MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Accord AGIRC-ARRCO : mauvaises nouvelles pour les salarié-e-s !


Par Marie-Hélène DOR, Christian PICARD - Publié le Dimanche 18 Octobre 2015 à 16:57 | Lu 962 fois

Accord AGIRC-ARRCO : mauvaises nouvelles pour les salarié-e-s !
Le Medef vient de décrocher un accord de principe avec la CFDT, la CGC et la CFTC concernant les retraites complémentaires.

L’application d’un tel accord fera qu’à compter de 2019, nombre de salariés, et particulièrement les femmes, devraient travailler un an de plus que ce qui était déjà prévu pour l’âge de leur départ en retraite à taux plein (y compris en ayant tous les trimestres de cotisation) pour bénéficier pleinement de leur retraite complémentaire.

Les salariés qui ne différeraient pas leur départ subiraient les trois premières années de retraite un abattement de 10 % du montant de leur retraite complémentaire.

En outre, l’accord entérine une perte de pouvoir d’achat pour les retraités en prévoyant une sous-indexation des pensions par rapport à l’inflation.

Il s'agit donc d'une nouvelle manœuvre pour contraindre les salariés à différer leur départ en retraite, pour allonger la durée du temps de travail.

Non seulement de telles mesures tournent le dos au principe de justice sociale, mais elles ne permettent même pas d’équilibrer les régimes ARRCO et AGIRC.

La garantie des régimes de retraites repose déjà sur le niveau de l'emploi et l'assiette de leurs financements.

La FSU demande au gouvernement de prendre ses responsabilités pour assurer à tous les salariés des retraites à taux plein sans revenir une nouvelle fois sur l'âge légal de départ à la retraite, et de maintenir le pouvoir d’achat des retraités.

Elle sera particulièrement vigilante et refusera avec détermination tout recul pour les salariés du privé comme du secteur public.
 




1.Posté par edmond le 19/10/2015 07:13 (depuis mobile)

essore mm.le gros "coup pet"le pas loin...

2.Posté par Pierre Balcon le 19/10/2015 07:21

La réforme des retraites de novembre 2010 et les manifestations qui s'en étaient suivies avaient largement contribué à la défaite de Sarkozy aux présidentielles suivantes .
Pour la circonstance les syndicats n'avaient pas ménagé leur peine .
J'espère que cette fois ils manifesteront le même zèle .
Si non nous serions fondés à considérer qu'en fait ils n'étaient et ne sont que des relais politiques.
Nous comptons donc sur la FSU, la CGT , FO et les autres pour démentir cette analyse et occuper la rue pendant au moins 1 mois.

3.Posté par Pamphlétaire le 19/10/2015 12:09

Pur les salariés, ne vaudrait-il pas mieux travailler 39 heures par semaine et avoir la retraite à nombre de trimestres réunis en vigueur? C'est-à-dire revenir à 39 heures par semaine qui a été une des duperies gouvernementales socialistes la plus défavorable.
On ne peut pas travailler moins pendant la durée pour augmenter le rendement du travail. Ce n'est pas logique.
Donc, en travaillant 32 heures par semaine ou moins, les salariés auront la retraite à 70 ans et plus mais d'ici la je pense que les entreprises auront fermé leurs portes à cause des déficits engendrés par l'absence ou le manque de rendement du travail.

"Que l'Etat nous lâche les baskets... Qu'il ne s'occupe plus de nous. Nous ne demandons rien de plus. Plus une subvention. Rien. Nous demandons qu'on nous laisse tranquille." Ernest-Antoine Seillière, président du Medef de 1998/2005.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes