MENU ZINFOS
Faits-divers

Accusé d'avoir violé son voisin vulnérable avec du liquide vaisselle, il veut sortir de prison


Condamné par la cour criminelle il y a 15 jours pour le viol de son voisin handicapé, Mohamed* est en détention pour sept ans. Le septuagénaire qui a toujours nié les faits a fait appel. Il souhaite aujourd'hui être remis en liberté en attendant son nouveau procès.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 3 Mai 2022 à 11:36

Accusé d'avoir violé son voisin vulnérable avec du liquide vaisselle, il veut sortir de prison
D'ici mi-avril 2023, un jury populaire devra se pencher sur l'histoire de Mohamed et celui de son voisin, Salim*, et décider si le premier a profité de la vulnérabilité du second pour le violer plusieurs fois en utilisant du liquide vaisselle au citron comme lubrifiant.

Il y a 15 jours, cinq magistrats de la cour criminelle ont estimé que les faits étaient avérés malgré les dénégations de l'accusé. Dans le rôle de l'avocate générale, Véronique Denizot avait requis 12 ans de réclusion criminelle. Le verdict a été moins sévère : 7 ans de prison et une incarcération immédiate pour Mohamed, âgé aujourd'hui de 72 ans.

Le septuagénaire qui avait une vie amoureuse et sexuelle bien remplie au moment des faits qui lui sont reprochés a fait immédiatement appel de cette décision et sera donc rejugé, cette fois-ci devant une cour d'assises. En attendant ce nouveau procès, il souhaite retrouver la liberté, la même qu'il avait obtenue pendant l'instruction de son affaire; entre 2015 et 2022. Pendant cette période, le Dionysien avait été placé sous contrôle judiciaire malgré la proximité de son voisin désormais placé dans un Ehpad.
 

"La justice lui a toujours fait confiance"

"La justice lui a toujours fait confiance" commentait ce matin un de ses deux avocats, le bâtonnier Georges-André Hoarau. A cinq reprises, Mohamed avait obtenu l'autorisation de voyager, à la Mecque ou à Madagascar. Preuve que le mis en cause ne présentait aucun danger pour la société. Pour les personnes en charge de son contrôle judiciaire, les obligations avaient été scrupuleusement respectées.

"Mon client n'a jamais eu de relations sexuelles avec un homme. Cela ne l'a jamais tenté. Il aime les femmes. Il a une épouse et une maitresse avec qui il a deux enfants", commentent ses conseils, Mes Hoarau et Binsard.

Il téléphone à sa maîtresse en misouk

Que s'est-il donc passé entre janvier et décembre 2012 entre les deux voisins ? Pour la défense, Mohamed se rendait tous les matins chez Salim afin d'utiliser son téléphone et joindre sa maîtresse, loin des oreilles de son épouse. Salim l'aurait plusieurs fois reçu alors qu'il était nu. Les deux hommes âgés et diabétiques auraient alors eu des relations sexuelles au domicile mais également sur le front de mer de Saint-Denis, caché dans un buisson.

Pour les deux avocats, les faits sont techniquement impossibles au vu de l'état de santé des deux hommes. "On peut difficilement imaginer alors qu'ils ont passé les 65 ans, ces deux voisins cachés utilisant du produit vaisselle au beau milieu des joggeurs et des promeneurs", ironise Me Hoarau. Pour celui-ci, la téléphonie montrerait au contraire que les coups de fil à la maîtresse sont avérés. 

Une communauté musulmane petite et discrète

Ce mardi devant les juges de la chambre de l'instruction et afin d'obtenir la libération de leur client, les deux robes noires ont fait valoir l'état de santé de Mohamed souffrant de diabète, d'hypertension et ayant fait quatre accidents vasculaires entre 2012 et 2021. Des soins réguliers à domicile seraient donc nécessaires. Hors de question d'imaginer que Mohamed prenne la poudre d'escampette pour échapper à son futur procès ni qu'il exerce une quelconque pression sur Salim placé dans une institution à cause de son handicap.

Mais le parquet général a proposé aux magistrats de l'instruction de refuser la demande de remise en liberté au motif que l'état de santé du prisonnier était compatible avec une détention. " Les deux protagonistes sont issus d'une communauté musulmane petite et discrète. Tout le monde se connait, il faut donc éviter les risques de pression" a argumenté Emmanuelle Barre, la représentante de la société.

Après y avoir réfléchi, la cour rendra sa décision le 10 mai.

* Prénoms d'emprunt




1.Posté par Sisi le 03/05/2022 14:38

72 ans, une femme, une maîtresse et il a une relation sexuelle avec un homme… ben dit donc

2.Posté par Ouais... le 03/05/2022 15:24

Ouais...

3.Posté par Mi lé fier le 03/05/2022 16:45

J aime beaucoup la pub pour le liquide vaisselle

4.Posté par C.J. le 03/05/2022 19:27

Ben ui! On n'est pas dans "Le dernier tango à Paris" où c'est le beurre qui sert de lubrifiant...
Maintenant à 72ans diabétique et plusieurs problèmes cardiaques, violer !
Le souffle coupé !

5.Posté par Mélanie le 03/05/2022 19:41

Amdoulah!

6.Posté par DELLON le 04/05/2022 04:36

LE FRONT DE CETTE HISTOIRE JE PENSE C'EST IMPOSSIBLE
EN PLUS DU HOMME MALADE POUR MOI C'EST IMPOSSIBLE CETTE HISTOIRE

7.Posté par politicorect le 04/05/2022 07:12

à Post 3 : on a l'impression que le journaliste a eu envie de dire la marque du liquide vaisselle, je reste sur ma faim, c'était citron vert ou citron jaune ? bravo, quelle élégance !

8.Posté par PIPO 🙈 🙉 🙊 le 04/05/2022 09:01

Putain d'histoire ou est la vérité,

9.Posté par Antoine le 04/05/2022 15:59

L'histoire raconte que le liquide vaisselle était de senteur vanille et avec des micros bille....

10.Posté par Doah le 04/05/2022 20:20

Pauvre Mr Mohamed pffff n'importe quoi cette histoire 🤬🤬🤬 encore des personnes mal intentionnées qui doivent être jaloux de la réussite de Mr Mohamed j'en suis certaine!!! comment peux t'on laisser ce Mr en prison impossible d'avoir commis ça avec son état de santé et la justice française cautionné ça 😱😱😱😱 le monde va mal

11.Posté par Sparo le 05/05/2022 05:49

C'est bien ça,vivre ça vie voyage en attendant l'instruction du dossier et là il veut qu'on lui fasse confiance sachant qu'il a 7 ans sur sa tête déjà.un pervers et profiteur reste enfermer espèce zanimo.viol plus faible que ou mi espere laba va fait pareil ek ou.

12.Posté par Madeleine le 05/05/2022 12:50

C'est le Sodomiseur Fou !
En plus, il y a "circonstances aggravantes" là, car le citron ça pique !
Au gnouf !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes