MENU ZINFOS
Faits-divers

Accident mortel à l’Étang-Salé : "Cette petite fille est tous les jours avec moi"


Une femme a été reconnue coupable d’homicide involontaire pour avoir mortellement percuté une fillette de 2 ans à l’Étang-Salé en décembre 2021. Les débats et auditions ont permis de comprendre que l’accident était inévitable. Ayant reçu le pardon de la famille, la conductrice a également été dispensée de peine par le tribunal.

Par - Publié le Vendredi 26 Août 2022 à 12:07

Accident mortel à l’Étang-Salé : "Cette petite fille est tous les jours avec moi"
Le 11 décembre 2021, un drame endeuillait l’Étang-Salé. La petite Illona, 2 ans, était mortellement percutée par une voiture dans la rue Motais de Narbonne au niveau du littoral. La fillette avait échappée deux minutes à la surveillance de sa tante qui nourrissait son mari porteur de handicaps. Alors que l'enfant était assise sur la route dans un virage, la conductrice ne l’avait pas vue.

La seule témoin directe de la scène confirme qu’il n’était pas possible pour la conductrice de voir la fillette. Elle indique également que la quarantenaire roulait à très basse vitesse. Les analyses toxicologiques confirmeront que Sandrine* n’avait pas bu ni consommé de stupéfiants. Elle n’avait même pas mis de musique puisque sa fille, alors âgée de 3 ans, dormait dans la voiture. Son tort est d’avoir été dans cette rue pourtant limitée d’accès par un arrêté communal depuis quelques mois.

Comme lors de sa garde à vue, c’est dans un flot ininterrompu de larmes que la prévenue revient sur ce moment fatidique. "Quand j’ai entendu un bruit, j’ai pensé que j’avais roulé sur une branche. Je ne pouvais pas imaginer que c’était quelqu’un. Je n’ai absolument rien vu. Vous pensez bien que je me serais arrêté", sanglote-t-elle.

Rongée par les remords

La prévenue explique comment elle est rongée par les remords depuis ce moment. "Cette petite fille est tous les jours avec moi. Je vois son visage constamment. J’y pense dans chaque petit geste de ma fille et je pense à ses parents qui ne l’ont plus", exprime-t-elle avant de souligner qu’elle n’est pas la seule traumatisée. "Ma fille me demande pourquoi j’ai écrasé la petite fille. Elle me demande parfois comment elle va. Elle reproduit la scène avec ses jouets", explique-t-elle douloureusement.

Très croyante, la famille d’Illona estime que ce qui s’est passé était inévitable. Les parents d’Illona n’ont pas porté plainte et ne se sont pas constitués parties civiles. Ils ont même laissé leur numéro à Sandrine, qui les appelés après quelques jours de réflexions. "C’était surréaliste comme conversation. C’était le père qui me remontait le moral. Il me disait que c’était la volonté de Dieu et qu’Illona était à présent au paradis", raconte-t-elle à la barre.

Une douleur qu’a parfaitement ressentie la procureure Caroline Calbo. "Ces dossiers sont toujours difficiles. C’est un drame pour la famille et la conductrice qui portera à vie ce fardeau. La seule faute est d’avoir conduit dans cette rue interdite", précise la parquetière avant de requérir une peine de 6 mois de prison avec sursis. Elle a également conseillé à Sandrine de se tourner vers la justice restaurative, qui consiste à faire dialoguer les victimes et les auteurs des faits.

Me Nathalie Cintrat évoque également "un dossier douloureux. On a tous compris qu’il n’y avait pas de vitesse, pas d’alcool, pas de stupéfiants et même pas de musique. On a un comportement dans la norme, elle n’avait juste pas à être là. Sur le plan psychologique, elle est en détresse".

Le tribunal a reconnu Sandrine coupable, mais a prononcé une dispense de peine à son encontre.

*Prénom d’emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Marie le 26/08/2022 21:06

Terrible pour toutes les « parties » concernées. Bon courage à tous

2.Posté par Zazou le 27/08/2022 07:18

Bon courage a vous

3.Posté par Papapio "Pères Amor" le 27/08/2022 08:26

J.ai les yeux humides et le coeur gros en lisant. Je suis désolé pour cette petite fille innocente comme pour vous tous.

4.Posté par Le Jacobin le 27/08/2022 10:35

Il y a des drames que l'on partage avec compassion, c'est la faute à pas de chance, la reconstruction sera longue et difficile, courage aux deux familles.

5.Posté par Margose lé Amer le 27/08/2022 10:43

Un dossier très compliqué en effet où tout le monde sont victimes au final. Que l'âme de la petite repose en paix. Une mention spéciale pour les parents qui font preuve d'une bienveillance hors norme et d'une humanité qui se perd. Aussi courage à cette dame qui porte en elle la culpabilité et le fardeau d'un acte terrible, mais involontaire. Force et courage à tous !!!

6.Posté par DELLON le 27/08/2022 12:49

ELLE L'A PAS FAIT VOLENTAIREMENT EPUIS LA FAMILLE DE LA PETITE FILLE À BIEN RÉAGIT COURAGE C'EST DIFICIL CE QUI C'EST PASSÉ MES DIEU VEILLE SUR VOUS ET VOUS PARDONNE

7.Posté par LadiLafé le 27/08/2022 12:54

'' La seule faute est d’avoir conduit dans cette rue interdite", ''

- ?????????????????????.

- Avait-elle le droit d'être sur cette route ?

- papaio, arrêtes un peu ton cinéma s'il te plaît !
Merci.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes