MENU ZINFOS

Accident Vasculaire Cérébral : reconnaître les signes et agir vite !

Jeudi 25 Octobre 2018

Le temps est compté lorsque survient un accident vasculaire cérébral (AVC). En 2017, 1 832 patients réunionnais et 207 patients mahorais ont été pris en charge pour un AVC. Dans le cadre de la Journée mondiale de l’AVC, les acteurs se mobilisent le 29 octobre prochain.

Leur mission : sensibiliser patients et usagers sur les signes d’alerte et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes : agir vite, en appelant le 15 !


L’accident vasculaire cérébral (AVC) est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine (infarctus cérébral) ou par la rupture d’une artère (hémorragie cérébrale), ce qui entraîne la mort des cellules cérébrales. Plus la prise en charge médicale est rapide, mieux l’AVC sera traité et soigné.

Trois symptômes doivent alerter : une déformation de la bouche, des troubles de la parole : une difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer et une faiblesse ou un engourdissement d’un côté du corps, bras ou jambe.
Si vous vous trouvez face à ces signes : il faut appeler le 15 sans attendre !

L’AVC est une urgence absolue et dans ce cas, le mot d’ordre est la rapidité. Si le patient est rapidement pris en charge, les risques de lésions cérébrales sont moindres.

A l’occasion de la journée mondiale des Accidents Vasculaires Cérébraux, les acteurs se mobilisent pour informer les patients et les usagers sur les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir.
 
Les actions menées le 29 octobre

– Diffusion de messages et l’affichage dans les établissements de santé, relayés par les Unions Régionales de Professionnels de Santé (URPS) et les représentants d’usagers du système de santé
– Interventions dans les medias et émissions télévisées
– Sous l’égide de l’association France AVC Réunion :
• Mobilisation d’une quinzaine de restaurateurs (30 octobre) dans plusieurs communes de l’île à la manifestation de sensibilisation à la reconnaissance des signes de l’AVC.
• Intervention conjointe de bénévoles de l’association France AVC Réunion et des professionnels de santé du CHU directement auprès de la population :

Saint-Pierre:
• Au JUMBO score de Saint-Pierre matin et après-midi
• Dans la rue des bons enfants

Saint-Denis :
• Au carré piéton rue Maréchal Leclerc
 
Les principales associations œuvrant pour prévenir l’AVC et accompagner les patients

A.F.T.C.M–OI (Association de Familles de Traumatisés crâniens et de Cérébro-lésés des Mascareignes et de l’Océan Indien)

Cette association intervient auprès des victimes d’un traumatisme crânien et autres lésions cérébrales acquises ainsi qu’auprès de leurs aidants naturels, c’est-à-dire les familles. Elle a pour principaux objectifs :
– d’accueillir, d’écouter et d’informer,
– de conseiller, de soutenir et défendre,
– d’accompagner et de suivre dans la durée.
 
France A.V.C Réunion

Présente depuis bientôt 4 ans à La Réunion, l’association axe ses actions sur l’information de l’AVC et des maladies cardiovasculaires auprès du grand public et dans différents types d’établissements. France A.V.C. Réunion intervient également aux côtés des patients victimes d’AVC ainsi qu’auprès de leurs aidants, à travers des groupes de paroles (animés par des psychologues cliniciens), des séances de pédagogie perceptive ou d’autres services de conseils à domicile(orthophoniste, assistante sociale ou ergothérapeute) pour certains patients.
 
K’OSONS Association des Aphasiques Sud Réunion

L’association K’OSONS s’adresse à toutes les personnes aphasiques de La Réunion mais également aux proches et aux aidants. L’objectif de l’association est de permettre aux personnes aphasiques de rompre avec l’isolement (qui est souvent la conséquence directe de l’aphasie). Elle permet de se retrouver, d’échanger, de participer à des activités et à des sorties. Elle vise, par le biais de ses actions, à faire connaître et reconnaître l’aphasie auprès du grand public.


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes