MENU ZINFOS
Société

Accompagnateurs scolaires sur le carreau: "Le côté économique privilégié au côté social"


Par - Publié le Mercredi 1 Août 2018 à 14:32 | Lu 3151 fois

Accompagnateurs scolaires sur le carreau: "Le côté économique privilégié au côté social"
Une énième réunion s’est déroulée ce lundi soir au siège du TCO pour évoquer la problématique des accompagnateurs scolaires de l’ouest. Conséquence de l’obtention du marché par le GET, 54 salariés de la Semto se retrouvent sur le carreau, en l’absence de clause de reprise insérée dans l’appel d’offre.
 
S’ils sont invités par l’association à démissionner de la Semto pour postuler, les conditions semblent peu avantageuses, avec un CDI trop éventuel et la perte de leur ancienneté. De son côté, le président du TCO Joseph Sinimalé avait annoncé lors d'une précédente rencontre qu'il sauverait les emplois, s'engageant même par écrit à ce que le TCO "finance le surcoût que cela pourrait engendrer". La possibilité d’un contrat de sous-traitance avait notamment été évoquée. Mais ces promesses n'ont pas été suivies d'effet.
 
"Il a dit des choses trop vite, alors que juridiquement, c'était pas possible. Et moi j’y ai cru", déplore Richelin Clopon, délégué syndical Solidaires. Jugeant "incompréhensible" l’absence de clause de reprise, le syndicaliste questionne : "Quelle est la volonté derrière ça ? De détruire la Semto ?" Et d'ajouter : "Il y a du travail dans le transport, il manque des personnes, il y a encore de la place à la Semto, mais le problème c'est la volonté politique".
 
"Faire des économies en haut plutôt que sur les pauvres gens"

"Tous ces gens ont servi aux politiques. Et ensuite on les laisse tomber", reproche-t-il. "Ce sont des personnes qualifiées, qui connaissent leur métier. Et on va prendre des personnes où maintenant ? Le GET n'a-t-il pas eu des problème ? Tout le monde le sait !", poursuit-il, alors que l’association est actuellement dans le viseur de certains de ses salariés, touchés par un plan social. "On pourrait faire des économies en haut, sur les cadres, plutôt que sur les pauvres gens", s'indigne-t-il encore.
 
"On a privilégié le côté économique au détriment du côté social", regrette aussi le président de la Semto, Erick Gangama. "On aurait pu éviter d'en arriver là si une clause de reprise avait été insérée".
 
À l’heure de la mise en place d’un PSE, Erick Gangama tient à faire savoir que la Semto a fait de "gros efforts". "Concrètement pendant 3 à 4 mois, on continuera à maintenir les salaires, sur une base de cinq jours et non quatre jours, même si à la prochaine rentrée on passe sur une base de 4 jours. Cela représente 400 à 500.000 euros", indique-t-il. Une option qui sera sans doute choisie par la grande majorité des salariés. 

L'interview de Richelin Clopon (Solidaires) : 

L'interview d'Erick Gangama, président de la Semto : 



Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par LREM le 01/08/2018 15:53 (depuis mobile)

St Paul fait comme LREM

2.Posté par aberrant le 01/08/2018 15:59

la faute ce sont les électeurs de la commune de st paul quand ,ils ont élus un plouck comme sinimalé comme maire et par la suite est devenu président du TCO .CE GARD EST INCAPABLE DE MENTIONNER UNE CLAUSE LIBERATOIRE POUR PRESERVER DES EMPLOIS, DE SES 54 PERSONNES QUI VONT TOUT DROIT POINTER AU POLE EMPLOI. SINIMALE C'EST UNE PERSONNE QUAND LE EN FACE DE OU, LI GAGNE PAS DIT NON , ET APRES IL S'EN FOU, COMPLETEMENT

3.Posté par JORI le 01/08/2018 16:40

"Mais ces promesses n'ont pas été suivies d'effet", étonnant non, venant d'un élu!!!.

4.Posté par cmoin le 01/08/2018 18:23

Et alors?On pas va garder des emplois inutiles!C'est comme ca!

5.Posté par Loulou le 01/08/2018 18:50

Avec des gros doigts kom le maire et son neveu de président de la SEMTO, nou lé pas sorti de loberge. Ke des benalla qui kroient que zot nana tous les droits et okin devoir. Mintenant, quand y vote, y fo ou konné koué ou nana pou fé...

6.Posté par @cmoin le 01/08/2018 19:34 (depuis mobile)

Comme d'hab vous avez beaucoup d'amour à donner aux autres.

7.Posté par doudou le 01/08/2018 19:39

si sinimalé lé responsable , qui peut dire qui est la vice presidente du TCO et qui a suivi l'appel d'offre .
c'est la même personne qui qui s'occupe de la carriere a la possession .

8.Posté par Booba kaaris le 01/08/2018 20:07 (depuis mobile)

Travaillez un peu pour le peuple elus de st paul.

9.Posté par Trop cons! le 02/08/2018 11:43

Sinimalé condamné. Puis réélu ! Et vous avez cru à ses promesses !
Vous n’avez que ce que vous méritez , ô habitants de St Paul!
Maintenant demerdez vous , voila le message du cretin que vous avez réélu et qui ne privilégie que sa famille et ses proches , et ça , il l’avait dej A fait avant , vous le saviez ....
Et je parie qu’il sera encore réélu !

10.Posté par madame irma le 02/08/2018 15:57

Donc le Sini s'est engagé par écrit et personne pour porter plainte? Les syndicats sont doublement couillon dans cette histoire: premièrement pour avoir cru les promesses d'un condamné et deuxièmement pour ne pas attaquer en justice l'écrit que cet élu a fait.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes