Faits-divers

Accusée de maltraitances mortelles, une mère de famille innocentée

Jeudi 28 Décembre 2017 - 09:16

Accusée de maltraitances mortelles sur son fils de 8 ans, une mère de famille tamponnaise vient d'être innocentée par la justice. Elle avait été mise en examen en octobre 2015 en compagnie de son compagnon pour privation de soins ayant entraîné la mort du petit Liam.

Pour rappel, lorsque les secours étaient venus constater le décès de l'enfant le 22 octobre 2015, celui ci ne pesait que 10 kilos, "à un âge où il aurait dû se situer aux alentours de 30 kg", rappelle le Journal de l'île.

Lors de sa première audition, la mère avait endossé la responsabilité du décès de son fils.

Elle avait été mise en examen et placée en détention provisoire, tout comme son compagnon, père de la victime.

Ils risquaient tous les deux une peine de 30 ans de réclusion criminelle.

Or, durant l'enquête, les premières analyses médicales ont indiqué que la victime souffrait d'une maladie génétique rare, une amyotrophie spinale infantile sévère rapporte Le Quotidien.

Une maladie qui serait directement à l'origine de son décès, d'où le non-lieu prononcé hier par le juge d'instruction.
NP
Lu 3511 fois



1.Posté par cmoin le 28/12/2017 11:25

Et ils n'ont jamais amené l'enfant chez le médecin?

2.Posté par jlr le 28/12/2017 11:55

Il me semble bien qu'à l'époque , nombreux étaient les commentaires condamnant cette femme au bagne , à la prison à vie , voire à la peine de mort . Que disent aujourd'hui les auteurs de ces commentaires ?

3.Posté par fabien le 28/12/2017 13:54

toutes mes condoléances à la famille !
mais moi j'aimerai bien savoir pourquoi et qui a porté plainte contre ses parents qui, du coup, après analyse, s'avèrent être innocents de tous actes malveillants envers leur fils !
c'était parce qu'il ne pesait que 10 kilos que les gens (extérieur / maloki ) ont porté plainte ?
rendez-vous compte de ce qu'a pu subir et ressentir ses personnes là ???
accusé à tort du décès de leur propre enfant !

4.Posté par Veridik le 28/12/2017 14:25 (depuis mobile)

cmoin ne sera pas d'accord avec ce non lieu ...

5.Posté par Henriette Du Mans le 28/12/2017 17:30

Les gendarmes, les pédiatres, les médecins, les magistrats, les experts psychologues et psychiatres, les enquêteurs, les service sociaux, TOUS sont coupables de négligence et de fautes professionnelles dans cette affaire.
Et c'est plus courant qu'on ne croit ce genre d'erreur judiciaire et de violation de la présomption d'innocence, à l'image des déchaînements de lynchage sur Zinfos, Clicanoo ou ailleurs à chaque affaire de ce genre.

L'esprit de vindicte populaire criminelle gît aussi dans l'esprit animal de chaque professionnel de la chaîne judiciaire et de protection de l'Enfance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter