MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Accent circonspect


- Publié le Lundi 15 Février 2016 à 11:34 | Lu 422 fois

Accent circonspect
Eh bien ça bouge un peu dans l'orthographe! C'est un peu moins les Tables de la Loi intangibles de naguère, les académiciens deviennent tolérants : "Vous pouvez écrire comme çi, ou bien alors comme ça..." Même chose dans la population. Il n'y a plus grand monde pour hurler au sacrilège.

Je me souviens, à l'université, quelques années avant 68, j'ai eu droit à un zéro de dissertation pour deux erreurs d'orthographe! "travail ne manquant pas d'intérêt par ailleurs" a ajouté sardoniquement le professeur.

On ne rigolait pas en ce temps-là : la "faute" d'orthographe était quasiment une infamie, une bonne orthographe était une condition sine qua non pour la plupart des carrières intellectuelles.

Depuis j'ai rencontré un docteur en biologie, un agrégé de physique... qui font quasiment une erreur par ligne. Parce que l'orthographe française est aussi peu logique qu'un bric-à-brac, accumulant les vestiges et les réformes en prenant un malin plaisir à compliquer les choses : le français est la seule langue en Europe, avec l'anglais, bâtard de normand et de saxon, à écrire "téléphone" comme ça, à utiliser des "ph", "th", "rh" pour bien marquer l'origine grecque de ces mots inventés.

Et paf! manque de chance : "nénuphar" n'est pas grec, mais indien! Légitime donc de l'écrire phonétiquement. Légitime aussi d'accompagner les évolutions de l'oral : "estoit" se prononçait depuis longtemps "étoit" quand on a décidé d'écrire cette nouvelle graphie, et il a fallu attendre la révolution pour que s'écrive "était" ce qu'on prononçait comme ça depuis Voltaire.

Dites vous bien que de toute façon ce ne sont pas les grammairiens, les académiciens, qui imposent "le bon usage" comme disait le belge Grévisse, c'est la population, c'est les échanges continuels entre les gens. Aujourd'hui les professeurs, les sénateurs, les politiciens, les académiciens, toutes les stars de la télé disent "je ne sais pas qu'est-ce qu'il faut dire" au lieu de "je ne sais pas ce qu'il faut dire". C'est ainsi, la langue humaine, comme l'humanité, évolue sans cesse. Et il est temps de reconnaître qu'un accent circonflexe... ce n'est pas "grave"!
Jean-Pierre Espéret




1.Posté par Eno2016 le 15/02/2016 17:18

Tout ça pour dire que "je suis sûr" ... ou "je suis sur..." , il y a un fossé !

Il faut écrire en phonétique ; gloc à la place de glauque !!!

2.Posté par ortograf le 15/02/2016 17:39

Ce ne sont pas les fautes d'orthographe en elles-mêmes qui me dérangent. C'est le fait que les gens écrivent les mots en fonction de comment ils les entendent et ne font pas du tout le lien signifiant-signifié.
Un mot a trois aspects : son sens, sa prononciation, sa graphie. Celui qui écrit "Je vais y pensé" n'a pas compris que s'il faut mettre "-er" ou "-é", ce n'est pas simplement parce que "On dit vendre et non vendu !" (j'ai vraiment déjà vu des gens utiliser cette "astuce"...) mais que l'infinitif a un sens précis (désigner le verbe lui-même, sans référence à une conjugaison, à une personne ou à un temps) tandis que le participe passé sert à évoquer une action réalisée dans le passé, dans le contexte du passé composé ou pour en faire un adjectif. Comment des gens qui ignorent complètement les fonctions sémantiques de l'orthographe peuvent-ils bien écrire ? Comment peuvent-ils apprendre une langue étrangère ? On finit par lire des choses comme " Ich werde daran gedacht" simplement parce que les gens n'associent pas une graphie à un sens, à une réalité de la langue qui devrait être mentalement acquise, mais simplement comme une "méchante règle que les professeurs nous imposent". C'est relativement grave selon moi.

3.Posté par Choupette le 15/02/2016 19:49

"Aujourd'hui les professeurs, ... disent "je ne sais pas qu'est-ce qu'il faut dire" au lieu de "je ne sais pas ce qu'il faut dire"

Erreur. ils disent "je sais pas ce qu'il ... ". Ils omettent systématiquement le ne de la négation.

D'où le nombre de confusions "je sais pas/plus" pour je ne sais pas/plus.

L'accent circonflexe doit être maintenu pour différencier un mot de l'autre.
Exemple : forêt de foret (outil métallique). L'accent circonflexe remplace le s d'autrefois (forest).

Si maintenant on doit se baser sur des paresseux ou des illettrés pour réécrire le français, on est mal.

4.Posté par Simandèf le 15/02/2016 19:50

Le nivellement par le bas est en marche depuis un bon bout de temps maintenant. Que ce soit à la télévision, à la radio, sur internet le choix existe, mais on élimine la qualité parce que le niveau baisse. Plus qu'on lira les fautes des autres, qu'on écoutera les gens mal s'exprimer plus cela aura de l'influence sur nous. Tôt ou tard les livres s'adresseront à des élites, car la masse trouvera cela ennuyeux de toute façon avec 130000 illettrés on n'ira pas loin. Mais au fait que font les profs ? Bah, ils demandent des ventilateurs.

5.Posté par 2 fautes à l'écrit ? le 16/02/2016 09:02

Pas grave, M. Espéret !
C'est comme si vous vous étiez présenté à l'oral de filo (comment réussir une bonne pâte filo) avec la braguette ouverte et votre tee-shirt à l'envers.
Pas de quoi en faire une maladie, non ?
Moi, j'adore déguster du far breton en visitant des fars bretons !!!!!!!
Au diable l'orthographe ! on écrit comme on veut.

6.Posté par Bouhhhhh le 18/02/2016 17:56

Moi j'appelle ce courrier du léchage de botte en grande pompe !!!
Est-ce qu'il faut se réjouir de cette nouvelle ?
Moi je ne sais pas M TRUC, car lorsque je lis les messages des jeunes aujourd'hui c'est bourré de faute d'orthographe

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes