National

[Actualisé] Haute-Garonne : Trois véhicules se trouvaient sur le pont au moment de son effondrement

Lundi 18 Novembre 2019 - 12:47

Le pont avant son effondrement
Le pont avant son effondrement
Un pont s'est effondré ce matin vers 8h au nord de Toulouse. Le pont métallique reliait Mirepoix-sur-Tarn et Bessières dans le département de Haute-Garonne. Un camion et une voiture sont tombés dans le Tarn. Selon La Dépêche du Midi, un adolescent de 15 ans qui se trouvait à bord de la voiture tombée dans la rivière est mort.

Les gendarmes et les pompiers sont mobilisés sur place et la départementale 71 est actuellement coupée à la circulation. 

Selon les premiers éléments, le pont a cédé au moment du passage d’un poids lourd dont le tonnage était supérieur à la limite autorisée.

Ce pont mesurait 150m de long et 5m de large. Il avait été rénové en 2003 par le Conseil départemental de Haute-Garonne.

Près de trois heures après l'effondrement, le bilan se précise mais demeure provisoire : trois véhicules au moins se trouvaient sur le pont au moment de son effondrement. Arrivé sur les lieux, le procureur de la République de Toulouse déclare qu'un adolescent de 15 ans est mort. A 10H30 locales, selon le SDIS, le bilan provisoire fait état de 9 victimes dont 2 urgences absolues et 4 victimes localisées sur les berges. Un PC interservices est en fonctionnement. 3 hélicoptères sont sur zone. 



Zinfos974
Lu 7903 fois




1.Posté par Didier le 18/11/2019 18:59

Il voulait quoi le chauffeur en ignorant l'interdiction de passer pour les camions de plus de 19 tonnes ? Prendre un raccourci, éviter quelques kilomètres de route à faire en plus ?
Dans cette société les dirigeants nous disent que même "le temps c'est de l'argent", en fait ne pas prendre son temps conduit souvent à la catastrophe, voire à la mort... et à celle des autres.

2.Posté par justedubonsens le 19/11/2019 11:26

Avant d'incriminer le chauffeur du poids lourd, il faut attendre les conclusions de l'enquête, car il semble que personne ne connaisse, pour l'instant, le tonnage de ce camion quand il s'est engagé sur le pont.
Pour mémoire, lorsque le pont de la rivière St Etienne s'est effondré, une visite technique des piles avait été réalisée quelques jours avant et les techniciens n'avaient pas relevé d'anomalie.
Il est toujours facile aux autorités d'incriminer un individu pour dégager leurs responsabilités.

3.Posté par " VIEUX CREOLE " le 19/11/2019 11:41

A L ' ENTRÉE DE CE PONT SUSPENDU IL EST BIEN INDIQUÉ QU'IL NE PEUT RÉSISTER QU'A DES CAMIONS DE MOINS DE 19 TONNES MAXIMUM ! OR , LE POIDS LOURD QUI A FAIT ECROULER CE PONT PESAIT PLUS DE 40 TONNES ( ai-je entendu sur une radio métropolitaine ) ! ! !

---SI C' EST EXACT , il ne faut pas chercher ailleurs la cause principale de ce drame atroce avec toutes les conséquences qui en résultent ! ! !

4.Posté par Biloute le 19/11/2019 12:31

Condoléances et courage à la famille de ce jeune.

Perdre un enfant dans ces conditions, je n'ose imaginer la peine.

5.Posté par maikouai le 19/11/2019 12:45

En fonction des données fournies par le reportage, la charge limite de ce pont de 150 mètres, est de 19 tonnes. En plus de la signalisation du tonnage limite à ne pas dépasser là, quel dispositif existe en plus sur ces types d'ouvrage pour éviter que 4 à 5 camions de 10 tonnes /longueur moyenne 10m par véhicule, ne puissent pas se retrouver en même temps sur ces ponts à charge limitée ?
Cette interrogation n'excusant en rien la faute du conducteur de ce poids lourd si la charge dépassée bien la limite autorisée.
Cette remarque est proposée pour souligner le fait que la "Sécurité et autre contrôle sécuritaire" sont en général beaucoup plus fantaisiste qu'efficace. Un exemple parmi d'autre : le radar, constate l'excès de vitesse et remplit les caisses, le limiteur de vitesse, interdit tout dépassement de vitesse et préserve des vies..., les contrôles dans bien des domaines hélas se résument pour l'essentiel qu' à détenir des documents bien estampillés....

6.Posté par roro 61 le 19/11/2019 13:43

A post 2 , vous avez raison , mais avez vous les dernières nouvelles publiées ce matin ?
Les circonstances de l'effondrement d'un pont près de Toulouse commencent à s'éclaircir mardi 19 novembre. Selon le maire de la commune de Mirepoix-sur-Tarn, le camion qui s'était engagé sur l'ouvrage pesait avec son chargement "plus de 40 tonnes", soit plus du double du poids maximal autorisé.
Les plongeurs de la gendarmerie "ont reconnu l'engin et en faisant l'addition du poids du camion, de ce qu'il transportait, de la toupie, on estime à plus de 40 tonnes, largement. C'était un camion de gabarit hors norme, le pont a craqué", a-t-il précisé. Cette structure métallique datant de 1931 peut supporter une charge maximale de 19 tonnes.

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/11/2019 18:21

fukcd473
Ils me font tous marrer avec leurs commentaires à 2 balles.
Alors les média nationaux balancent sur les ondes que le PL pesait 40 tonnes, alors tous les bisousnours prennent cela pour argent comptant ? Même le maire du bled l'affirme. Ah bon, il était sur le quai de chargement lorsque le PL à quitté la société ?
Je trouve très étonnant cette communication assourdissante de la part des autorités nationales et locales. Le pont était aux normes ! Le pont a été contrôlé en 2017 ! Ce n'est pas nous, c'est le chauffeur. Il a bon dos le chauffeur.
Le pont a été construit en 1931, soit un pont âgé de 88 ans. Et vous pensez qu'il est aussi résistant qu'à ses premiers jours ? Foutaise ! Les spécialistes du contrôle en 2017 on testé la résistance du pont avec quoi ? Leurs bites et leurs couteaux ? Des PL à l'arrêt et à pleine charge sur toute la longueur du tablier ? Ou au nombre de couches de peinture sur la structure du pont ?
Depuis 2012 et en l'espace de 7 ans la France a chuté de 18 places dans le classement du meilleur réseau autoroutier. Au lieu de dépenser 1 euro aujourd'hui, la France préfère en dépenser 10 dans quelques années.
Notre réseau routier est dégradé mais les autorités préfèrent installer des radars dernière génération sur le bord de nos routes.

8.Posté par roro 61 le 19/11/2019 22:59

A post 7 lisez ceci : La piste a été confirmée par le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzéari, en début de soirée. Selon le magistrat, le camion de 20 tonnes emportait une foreuse de 30,8 tonnes. « L’engagement du camion sur le pont est la cause apparente, explique-t-il, mais je ne dis pas exclusive ». Lui non plus n'était pas sur le quai lors du chargement et vous y étiez vous ? Mais il y a un carnet de bord ou si vous voulez en plus simple un bordereau de livraison . Vous prenez les autres pour des cons mais vous c'est l'intelligence .
La tour de Mr Eiffel date de 1887 et elle est toujours debout avec des milliers de gens qui la visite chaque jours , arretez votre délire vos épisodes cévenols ça commence à fatiguer le monde .

9.Posté par Occitan 31 le 19/11/2019 23:10

C'était le gérant de la société qui conduisait le camion donc le plus haut hiérarchiquement qui a fait la connerie .

10.Posté par Llort le 20/11/2019 09:56

7.Posté par PATRICK CEVENNES le 19/11/2019 18:21

vous avez raison, malgré des circonstances évidentes, c'est quand même la faute du méchant Macron

11.Posté par Ti-Tang le 20/11/2019 12:35

@ - 7 Soyez moins vindicatif et méprisant avec vos propos " éclairés" à l'encontre de ceux qui pointent du doigt le tonnage excessif du véhicule ! ( avez vous été brûler un cierge à la vierge noire de la Rivière des pluies pour prétendre détenir LA Vérité ? Elle vous aurait fait des confidences ? )
Ce matin , confirmation du poids - largement - excessif de 50 T du camion et son chargement qui s'est engagé sur un faible pont limité à 19 T .
En métropole , les poids lourds qui font du " cabotage " ont la sale manie , pour économiser quelques litres de gasole , de rouler au GPS avec itinéraire le plus court en option ; des monstres de 40 tonnes remorque à 3 essieux , surpris parfois bloqués sur des voies communales étroites ne permettant pas le passage de ce genre de gabarit . C'est de l'inconscience et de l'égoïsme :" pas vu , pas pris " , pour gratter quelques kms , alors qu'un réseau de routes départementales plus adaptées existe .

12.Posté par Ti-Tang le 20/11/2019 23:29

Pour ceux qui en douteraient : une pratique que la profession préfère taire .
Parmi les chauffeurs que franceinfo a contacté, certains reconnaissent avoir déjà fermé les yeux sur les panneaux de limitation de poids posés en amont de ponts. C'est le cas de Gérard* - un " caboteur - qui sillonne les routes de l'Ouest de la France ("Nantes, Poitiers, Bordeaux, Rennes...") depuis des années au volant de son 19 tonnes. Les mêmes tournées à chaque fois, et donc les mêmes trajets. "A force, tu sais par où passer pour GAGNER DU TEMPS . C'est vrai qu'emprunter un pont interdit permet de faire des beaux raccourcis", raconte le chauffeur.

13.Posté par gilles gourtay le 24/11/2019 23:27

Les dispositifs de limite de tonnage autorisé ne sont pas fiables car rien n'alerte le conducteur que son chargement dépasse le poids prescrit par le constructeur du pont

Les dispositifs de limitation de tonnage autorisé ne correspondent pas à la réalité et sont très peu sécuritaires au vu de l'ouvrage assez ancien. Normalement, la limite de poids aurait due etre abaissée en fonction du trafic routier terrestre important qui détruit les structures vitales du pont. Un dispositif très spécial comme les passages à niveaux de sncf avec barrières et feux clignotants rouges passant sur une balance sous la chaussée de chaque coté du pont permettrait de stopper les véhicules en surcharge et diminuer le risque de rupture de l'ouvrage. Si cela à un cout, la vie des usagers est plus importante et les normes de sécurité doivent etre conformes à la législation en vigueur. Ce manquement aux prescriptions rend ses auteurs responsables des sinistres et doit indemniser les victimes. Une meilleure surveillance du code de la route par les autorités est indispensable.

14.Posté par gilles gourtay le 24/11/2019 23:53

L'Etat est responsable du mauvais entretien des ouvrages et veut que ce soit le contribuable qui paie à sa place pour pouvoir acheter des lbd et lacrymos contre les peuple et se payer des petites orgies alors que des gens meurent à cause de leur insouciance. Les victimes tuées ne peuvent etre incriminées car leur témoignage est enfoui avec elles donc il n'y a pas lieu de faire croire à des mensonges pour dégager ses responsabilités. Des experts à la solde du gouvernement détruiront les preuves pour que l'enquete ne révèle pas la vérité des causes de l'accident et classeront l'affaire sans suite malgré des preuves incontestables fournies par des expert du domaine privé. Les ponts suspendus ne sont pas fiables et trop fragiles et demandent beaucoup de moyens matériels du fait de leur structure ancienne.

15.Posté par gilles gourtay le 25/11/2019 04:53

Ce n'est pas le premier pont suspendu qui s'effondre faute de moyens financiers du Conseil Départemental du fait de la baisse des dotations du Gouvernement et des plans de réhabilitation des ouvrages publics volontairement mis de coté car très onéreux. Si les députés s'occupaient de ces dossiers
épineux et appuieraient le caractère dangereux de l'utilisation de ces ouvrages vétustes, il n'y aurait plus de drames. Seulement ces messieurs vivotent et c'est trop leur mander de travailler un peu sachant que c'est la collectivité qui les paie et se bornent à discourir sans conviction. La prévention routière détient sa part de responsabilité car c'est elle qui devait installer les dispositifs routiers permettant d'interdire le passage des véhicules superlourds de convoi excptionnels autorisé par la préfecture également complice. Il s'agit d'une affaire d'Etat très grave et les ministres concernés par ces actes risquent la destitution par le Sénat et le Parlement Européen et des sanctions pour homicides involontaires. tout est à refaire en France car des personnes malveillantes sabotent les ouvrages de la République et sèment la discorde parmi la population, ce sont des néo-nazis propageant leur vengeance et voulant en découdre avec musulmans, juifs, islamistes parce qu'ils se proclament de race aryenne. Un peu de politique qui nous égare du sujet principal. Avant e s'engager sur un pont, il faut vérifier son état général car des fissures importantes compromettent sa solidité preuve que les infrastructures sont fragilisées.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie