MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Accepter un billet d'avion gratuit est il moral?


Par - Publié le Vendredi 16 Avril 2010 à 11:31 | Lu 3757 fois

Le JIR d'aujourd'hui fait sa grande Une sur "l'indécent gros lot du premier président", à savoir un billet d'avion cadeau Réunion/Tahiti gagné lors d'un tirage au sort réservé aux meilleurs clients d'Air France, et d'une valeur comprise entre 25 et 30.000 euros.

Le journal reconnait que c'est tout à fait légal, mais condamne fortement le magistrat en se basant sur des critères moraux et sur la déontologie.

Ce n'est certes pas très habile d'accepter un tel cadeau et on peut légitimement se poser la question de la neutralité de ce magistrat si demain la Cour d'Appel devait avoir à juger une affaire mettant en cause Air France.

Mais deux choses me chiffonnent un peu dans cette affaire.

D'abord le ton de l'article qui me semble un peu excessif.

Mais surtout, puisque l'on veut poser le débat sur le plan de la moralité et de la déontologie, que dire des journalistes qui acceptent d'Air France (et accessoirement d'autres compagnies) des billets d'avion gratuits? Soit pour des voyages offerts, soit dans le cadre de "voyages de presse" aux motifs plus ou moins bidons, et qui ne servent en fait aux dirigeants de ces compagnies aériennes qu'à nouer des liens d'amitié avec les journalistes, pour garantir leur "gentillesse" lorsqu'ils auront à écrire sur leur société...

N'est-on pas dans le même type de relation que dénonce fort justement Jérôme Talpin quand il évoque le "cadeau" offert par Air France au premier président de la cour d'appel? Lequel peut, en plus, mettre en avant le fait qu'il n'était pas personnellement visé par l'offre puisqu'il a gagné son billet à la suite d'un tirage au sort...

Ou alors, peut-être faudrait-il interdire à tous les hauts fonctionnaires de participer à des cocktails? Et puis, pourquoi seulement les hauts fonctionnaires? Souvent, les meilleurs "services" peuvent vous être rendus pas les employés de base... Pour suivre la logique du JIR, faudrait-il interdire à tous les fonctionnaires de participer à des cocktails pour leur éviter qu'un ami leur demande ensuite un petit service...

On plaisante (à moitié), mais je me souviens d'un juge d'instruction et d'un procureur de la République qui se vantaient de ne jamais accepter d'invitation à des diners ou à des cocktails pour justement ne pas se lier d'amitié avec des personnalités qui pourraient ensuite les solliciter ou qu'ils pourraient retrouver à la barre... Comme quoi, ça existe !

Mais au delà de ces chamailleries se pose une problématique que j'ai déjà abordée à plusieurs reprises, celle des propriétaires réels des miles distribués par les compagnies aériennes. Jean-François Gabin, le premier président de la cour d'appel, a été invité à la petite sauterie organisée par Air France parce qu'il est un des plus gros bénéficiaires de miles à la Réunion, grâce à ses nombreux voyages à Paris pour raisons professionnelles.

Je persiste à dire qu'il n'est pas normal que ces miles soient attribués à celui qui voyage, mais qu'ils appartiennent en fait à l'administration ou à la société qui paye les billets.

En l'espèce, les miles devraient être attribués au ministère de la Justice, à charge pour lui de s'en servir pour financer les déplacements de ses personnels, au lieu de permettre à monsieur le premier président de voyager gratuitement en compagnie de sa famille...

Un jugement a déjà été rendu en ce sens en Allemagne.

Une fois de plus, ce sont ceux qui ont déjà le plus qui bénéficient, en plus, d'avantages gratuits...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par mwa la pa di le 16/04/2010 12:09

Pierrot, qui paye les billets d'avion de ce bon client ? lui ou l'Etat ? si c'est l'Etat, il doit refuser et Air France désigner un autre qui paye de sa poche Non ?

2.Posté par mwa la pa di le 16/04/2010 12:10

Dans la mesure du possible, je vais éviter Air France, étant un Couillon de payeur de billet avec mes propres sous !!!!

3.Posté par juju le 16/04/2010 12:22

Ces petits plus sont ils soumis à imposition?
j'aurai tendance à dire oui, au titre des avantages en nature. Peut être que si le fisc a un représentant dans ces coquetèles, celui ci pourrait suggérer à ce brave magistrat de faire en sorte que. . . . ses avantages en nature soient déclarés en tant que revenus imposables.

4.Posté par GRENADE974 le 16/04/2010 12:59

OK à 100% avec vous Mr DUPUY, ce qui me gêne, ce sont les miles accordés à ceux dont les voyages sont payés par l'état, les collectivités au titre de leur travail, bref par de l'argent public....En quelque sorte c'est un vol ou détournement de fonds publics, à l'encontre du contribuable.

5.Posté par Duguesclin le 16/04/2010 14:34

Bien raisonné Pierrot

6.Posté par FRANCO le 16/04/2010 14:52

COLL'AIR reprend ses combats, qu'elle avait un peu négligé, pour une vraie continuité territoriale pour tous les Réunionnais et pour de justes prix de billets d'avion dont les principaux opposants étaient tout simplement la clique Vergès à la région, le PCR et "leur" compagnie Air Austral.

En se mobilisant plutôt contre le gaspillage de l'argent public de la région, certains de nos militants ont permis de faire tomber le principal obstacle aux légitimes revendications de COLL'AIR. Aujourd'hui, avec le changement d'élus à la région, notre association reprend ses activités car nous comptons sur les engagements pris par la nouvelle équipe et sur leur volonté de répondre aux attentes et aux besoins de leurs concitoyens, ce à quoi étaient sourds les sortis.

Les miles gratuits, les billets aux prix prohibitifs parce que payés par l'argent des contribuables, les prix excessifs surtout pour tous ceux qui ne peuvent faire, faute d'économies ou de revenus suffisants, l'avance de trésorerie des mois avant le voyage pour bénéficier des billets les moins chers, voilà les revendications qui vont mobiliser les militants et les adhérents pour des AVION CHERS avec COLL'AIR. Stop à la ghettoïsation par l'argent ! Les compagnies au service des Réunionnais et non plus les Réunionnais au service des compagnies ! Plus que jamais les Réunionnais doivent devenir des CONSOMM'ACTEURS pour leurs billets d'avion, car seul on ne peut rien, mais ensemble et nombreux nous pouvons beaucoup ! www.collair.org

7.Posté par Choupette le 16/04/2010 15:02

Donc, si on compte bien, ce magistrat très intègre touche 2 gros cadeaux : un billet d'avion offert par AF ET des miles accumulés qui génèrent un autre billet.

Souvenez-vous pour l'affaire Julie & Mélissa. Le juge qui était en charge de l'affaire avait accepté de partager un souper spaghetti organisé par l'association (donc les parents) pour une récolte des fonds.
Ce qui n'a pas plu à la partie adverse (les avocats de Dutroux) qui lui ont fait retiré le dossier.
Et on avait beau crié que c'était pour la bonne cause...

Un fonctionnaire ne peut accepter de cadeau, cela correspond à de la corruption. Mais il peut toujours le filer à un organisme caritatif.

8.Posté par CHAUCHET Andre le 16/04/2010 15:20

Madame RACHIDA DATI,n'a pas fait assez le ménage chez ces magistrats corrompus et vendu,QUEL???DEONTOLOGIE CHEZ CE JUGE???QUAND IL JUGERA UNE AFFAIRE RESSEMBLANT,AU GESTE IMMORAL,QU'IL VIENT DE FAIRE!!!EST-CE QU'IL DONNERA RAISON A CETTE PERSONNE ???MOI JE DIS ...OUI !!!IMMORAL ON EST ???IMMORAL ON LE....RESTE A VIE??(COMME DISAIT MON GRAND-PERE,L'HABIT NE FAIT PAS LE ...MOINE?....PEUT-ETRE QUE L'AVION SE POSERA JAMAIS A TAHITI????

9.Posté par ticka le 16/04/2010 16:07

Bravo pour la conclusion.
J'ai connu une administration où les miles étaient centralisés et permettaient des déplacements inopinés de personnels en mission à coût zéro.

10.Posté par P Collet le 16/04/2010 17:08

4 Vol ou détournement de fonds public c'est aller un peu loin mais avantage en nature certainement.
Quelqu'un dont la collection doit être en stand by en ce moment c'est Yves Jego.
Durant sa fonction de secrétaire d'Etat aux DOM TOM il a fait plus de 330.000 kms. Il a précisé lors d'une interview que les miles etaient personnels et qu'il ne pouvait pas les donner au ministere. Il a donc décidé de les donner à son fils pour faire des voyages (source article du canard enchaîné).

11.Posté par condor le 16/04/2010 17:33

cela me conforte dans l'opinion que j'ai d'AIR FRANCE à la réunion
j'ai une carte club 2000 (acquise en payant mes billets de ma poche) et je prend air austral ou air mauritius depuis 10 ans car j'en ai marre des privilèges accordes aux petits amis

12.Posté par LALLEMAND le 16/04/2010 17:36

Bien raisonné, c'est vrai. Mais ce raisonnement figure déjà dans l'article du JIR dont le présent article s'inspire. C aurait été bien - déontologique ? - de le mentionner.

(Réponse de Pierrot Dupuy : Sauf que c'est moi qui ai le premier exprimé cette proposition il y a deux ans, à l'époque où j'officiais sur Radio Festival, proposition que j'ai ensuite régulièrement reprise dans le Blog. Peut être que la déontologie aurait voulu qu'il l'évoque?)

13.Posté par fiuman le 16/04/2010 17:57

Est-on sur que le tirage au sort n'était pas truqué ?

14.Posté par Buk le 16/04/2010 18:31

In fine, on ne prête (donne) qu'aux riches...

15.Posté par Mama san le 16/04/2010 19:53

Franco peut il nous jurer que ses filles n'auront jamais de billets d'avion gratos fournis par la mairie de ST Paul, ou par Nassimah ?

16.Posté par Papi émerveillé par la justice le 16/04/2010 20:09

Et ils ont eu quoi, tous ceux nombreux qui ont participé à cette affaire d'Etat entre les mains de Mam , qui dure depuis 15 ans, et dans laquelle un juge défendant les intérêts d'un journal que vous connaissez très bien, instruit une affaire financière impliquant le patron d'un autre journal que vous connaissez très bien également, les deux journaux échangeant leurs participations.

17.Posté par citoyen le 16/04/2010 21:27

- "...Jean-François Gabin, le premier président de la cour d'appel, a été invité à la petite sauterie organisée par Air France parce qu'il est un des plus gros bénéficiaires de miles à la Réunion, grâce à ses nombreux voyages à Paris pour raisons professionnelles."

Au delà de qui a dit le premier ou pas, il est bien évident pour moi que les miles accumulés sont la propriété de l'administration qui paie les billets, pas du bénéficiaire du billet payé par son administration.

Car les miles sont un avantage annexe du billet, officiellement attribués au bénéficiaire du billet, mais en réalité, le bénéficiaire n'ayant rien payé, l'avantage appartient ou doit appartenir, en fait, au payeur du billet.

Air France le sait très bien mais dans son système, elle ne connaît que les clients, et les systèmes de paiement, mais pas les clients et les payeurs....

Les miles appartiennent ou devraient appartenir donc à ceux - celles qui paient les billets. Bien sûr, cela n'est pas écrit officiellement, mais tout personne honnête devrait l'admettre et ne plus discuter de ce point.

Je n'ai donc rien contre ce magistrat, que je ne connais pas, et qui a bénéficié d'un tirage au sort, tant mieux pour lui.

Mais pour moi, si ce magistrat a payé de sa poche les billets, les miles c'est pour lui. Sinon, non.

- Mais à supposer qu'on admette qu'il a droit à des miles gratuits: ok, mais alors uniquement pour un usage professionnel puisqu'il les a acquis dans le cadre de trajets pour raisons professionnelles.... Et non pour aller à Tahiti... à 25 ou 30 000 euros... (hôtel compris?)

- Du coup, il avait certes le droit de participer à cette "sauterie" "commerciale" d'Air France, mais soit dans le premier cas, il a le droit moral de garder le cadeau issu du tirage (parce qu'il a payé de sa poche, ça m'étonnerait, mais bon, on ne sait jamais..), dans le second cas, non, parce qu'il n'est pas le payeur des billets donnant les miles et qu'il ne pouvait donc au moins "moralement" participer au tirage au sort.

- Sans compter que cela fait soupçonner chez les esprits mal intentionnés une collusion Air France et ce magistrat, ce qui n'est pas très bon pour l'image de la justice.

- Et qu'en plus, cela parait un peu indécent pour lui d'accepter, alors qu'il a les moyens de se payer un billet Réunion-Paris-Tahiti quand il veut, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.

- C'est aussi indécent de la part d'Air France-KLM compagnie avec des actionnaires publics de faire de tels cadeaux ("billet d'avion cadeau Réunion/Tahiti gagné lors d'un tirage au sort réservé aux meilleurs clients d'Air France, et d'une valeur comprise entre 25 et 30.000 euros."), vu les tarifs qu'elle pratique habituellement, et alors qu'avec 25 ou 30 000 euros, on aurait pu en faire voyager des gens aux petits revenus.

Si ce qui est dit dans l'article est exact, c'est donc indécent et anormal, pour moi.

- Mais pour être fixé définitivement, il serait intéressant, pour que si on se trompe, des rectifications aient lieu, que l'intéressé et AF interviennent ici ou que zinfo les interviewe ...

- Le même raisonnement peut être tenu pour les journalistes, toutes proportions gardées, vu leurs salaires peut-être moins importants quand même, non?

- Au fait, question bête, un magistrat, je croyais que ça travaillait surtout dans son tribunal, et pas hors du département ? Alors, pourquoi beaucoup de déplacements professionnels (puisque l'un des meilleurs clients d'AF, ce qui signifie, beaucoup ou longs déplacements..)même en tant que président de cour d'appel?

Ce n'est pas une question malveillante, c'est une question.. tout simplement.

- Enfin, attention, il n'y a pas qu'AF qui pratique les "miles" gratuits. D'autres compagnies le font, et même la SNCF.... Donc, le débat ne doit pas se limiter à AF...

18.Posté par Va s'y Pierrot le 16/04/2010 21:28

Quitte à stigmatiser les fonctionnaires, pourquoi ne pas épingler aussi nos bons élus .

Pour Franco je propose que Collair demande à ce que tous nos fonctionnaires (état, collectivités locales, hôpital et leur nébuleuse) et élus de notre belle île, toutes tendances confondus (si tenter qu'ils aient des tendances hormis la leur), donne leur miles dans un fond de continuité territoriale en faveur de la population. Ils ont déjà les billets, ils peuvent bien donner leur miles, en plus ça coute rien! C'est pas une belle revendication ça ?

19.Posté par Alex le 16/04/2010 22:43

Abolition des privilèges !!!
est ce possible?
Ne peut on imaginer que les administrations et collectivités payant des billets d'avion à leur ayant droit, puissent au bout de deux ou trois voyages effectués par la même personne, faire le point sur le nombre de miles accumulés et les utiliser aux bonnes fins. Cette volonté de laisser s'accumuler des miles au profit d'un individu, mais au détriment de l'administration, qui elle achète les billets, devait être assimilée à des fautes de gestion et donc passibles de sanction.
Qui osera faire cesser cette dérive?
Au boulot, messieurs les hauts fonctionnaires!!

20.Posté par le zoreille le 17/04/2010 08:48

Je suis écoeuré.Quand je pense à toutes ces personnes qui ont de la famille en métropole ou l'inverse(dont je suis)et qui n'ont pas les moyens d'aller les voir durant des années et à côté de çà une compagnie aérienne des plus chers distribue allègrement 30000euros à un bon client.On se croirait revenu au temps des rois qui faisaient des cadeaux somptueux à leurs vassaux ou leur maitresse pendant que le peuple crevait de faim.J'estime qu'en période de crise on pourrait se passer de tels scandales mais çà prouve quand même que la crise ne touche pas tout le monde.Honte à vous messieurs!!!

21.Posté par André974 le 17/04/2010 09:55

Aujourd'hui dans le JIR on apprend que Jean-François Gabin ne veut pas aller en Polynésie, je suis preneur

22.Posté par JUBILATION le 17/04/2010 17:13

Et je chante
LE GORILLE
de Gerges Brasens.

23.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et le 18/04/2010 07:03

C'est surtout la destination qui est marrante: La Réunion/Tahiti!
Cà me rappelle le "vaste comédie" lancé depuis La Réunion le 19 janvier par Monsieur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA au sujet de sa loi orga-nique 2007-1719 qu'il a lui-même signée...

Quant au Premier président Jean-François GABIN, il sera content de rencontrer son "pair" Olivier AIMOT à n'en pas douter car le pont aérien judiciaire entre TAHITI et La Réunion est fortement établit....

Avec Honneur

Le président de « la Polynésie française », des françaises et de français,
René, Georges, HOFFER
rollstahiti@gmail.com
tél 77 71 70
skype: renehoffer
(Merci de bien vouloir laisser mes coordonnées apparentes en cas de publication.)

24.Posté par VDE le 18/04/2010 19:06

çà pour être marrante elle est marrante.
c'est la "sauterie d'e-nucl-et-air peut-être ". Car une sauterie c'est quand même s'envoyer en l'air !
à moins que la sauterie soit prévue dans un sous-marin ?
que zinfos974 se rassure il y a des cartes bancaires sans nom, offertes aux familles de magistrats
pour faire leurs courses, débitées directement sur les comptes spéciaux des banques,tout comme il y a des directeurs de sièges de banques aux "affaires spéciales".
La seule chose sur laquelle on devrait se pencher (j'ai pas penchard), c'est comment est payé le Kérozène de l'Avion, et les prestations à bord, en EURO ou en XPF qui n'existe pas dans le pont aérien judiciaire ?

Après un an de formation de base,son choix de la spécialité de détecteur anti-sous-marins (DEASM) l'envoie vers le centre d'instruction naval (CIN) de Saint-Mandrier pour y obtenir le brevet élémentaire (BE) puis le brevet d'aptitude technique (BAT). Voici venus ces voyages décrits par le BICM. Embarqué comme matelot breveté sur la frégate lance-missiles
Duquesne, il part pour huit mois vers l'océan Indien, en passant par Djibouti, l'île Maurice, la Réunion, Mayotte, le Kenya, les Seychelles et le golfe Arabo-Persique. Les bons souvenirs s'accumulent, même s'il est toujours incommodé quand la houle prend de l'ampleur.
www.devenirmarin.fr/up_doc/document_fichier_64.pdf

25.Posté par jacou974 le 19/04/2010 08:49

Un peu de logique: le bénéficiaire d'un billet gratuit est celui qui a payé ceux ouvrant droit aux miles accumulés. Si c'est une société privée, la dite société fait ce qu'elle veut. Si c'est une entreprise publique, ville, département, région, collectivité etc... elles doivent faire bénéficier à tous, de ces avantages, car c'est avec l'argent des contribuables que des personnes voyagent. On fait un cummul annuel de tout ces miles gratuits et on baisse d'autant le prix des billets pour tous. Une goutte d'eau, mais quoi de plus juste !

26.Posté par Domtom le 19/04/2010 10:51

Il faut se réveiller les gars !!
Dans la cas des marchés publics pour le transport aérien des fonctions publiques d'état, ce sont les compagnies (Air France en tête !) qui refusent d'attribuer les miles aux administrations !!
Trop compliqué disent-ils.
Aucun avantage tarifaire n'est proposé, rien ! Monopole oblige !!!
Si quelqu'un arrive à faire bouger cela un jour, je lui tire mon chapeau et lui apporte mon soutien total et complet.

27.Posté par Phyllie le 23/04/2010 12:12

Les Milles, c'est le "cadeau BONUX" des années 60, toutes les companies aériennes en distribuent. Cela fidélise le voyageur et non le client (celui qui paye).
En fait c'est un peu une remise de fin d'année (RFA) tous le monde finance cette politique de fidélisation un jour ou l'autre.
Pour ma part je ne voyageais que sur AF, les Antilles, l'océan Indien, le Pacifique, l'Asie, le Moyen Orient.... Je me gavais de milles, j'avais le choix mais je prenais toujours AF.
Je profitais des promotions AF où je doublais mes milles "Business" pour aller tantôt vers le Sud tantôt vers l'est....
Une semaine sur deux j'étais dans les avions en business ou en première parcourant le monde, toujours dans les meilleurs hotels; je bossais comme un fou, jamais couché avant une heure du matin toujours levé tôt, travaillant près de 14 à 16 heures par jours avec les repas d'affaires. Je partais le dimanche matin de Paris pendant que mes collègues étaient en week end.... Une vrai vie de fou.
Après plus de 10 ans à ce rythme j'étais repu, pire je faisais une indigestion.
J'ai changé de vie, j'ai perdu du poid, cependant je fais une adiction aux " milles", je pensais être seuvré mais il n'en est rien. Les" milles" c'est comme la drogue, même si vous arrètez d'en consommer vous ne serez jamais sevré, vous rechuterez un jour ou l'autre.
Il y a 3 mois je me suis fais une petite ligne (Réunion Toulouse), je crois que je vais replonger....
Aidez moi.

Mon pseudo c'est PHYLLIE , j'était un " Junket " et je suis accro aux Milles.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes