MENU ZINFOS
Communiqué

Accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur: La triple peine pour Nadia Ramassamy


Par Nadia RAMASSAMY Présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer Députée de La Réunion - Publié le Lundi 1 Juillet 2019 à 17:30

Vendredi 27 juin, l'Union européenne a conclu un vaste accord de libre-échange avec le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay).
 
Loin de réaliser la promesse d'une  "Europe qui protège", cet accord est une triple peine pour les citoyens européens, du continent et des régions ultrapériphériques (en particulier la Guyane).
 
Une peine démocratique, d'abord. Quelques semaines seulement après les élections européennes où la LREM promettait une "renaissance", force est de constater que le nouveau monde use des vielles pratiques. Non seulement, ces accords de libre-échange sont décidés en catimini, sans débats démocratiques, mais surtout contre les peuples et sans leurs représentants au Parlement.
 
Une peine écologique et sanitaire, ensuite. "Make our planet great again" vantait le Président de la République à la suite du retrait des États-Unis de Donald Trump de l'Accord de Paris lors de la Cop21. Or, la suppression des droits de douane entre l'UE et les pays du Mercosur va engendrer sur le marché européen l'inondation de produits agro-alimentaires aux normes environnementales, sanitaires et de traçabilité bien inférieures. La nature, la biodiversité et le consommateur européen seront les grands perdants de cet accord.
 
Une peine économique, enfin. Nos agriculteurs ne doivent pas être sacrifiés sur l'autel de la mondialisation. L'importation de viandes et de céréales de pays aux normes sociales et environnementales inférieures constitue une concurrence déloyale. 
 
Au nom de la santé des consommateurs et de l'avenir de l'agriculture, mieux vaut pas d'accord, qu'un mauvais accord.
 
Je demande au Président de la République de ne pas ratifier cet accord, nuisible à l'environnement, dangereux pour notre santé et mortel pour nos agriculteurs.




1.Posté par Pierre Balcon le 02/07/2019 07:23

Et pour nous il y a , derrière tout ça , le sucre brésilien .
Téréos qui s'y est massivement installé doit se frotter les mains .
Désormais la question est : comment se débarrasser du fardeau de La Réunion .
Alors les 28 M€ qui manquent vont bientôt devenir un détail.
Ce sont les 10 % de couillons qui ont voté Renaissance , derrière S Bijoux , qui devront s'expliquer .

2.Posté par SPARTACUS974 le 02/07/2019 16:43

Pas de doute,notre députée travaille à sa réélection en voulant nous faire croire qu'elle œuvre pour les Réunionnais.Elle s'agite dans tous les sens,réagit à toutes les décisions gouvernementales par voie écrite ,espérant tromper l'électeur sa totale inaction.Qu'elle paie déjà ses dettes avant de vouloir donner des leçons au monde entier.
Comment croire des personnes qui passent leur temps en essayant de louvoyer pour ne pas assumer ses responsabilités????Son fils,attaché parlementaire à sa maman (preuve que la soupe est bonne) passe son temps à écrire des communiqués pour sauver sa petite maman d'une future désillusion électorale mais aussi pour préparer le terrain pour les futures municipales.Et dire qu'elle sera une des premières à critiquer Annette pour des emplois familiaux....Votre attitude génère de l'abstentionnisme,un rejet grandissant de la politique de la part de la population.Ayez l’honnêteté de disparaitre mais cela semble au delà de vos capacités .

3.Posté par maikouai le 02/07/2019 18:34

Pas toujours en phase avec la députée Nadia, pour cette fois elle a raison de "ruer ainsi dans les brancards". Les autres parlementaires devraient aussi suivre son exemple et en être de la partie. Ce n'est plus du libre échange commerciale, mais bien d'une concurrence hyper déloyale, par le fait que les Pays du Mercosur, (en enfonçant là une porte ouverte), ne sont pas soumis aux mêmes contraintes que les producteurs européens. Dans ce cadre le glyphosate et autre "chlorpyrifos" devraient pendant encore longtemps continuer à nous empoisonner...Dans ce contexte c'est saugrenu de demander à nos agriculteurs de se passer de produits dangereux mais rentable, néanmoins largement utilisés ailleurs par la concurrence.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes