoriale, c'est obligé que les tarifs vont baisser.

6.Posté par Veridik le 24/10/2019 17:56 (depuis mobile)

Un droit d'alerte ? Mais il se fout de la gueule du monde ? S'il était à l'écoute de la population, il aurait su depuis bien longtemps que l'on dénonce la vie chere

7.Posté par Modeste le 24/10/2019 18:02

au fait il est où notre Ratenou....??? on le voit nulle part!

8.Posté par gland le 24/10/2019 18:12

quelle misere serieux

9.Posté par MT CRISTO le 24/10/2019 18:33

Quelle triste misère que ces annonces au ras des pâquerettes. Qu'il retourne vite en Métropole vendre sa salade électorale !

10.Posté par Choupette le 24/10/2019 19:44

6.Posté par Veridik

La vie est chère, mais ils débarquent tous ici, et par tous les moyens.


11.Posté par JORI le 24/10/2019 20:23 (depuis mobile)

4. Girondin. Il a une veste multi cartes. Ça ne pose pas de problème. De toute façon, la Réunion ayant virée RN et LFI, il va bien falloir qu'il s'adapte s'il veut conserver son siège ou gagner St Denis.

12.Posté par nid le 25/10/2019 06:26

oui c'est comme les reunionnais en metropole on les entend pas au debut mais quand meuman leur manque il pleurniche.....pour revenir au pei un conseil quitte pas la reunion, reste la meme....

13.Posté par Lakol zak sosso le 25/10/2019 08:38

Attention :
Notre société doit changer mais, force est de constater qu'elle a pris la plus mauvaise direction depuis prés de trente ans ! Depuis les années 80, on dépense plus que ce que l'on gagne, et on a atteint le point de rupture.

Résultat : une nation endettée à un point tel que si elle était considérée comme un ménage (gérée en bon père de famille), elle aurait été depuis longtemps en procédure de surendettement.

Cette situation a contraint les pouvoirs successifs à mettre des pansements sur des plaies devenues béantes au rythme de l'endettement, faute de capacité financière suffisante et surtout faute de volonté.

Une nation comme la notre doit avoir une vision à long terme pour entrainer avec elle une dynamique de changement à la hauteur des enjeux dictés par une concurrence internationale jamais égalée. C'est une réalité ! Mais cette vision repose avant tout sur un bien-être partagé ! Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui !

Je ne suis pas pro-Macron, je n'ai pas voté pour lui. Pour autant, il faut rétablir une vérité. L'héritage de ces glorieuses à crédit est tellement lourd à porter que tous les présidents se sont cassés les dents en essayant de ramener (à leur manière) de l'ordre dans les affaires publiques. Sarko-Hollande un petit tour et puis s'en vont !

Au crédit de Macron on pourrait lui accorder sa franchise. Contrairement aux autres présidents qui nous ont caressé dans le sens du poil en nous laissant par la suite des ardoises, lui assume la difficulté de la tâche !

Pourtant, il faut faire quelque chose ! au lieu de s'attaquer aux milliards d'euros fraudés, au lieu de s'attaquer à la corruption gangrène de la nation toute entière, encore plus chez nous, en donnant à nos tribunaux les moyens d'accompagner l'apurement de la dette en faisant payer la principaux auteurs identifiés, on rajoute de la rancœur chez les citoyens en laissant croire que c'est impossible.

Au lieu de mettre fin aux niches fiscales, au traitement de faveur accordé aux riches (dont certains ont bénéficié sans frauder par ailleurs), en poursuivant localement une défiscalisation au lieu de faire des logements sociaux, défiscalisation qui a ruiné notre foncier et exclu le Réunionnais de fait, aux aides accordées aux entreprises qui ne créent pas d'emplois (60 milliards!!!!), au lieu de créer des postes de contrôleurs fiscaux-sociaux suffisants pour enrayer toute tentation chez les malfaiteurs, j'en passe... ce sont les plus faibles qui payent la facture laissée par les nantis. Double punitions !

Pour la Réunion le "en même temps" doit prévaloir à savoir : un encrage dans le zone certes, mais surtout une société réconciliée, juste, solidaire… force de toutes les ambitions. Il faut un plan sur dix ans au moins pour mettre progressivement fin à cette société de l'assistance dans laquelle les différents gouvernements se sont engouffrés, parce qu'ils pensaient suffisants pour calmer la population.

- on a déjà confisqué l'emploi et favorisant le goutte à goutte ( contrats précaires à outrance malgré les cadeaux faits aux entreprises). La gestion de ces contrats est devenue un terreau pour nos élus qui les exploitent comme moyen de pression sociale et de maltraitance). Il faut changer cela et vite !

- aujourd'hui on avance vers une confiscation de la nourriture avec ce panier alimentaire et là encore ce sont les plus fragiles qui vont encore perdre en dignité. Pire, si ce dispositif était amené à être géré par nos élus. Il y a suffisamment d'associations et de bonnes volontés pour faire ce job consciencieusement, sans arrière pensée : ne faites plus les mêmes erreurs ! Innovons socialement ensemble !

Ce serait une autre forme de mobilisation, citoyenne, entraînante socialement et valorisante.

Président : Les solutions sont à notre portée. Elles doivent permettre de rétablir la justice entre les hommes, la justice sociale, la justice fiscale, la justice économique… DE LA JUSTICE POUR TOUS ! sinon ce sera le K.O. que nous redoutons tous car ses effets ne peuvent être que dévastateurs ! Il nous reste très peu de temps pour envoyer un signal fort et positif à la population. Agissons ensemble !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes